Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 12:25
coursmenhir.gifMon 150e article se devait d'être engagé. J'ai donc choisi de publier un article qui  me correspond bien. Mais pour introuduire le sujet, j'aimerais clamer haut et fort que les "hussards noirs de la République" ne méritent qu'une seule chose: un coup de menhir!

On me "traite" souvent de régionaliste sans savoir véritablement ce que cela veut dire! On nous a appris que nous étions français (et je le suis également), mais jamais nos cultures régionales n'ont été valorisées dans les cours d'école. Qui connait l'Histoire de la Bretagne ou du Pays Basque, qui connait l'histoire de la Corse? Qui connait finalement la véritable Histoire de France, riche et multiple?

Cet article veut tenter de déminer ce terrain glissant qui touche au plus profond de l'identité de chacun. Pour expliquer en deux mots ce qu'est un régionaliste, il me faut d'abord poser cette unique question: selon vous, l'Etat est-il le SEUL garant de l'intérêt général?

Si vous pensez que oui, alors il est inutile de continuer la lecture de cet article! Selon vous, l'Etat "sait mieux" que tout le monde et la décision vient du sommet puis se diffuse sur le territoire. Pour ma part, je trouve cette vision autoritaire! De même que le droit divin est une ineptie, dire que la décision doit émaner "du haut", c'est un peu le monde à l'envers! La légitimité n'est-elle pas donnée par le peuple? C'est donc au(x) peuple(s) de décider...

En effet, on dit trop souvent que les régionalistes sont anti-Etat puisqu'ils revendiquent une place pour une autre culture dans un Etat Nation qui n'accepte que LA culture unitaire française! Cette idée est fausse! Un régionaliste pense que l'Etat peut partager ce rôle de garant de l'intérêt général avec d'autres collectivités (la région notamment). Cela nécessite de faire confiance au "local" en ne reniant pas le "global".

Or, aujourd'hui, c'est l'Etat et ses services (Préfectures, DDE...) qui contrôlent et valident toutes les décisions. Comme si Paris était seule à pouvoir dire si tel ou tel projet est bon pour la région (et pour la France)! Qu'il existe un contrôle, c'est normal, mais quand ce contrôle prend la décision, pourquoi se gargariser de termes tels que "démocratie de proximité" ou "démocratie participative"? Il n'y a rien de pire que de faire croire que la décision vient de vous! Cette pratique a un nom: la manipulation!

Le régionalisme est donc une doctrine politique qui donne un statut aux particularismes régionaux. Pour obtenir un statut, le pouvoir de décision (législatif) doit être partagé avec l'Etat. En somme, pour les régions qui en éprouvent le besoin (car elles possèdent une identité supplémentaire), cela passe par un Parlement Régional et un budget propre. Ces régions deviennent donc un échelon intermédiaire entre le pouvoir central et les institutions locales (communes). C'est aussi ce que l'on appelle l'Autonomie (étymologiquement, auto (soi-même) et nomos (la loi), c'est le droit de se gouverner par ses propres lois). Ensuite, il existe des dégrés d'autodétermination...

En France, les députés sont élus localement, mais sont des députés français qui votent des lois pour l'ensemble du territoire français, mais pas pour leur région d'origine! En excluant le fait qu'ils soient peu nombreux, aurait-il moins de légitimité à le faire? Une loi est-elle efficace sur l'ensemble du territoire français? Si une politique fonctionne en Alsace, fonctionnera-t-elle aussi en Normandie? Doit-on arrêter une politique efficace sous prétexte que la loi est la même pour tout le monde? Je ne le pense pas!

Alors oui, je suis un régionaliste car je crois que l'Etat n'est pas omniscient et que le président de la République n'est pas Dieu! Les Hommes sont seuls maîtres de leur vie. C'est ce qu'on appelle l'Humanisme, mais ceci est une autre histoire...

Plus d'info sur le site de l'UDB, ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires