Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

31 juillet 2007 2 31 /07 /juillet /2007 12:59
Le-mur-de-l-argent.jpgIl n'est pas évident de comprendre l'importance de la chute du mur de Berlin ni de la réunification allemande pour ceux qui n'ont pas connu (ou presque) la guerre froide! Pourtant, la chute du mur est sans doute l'un des évènements majeurs du XXe siècle et en tout cas, l'une des clefs de compréhension du monde contemporain!

Bati en 1961 pour isoler le "secteur russe" après le partage de l'Allemagne des trois autres secteurs allemands, ce qu'on appela le mur de la honte durera 28 ans. Ces longues années de mur et de rideau de fer ont suffi pour diviser profondément l'Allemagne et surtout sa capitale qui, aujourd'hui encore, garde les stigmates de cette déchirure!

Berlin compte ses Ossis et ses Wessis, surnoms plutôt péjoratifs que se donnent à l'heure actuelle quelques berlinois. Les Ossis, ceux qui vivaient "sous le joug soviétique"
restent les grands perdants de la réunification car ils ont du s'adapter, perdant ainsi bons nombres de leurs repères comme le souligne avec brio le film Good Bye Lénine. Car cette réunification qui marqua, au final, la fin d'un monde bipolaire et le début d'une omniprésence capitaliste  a été ratée quoi qu'en disent les historiens!

Je ne sais plus où j'entendais cette analyse, mais j'aimerais la retranscrire avec mes mots sur ce blog car je l'ai trouvé très convaincante. Il y avait deux Allemagnes dont le rêve (pendant le guerre froide) était de se réunir. Seulement, au lieu de réfléchir au moyen de ne pas brutaliser les deux parties, dès l'effondrement du bloc soviétique, la RFA a englouti la RDA: Anchluss. Ce qui devait être une réconciliation s'est soldé par une absorbtion d'un bloc par un autre. En somme, un vainqueur et un perdant. La RDA a perdu et les habitants du "mauvais côté" payent aujourd'hui les décisions de forces qui les ont toujours dépassées.

Car les habitants de l'Allemagne de l'Est, comme les habitants de Berlin Est, sont aujourd'hui globalement plus pauvres que leurs voisins. La chute du mur n'a pas effacé la misère comme par enchantement et longues seront encore les années avant que l'Allemagne soit véritablement guérie de cette période sombre.

Même si l'Allemagne s'en tire bien en ce moment, peut-être faudrait-il admettre qu'il existe aussi des gens moins bien lotis dans ce pays. Plus que tout autre, l'Etat allemand pourrait créer l'alternative au capitalisme sauvage en intégrant à ce système qui exclue, un peu d'utopie. Car qui mieux que l'Allemagne pourrait imaginer un monde entre la propriété privée et le collectivisme?

Illustration: Stoon et Rezk. Site web ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires