Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 12:23
photo-steinbeck.jpgIl existe peu d'auteurs que j'élève au rang de "Maître". John Steinbeck, l'enfant de Salinas (Californie), nobel de littérature en 1962, en fait partie selon moi!

J'ai lu bon nombre de ces oeuvres et je classerai celles-ci en plusieurs parties. De même que les peintres ont des époques (ex: Picasso période bleue et rose), Steinbeck a écrit des textes différents les uns des autres.

Je rangerais dans une première partie les nouvelles et romans de Steinbeck que je qualifierais de "légers". Ainsi, les romans Rue de la Sardine ou Tendre Jeudi (la suite), s'ils traitent de thèmes durs (misère sociale), sont un éloge de l'amitié! Ils se lisent d'une traite.

Puis, viennent les oeuvres "piliers" comme
Les raisins de la colère (1939), parfaite description du système capitaliste et toujours d'actualité ou A l'est d'Eden (1952), roman moral complexe s'inspirant de la Bible dans lequel l'auteur met en scène deux frères (Adam et Cal) que tout opposent. On retrouvera également quelques éléments autobiographiques en marge de l'histoire principale!

Ces deux "piliers" ont été adapté au cinéma. Le premier par John Ford avec une interprétation de Tom Joad par Henry Fonda exceptionnelle. Je conseille vivement la lecture puis le visionnage. La théorie Marxiste selon
laquelle le chômage sert le patronat est plus que bien expliquée (certains témoignages sur le ramassage de fraises l'été dernier y ressemblent tout à fait). De ce point de vue, Steinbeck a du avoir la vie dure en tant qu'américain! A l'est d'Eden, un peu en deça, a été réalisé par Elia Kazhan et interprété par le légendaire James Dean.

Puis vient Des souris et des hommes, roman qui forme un courant à lui seul. Une histoire humaniste sur la différence et également la justice! Comment juger un homme qui n'est pas raisonnable? (voir ici).

Enfin, que dire de la Coupe d'or, récit épique de Henry Morgan, de Tortilla Flat, des Paturâges du Ciel, de Au Dieu inconnu, de En un combat douteux... Sérieusement, son travail mérite qu'on s'y attarde et particulièrement the Grapes of Wrath (les raisins de la colère).

Illustration: John Steinbeck.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tietie007 21/11/2008 11:42

Le plus beau film de Ford, la plus belle interprétation de Fonda et un merveilleux livre !

cecyl 12/10/2007 20:47

des souris et des hommesc'est grandiosemoi j'ai lu ça à groix, un week enddans la maison secondairedes grands parents de mon amiequi nous fut prêtée pour le week enddes souris et des hommesc'est court et c'est grandioseil faisait beauah ! comme il faisait beau !on marchait au milieu de la routeil n'y a pas beaucoup de touristes au printempsdes souris et des hommesc'est court, c'est profondément humain et c'est grandiosececyl

Chacalito 13/10/2007 17:21

j'ai apprécié également, mais très honnêtement, mon préféré, c'est les raisins de la colère... de loin!Gael.