Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 12:22
carte-scolaire.pngIl était déjà facile de contourner la carte scolaire en prenant des options qui n'existaient que dans un seul collège, mais aujourd'hui, certains parlent de "spécialiser" les collèges. Projet assez paradoxal pour un gouvernement qui voulait, durant le dernier quinquennat, un socle commun à tous! Si sur la spécialisation des collèges, je suis absolument contre, le débat sur la carte scolaire revient aussi à se poser la question du bien-fondé ou non des classes de niveaux.

Je pense être en mesure de vous parler des classes de niveaux en ayant fait moi-même l'expérience! Suivant une classe européenne (allemand/anglais LV1), j'ai toujours évolué dans des classes de "bons" élèves ou plutôt d'élèves adaptés au système (pas toujours très facile à gérer pour les professeurs ces classes de petits cons "je sais tout")! Néanmoins, alors que les collèges s'en défendent, force est de reconnaître que, même sans option, les classes sont déjà faites par niveaux! Des classes dont la moyenne approche les 16/20 et d'autres ou elle peine à atteindre les 10/20... j'ai du mal à croire au hasard!

Parmi ces classes "faibles", on retrouve toujours un ou deux élèves doués, voire très doués! Les élèves alibis! Ceux dont les parents, représentants de parents d'élèves et bons républicains ne brailleront pas pour que l'on change leur fils ou leur fille de classe. Ceux qui ont mauvaise conscience et préfèrent "sacrifier" le rejeton au dogme de "l'Egalité". Je dis "sacrifier" car généralement, la classe est tellement faible que l'élève alibi n'a pas besoin de travailler pour surpasser ses camarades (les résultats sont souvent relatifs au niveau général de la classe). Résultat, au lieu d'avoir une classe qui tire vers le haut, on obtient l'inverse.

Alors pour ou contre, je n'en sais trop rien. J'ai tendance à dire pourquoi pas! Toujours est-il que dans l'état actuel des choses, ce système ne peut pas fonctionner. Pour que les classes de niveaux puissent fonctionner, il faut un groupe de tête qui serve de locomotive et qui puisse expliquer aux autres. Mais il faut surtout adapter la méthode d'enseignement en fonction de ses interlocuteurs. N'est-il pas normal que ceux qui ont le plus de difficultés aient le droit de suivre un enseignement plus individuel? Cela va pourtant contre le principe d'unité voulu par l'Education Nationale!

Enfin, il est primordial de travailler sur la pédagogie. Souvent, les professeurs sont trop encadrés par les méthodes utopiques d'inspecteurs qui n'ont plus d'élèves depuis des années! Les programmes scolaires (notamment en histoire) devraient être modernisés! Comment voulez-vous que les élèves s'y intéressent s'ils ne voient pas le lien qui existe entre fait historique et actualité?

Je finirais par dire que je pense que le niveau n'est pas faible. Ce sont les méthodes qui ne permettent plus de "mesurer" l'intelligence, de captiver l'élève. Or, une leçon apprise l'est à 80% en classe. Au lieu de prétendre transformer les élèves en génie, ne devrait-on pas les laisser s'apanouir en leur donnant les clefs de l'apprentissage?

Illustration: Colcanopa

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cadre modele 28/07/2007 09:08

Petit, mes parents ont contourné la carte scolaire parisienne en me choisissant une 1ere langue rare. Résultat, les 3 premières années de scolarité ont été fantastiques (nous étions toujours les mêmes élèves, un vrai groupe, un vrai challenge pour les professeurs)Puis un déménagement dans le bordelais en cours d'année, le programme scolaire était différent. Tout ce que j'avais appris au 1er trimestre, j allais le réapprendre au 3eme trimestreRésultat, javais perdu un trimestre - Direction Classe de Niveau dans ce nouvel établissement républicain et bourgeois .Cela m a permis de reprendre confiance et d'avancer avec l'objectif de passer dans le niveau supérieur.Bien des années plus tard, je lis ton article et je repense à cette carte scolaire et les classes de niveau. La seule chose que j ai retenu des contournements et des niveaux c'est la possibilité d'échapper à un enseignement de masse qui ne me correspondait pas.Mes parents rêvaient d'une belle éducation et non de quelque chose de moyen.La mixité nous la vivions dans la rue, dans la pratique du sport. A l'école, plus qu'un socle commun, il était pertinent de me sortir des mains de Nounou TV. La seule chose que j'ai retenu des contournements et des niveaux c'est la possibilité d'échapper à la masse, d'échapper aux règles...Aujourd'hui, je cherche toujours à échapper aux règles...Un enseignement de masse qui sait s'adapter à ses publics est un bel exemple de réussite républicaine.Je suis donc contre le contournement de la carte scolaire et pour des groupes de niveaux renforcés...

Chacalito 28/07/2007 15:35

Je comprends cette envie de sortir de la masse, mais il n'y a besoin que d'un petit groupe d'élèves motivés pour y arriver... l'homogénéité du groupe de dépend pas du niveau selon moi! Je suis donc moi aussi contre le contournement de la carte scolaire au motif qu'il est inadmissible de devoir crapahuter pour apprendre et mitigé sur les classes de niveaux. Oui, mais... c'est ce que vous semblez sous-entendre!Et pour continuer à vous donner raison, je pense effectivement que les profs n'ont pas vocation à devenir des nounous! L'école n'est pas une garderie...Amicalement.Gael.

lucie 27/07/2007 14:15

je me permets d'émettre un avis contraire au tien...j'ai été au collège du Bois du Chateau ( classé en ZEP) et aucune classe de niveau n'existait... les bons comme les mauvais élèves étaient ensemble!! tous ensemble!!en passant je suis plutot contente d'etre allée au Bois du Chateau et de ne pas avoir contourner la carte scolaire!!!a+ lucie

Chacalito 27/07/2007 14:56

Permets toi Lucie! Mais je crois que tu ne m'as pas bien compris! Je ne suis pas pour les classes de niveau! (je ne suis juste pas forcément contre). Je dis juste que si on veut en faire, on en fait en s'en donnant les moyens, mais on ne laisse pas un système batard comme aujourd'hui. je suis pour une classe où élèves avec ou sans difficulté se côtoyent, mais aujourd'hui, c'est rarement le cas!Et je n'ai pas contourné la carte scolaire en faisant ma classe européenne! hihi.A bientôt.Gael.