Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 11:19
15/10/2007.

La France a bien du mal à justifier son autoproclamation de "Patrie des Droits de l'Homme'" tant sa vision doctrinaire de l'identité est critiquée!  Car si cette idée semble acceptée par bon nombre de nos compatriotes, elle l'est moins en Europe ou au sein des institutions internationales!

Pour ceux à qui l'information aurait échappé, l'ONU vient de charger Mme Gay J. McDougall, experte indépendante, de faire un compte-rendu sur la situation des minorités en France. Son rapport est accablant! Au cours de ses déplacements dans les cités ou ses rencontres, Mme McDougall a constaté que le racisme était "vivant et pernicieux" en France, pas seulement dans la société civile, mais auprès des plus hauts représentants de l'Etat (la notion de discrimination positive a été aussi critiquée).

L'experte s'est félicité de la création de la HALDE, haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, mais pense que le problème doit être abordé de manière plus globale et critique la Constitution française dont le caractère exclusif rejette la différence! Selon elle, "la reconnaissance de l'origine ethnique, de la religion et de l'héritage de chacun ne doit pas être perçue comme une menace pour les principes de l'unité ou de l'égalité sur lesquels repose la société française".

Bref, la France ne repecte pas la diversité culturelle sur son sol et va donc à l'encontre de la Déclaration sur les Droits des personnes appartenants à des minorités nationales, ethniques, religieuses ou linguistiques élaborée par l'ONU. L'identité française est exclusive et les minorités qu'elles soient arabes, juives, bretonnes ou autres sont niés par l'assimilation réclamée par l'Etat! 

Le droit est de notre côté il me semble... c'est à la Constitution française de s'adapter!

Source: communiqué de presse de l'ONU.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Divi 20/03/2008 21:59

Demat Gaël,
J'aurais aimé me procurer le document de la Déclaration sur les Droits des personnes appartenant à des minorités nationales, etc, je suis allé sur le site de l'ONU et je ne vois pas très bien où tu l'as trouvé. En fait, je ne le trouve pas...
Aurais-tu un lien plus précis.
On ne va finalement pas allé en Egypte, alors je vais finalement m'abonner à ton magazine. Je pourrais ainsi améliorer mon brezhoneg...
A galon vat
Divi

Chacalito 20/03/2008 23:39



Je t'ai envoyé un doc. Dis moi si c'est cela que tu cherches. Super pour le mag!


Gael.



Yannig 15/10/2007 13:02

Mouai, enfin les passages que tu as sélectionnés ne concernent que les minorités identifiées dans les banlieues des grandes villes. En gros ça ne concerne que les descendants d'immigrés.Le seul passage sur les bretons dis qu'elle a "écouté" nos revendications, mais pour l'instant faut pas se leurrer, elle n'a rien dit sur nous, et elle s'en fous pas mal quand on voit le rapport préliminaire.Et puis au final, même si elle avait dis que la France était la pire dictature au monde si elle ne s'occupait pas mieux des bretons, tu sais très bien que la France s'en fout royalement, qu'elle a beau être condamnée devant la cour européenne, la France n'accordera jamais rien aux bretons.

Chacalito 15/10/2007 13:12

Tu as raison! Néanmoins, il est bon de souligner que nous avons le droit pour nous et que les justifications de l'Etat français sont irrecevables d'un point de vue juridique (international). La Déclaration en concerne pas uniquement les discriminations ethniques, mais également les discriminations linguistiques. C'est l'opinion qu'il faut convaincre plus que les représentants de l'Etat qui ne sont, théoriquement, que l'émanation des urnes!je pense réellement que l'ONU ou l'Europe sont plus soucieux des minorités que ne l'est la France et qu'on ne peut être que se féliciter qu'il existe encore de tels expertises que l'on peut brandir en face des jacobins intolérants! La situation évolue légèrement et c'est le moment de s'engager, chacun de son côté, chacun selon ses possibilités pour que cela avance... non?Gael.