Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 12:01
mami-coyote.jpgLe vieillissement de l'Europe explique en partie le problème des retraites en France même si, chez nous, ce problème devrait être pondéré par le renouvellement des générations dû aux nombreuses naissances.

Notre système de retraite est condamné, un jour ou l'autre, à disparaître ou à se réformer puisque, la durée de vie s'allongeant (jusqu'à quand?), les enfants doivent être de plus en plus nombreux pour financer les retraites.
On constate  pourtant, n'en déplaise à certains démographes qui pensent que nous sommes trop nombreux sur Terre, que lorsqu'un pays est riche, il a tendance à faire moins d'enfants (parallèlement d'ailleurs à l'amoindrissement de la croyance en Dieu). L'Irlande et la France cependant reste relativement bien "classé" en ce qui concerne le nombre d'enfants par femme.

Toutefois, Il faudra bien imaginer une nouvelle approche des retraites pour que d'une part, les retraités ne se sentent pas exclus et que d'autre part, le système puisse se renouveler de lui-même et non être condamné à croître comme notre système économique! Je passerais sur les problèmes des conflits générationnels (voir ici).

Mais le problème des retraites n'est pas qu'une question de naissances, c'est aussi un problème de partage des richesses. Et notamment un problème du partage du travail. Car finalement, ce sont ceux qui travaillent qui payent les retraites de ces "inactifs" (au sens ANPE du terme). Le système économique actuel créant du chômage (réserve de main d'oeuvre permettant de faire pression sur le salarié selon Marx. Cette réserve tire, de ce fait, les salaires vers le bas. Lire les raisins de la colère de Steinbeck à ce sujet), comment imaginer un dénouement heureux de ce problème de financement des retraites?

C'est pourquoi, il est nécessaire d'avoir en tête que le seul objectif valable pour enlever temporairement cette épine du pied de la société, c'est le plein emploi. Si tout le monde cotise, les retraites seront assurées...

La retraite par capitalisation n'est en effet pas une bonne solution et pourtant, c'est ce que propose au final notre gouvernement. Les riches pourront mettre de côté, les pauvres non, les plus joueurs investiront en bourses au risque de tout perdre. Sans compter que cela va dans le sens de la spéculation boursière, de la substitution du 
capital au travail . En somme, ce seront les retraités du monde entier qui décideront ou nom de la validité de telle ou telle activité.

Au lieu d'augmenter les salaires, on paye les actionnaires! Sauf que ce sont ces salariés qui payent les retraites. Leur enlever le pain de la bouche, c'est aussi enlever du pain de la bouche des retraités... un cercle viscieux!


Illustration: Coyote

Partager cet article

Repost 0

commentaires