Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 16:25
fonte-des-glaces-YAB.jpgIl n'est pas certain que nos politiques mesurent bien les enjeux du réchauffement climatique! La clim' et les ventilateurs ne règleront rien et le monde, si la glace, continue à fondre pourrait changer considérablement et à une vitesse exponentielle! Car la fonte des glaces, c'est aussi moins d'énergie solaire réfléchit et donc une augmentation de la température... mettez le doigt dans l'engrenage et c'est le bras qui y passe!

La fonte des glaces pourrait affecter 40% de la population mondiale (journal Le Monde du 4 juin 2007). Les villes littorales pourraient connaître des désagréements liés à la montée des eaux comme la réapparition de maladies liées à l'insalubrité ou aux eaux stagnantes. On sera alors bien loin des Venises dont rêvent les marchands de rêves! Le littoral pourrait à nouveau devenir repoussoir car nos populations ne sauraient pas faire face à un changement trop rapide! Les digues ne seront alors pas une réponse acceptable, ne faisant qu'amplifier le phénomène un peu plus loin...

Parallèlement à la fonte des glaces, des dérèglements de courants marins sont à craindre. Les glaciers du Canada peuvent très bien refroidir le Gulf Stream, voir le détruire ce qui
plongerait paradoxalement les côtes atlantiques, non pas en fournaise, mais en glaçons! Mais nos braves entrepreneurs nous diront que c'est une aubaine pour l'économie car les routes maritimes seraient réduites: plus d'océan arctique, c'est du temps gagné pour aller en Chine! Or, le temps, c'est de l'argent...

J'espère simplement que l'économie mondiale gagnera suffisamment d'argent pour éviter l'engoutissement des îles ou archipels, les dérèglements climatiques de plus en plus violents, les nouvelles maladies et la disparation d'espèces animales et végétales... Comprennent-ils ces argentiers que nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis?

photo de Yann Arthus Bertrand.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Artémis 16/06/2007 21:14

Salut,Il y à simultanément des raisons d'être optimiste et d'autres poussant au pessimisme. Concernant la seconde catégorie: les délais et la parcimonie des engagements (à mon sens insuffisants) mondiaux type Kyoto, les réticences des plus pollueurs (Chine, Inde, USA), la nécessité de repenser la quasi-totalité du système économique et sociétal pour allier progrès, confort, et viabilité tant économique qu'écologique.Pour finir sur l'optimisme: une prise de conscience individuelle accélérée, les initiatives de certaines entreprises privées (je pense notamment aux USA), l'expansion de l'état d'esprit consomm'acteur.Cependant, je pense que la balance penche plus d'un côté que de l'autre...Bye,Virginie.