Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 13:14
videosurveillance.jpgLe terrorisme et, dans une moindre mesure, l'incivilité justifient-ils le développement exponentielle des caméras de surveillance?

Si pendant la guerre froide, on disait l'Occident "libre", force est de reconnaître qu'aujourd'hui, le capitaliste, seul système encore en piste, se retrouve confronté à ses propres faiblesses et renie une à une les libertés qu'il octroyait dans le passé. Plutôt que de revoir le système dans son fondement, on préfère installer des caméras qui vont permettre au système de perdurer.

En fichant les individus, on s'assure un meilleur contrôle sur eux. Finalement comme je le rappelais récemment (ici), je ne perçois plus trop la différence entre les services secrets soviétiques du XXe siècle et ceux qui regardent à travers les caméras aujourd'hui!

La Liberté des uns s'arrêtent à celle des autres. Ce qui veut dire qu'il n'y a plus de liberté du tout! Plus sérieusement, les intérêts de quelques uns sont chamboulés par des menaces largement surestimées afin que les honnêtes gens que nous sommes se rangent derrière les agressés! L'agresseur agressé, quel ironie!

Une société  craintive, c'est ce que cherche à mettre en place les intégristes (d'un côté comme de l'autre). Bush, par exemple, doit être la meilleure carte de Ben Laden puisque grace à son action catastrophique, il donne du grain à moudre au Jihad. Car la peur est le poison de la raison! Et nous ne réfléchissons plus du tout.

La télévision nous explique comment penser et tout discours différent est qualifié de subversif. Pourtant, j'attire votre attention sur le fait qu'une caméra agit a posteriori. Une caméra est le comble de l'inefficacité car elle voit, mais ne réagit pas! En somme (pour faire pleurer dans les chaumières et ainsi faire valoir mon argument), si une femme se fait violer dans un parking souterrain devant une caméra, personne ne sera là pour lui prêter main forte! Au mieux, on retrouvera l'agresseur, mais cette femme aura tout de même été violée! Tout ça pour quoi? Remplacer un vigile trop coûteux.

Il est temps pour cette société voyeuriste de VOIR la réalité, de ne plus se cacher derrière des on dit, mais de se faire sa propre idée. Car aujourd'hui, notre monde se robotise: ce sont les caméras qui voient le monde à notre place comme en témoigne ce court métrage excellent (ici). De même que les touristes qui, en filmant leur voyage, n'en profite pas vraiment, devra-t-on vivre à travers le prisme d'une caméra appartenant à TF1?

Partager cet article

Repost 0

commentaires