Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 10:26
p--che.jpgLes pêcheurs du Gilvinec ont lancé une grève qui nécessitera un jour ou l'autre de parler du problème de la pêche. Cette mesure de grève intervient suite à une hausse du prix du carburant qui s'ajoute à des refus de quotats de pêche de la part de la Commission Européenne. D'aucuns diraient que tous ces problèmes sont la faute de l'Union Européenne, mais malgré une gestion de la pêche trop centralisée, je ne le pense pas.

Cet été, la Commission Européenne a refusé de rouvrir la pêche à l’anchois dans le Golfe de Gascogne justifiant sa décision par le mauvais état de la ressource malgré les protestations des pêcheurs bretons et vendéens. D’autant que l’Espagne s’opposait également à cette réouverture, estimant elle aussi que l’anchois doit être protégé en raison de la surpêche.

Selon moi, le problème du carburant n'est qu'un prétexte pour parler de la situation des marins-pêcheurs. Le prix du pétrole est aujourd'hui une variable d'ajustement pour le salaire des marins ce qui est, avouez le, assez problématique! Le véritable problème ne doit-il pas être cherché dans la ressource maritime plutôt que dans cette énergie fossile?

Pendant longtemps, l’Homme a imaginé la mer comme un garde-manger inépuisable car il ne la connaissait pas. Aujourd’hui, la surpêche pratiquée depuis des décennies montre ses premières conséquences et ce sont les marins pêcheurs qui vont payer la note (salée).


Aujourd’hui, l’effort de pêche est bien trop important. Or, en pêchant trop, les pêcheurs font également chuter le prix du poisson ! Les bateaux sont de plus en plus performants et même si IFREMER s’échine à inventer de nouveaux filets plus sélectifs, force est de reconnaître que les prises sont trop nombreuses et qu’un repos biologique est nécessaire. Combien de poissons morts sont rejetés à l’eau ? La plupart des « experts » savaient que la ressource diminuait, mais les politiques ont préféré repousser l’échéance face aux pressions du gouvernement français et des régions fortes espagnoles.

Une bonne gestion de la pêche repose, pourtant, sur un équilibre entre captures et effort de pêche :

effort-de-p--che.jpg

 


Aujourd’hui, tout le monde se retrouve au pied du mur, mais personne n’ose dénoncer les pratiques de pêches industrielles, préférant mettre sur la paille les milliers de pêcheurs artisanaux.

Xavier Grall (voir ici) disait que « le chômage est monstrueux en ceci qu’il ôte à ceux qui en sont victimes la joie de regarder leur camarade en face » (Les vents m’ont dit). Que leur dira-t-on à nos pêcheurs d’anchois, de langoustines, de lieux, de cabillaud (…) s’ils ne peuvent plus travailler ? Est-ce juste de leur faire porter le chapeau quand les flottes d’Intermarché sillonent les mers et ratissent les fonds ? Décidemment, la recherche de rentabilité aveugle nos politiques !

Je pense qu'il est nécessaire d'expérimenter de nouvelles gouvernances au sujet de la pêche! Bruxelles ne peut répondre correctement à des problèmes locaux sans susciter de vives réactions (voir ici). De plus, il est sage que les pêcheurs se responsabilisent d’eux-mêmes et informent le public des problèmes qui les touche afin que la société planche sur des solutions. Les comités locaux des pêches existent, autant leur faire confiance, non?

Je finirai par dire que le problème de la pêche est bien plus complexe qu’une simple distribution des quotas : il nécessite des réflexions globales incluant les citadins, les industriels et les agriculteurs qui polluent la mer et sont eux aussi responsables de la diminution des stocks (destruction d’une part de la chaîne alimentaire marine par l’urbanisation littorale ou la pollution des rivières).

Décidément, Nicolas Sarkozy et ses 21 millions d'euros (trimestriel) d'allégement de charge patronales n'a pas l'air d'avoir une vision globale de l'affaire! Et toujours aussi méprisant! La preuve en image (à la fin du document): en Bretagne, il ne pleut que sur les cons?

Illustration trouvée au hasard du net.
Le schéma est de moi et reprend un cours que j'ai suivi. Désolé pour la qualité!
Communiqué de l'UDB ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires