Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 09:27
carte-lorient.jpg
C'est tout à fait par hasard que j'ai découvert l'existence de ces visites... et très curieux que je m'y suis rendu! Jeudi dernier avait donc lieu à l'Hotel de Ville de Lorient un "casse-croûte architectural" durant lequel deux guides nous ont fait découvrir le bâtiment et les archives situées sous l'édifice. Loin de moi l'idée d'égaler ces guides, mais je vous propose de découvrir quelques éléments que j'ai appris grâce à eux!

Il est coûtume de comparer l'Hotel de Ville au style stalinien tant le bâtiment est sobre et imposant. Les lorientais appellent d'ailleurs la place (disons plutôt le parking) située devant l'Hotel de Ville, la "place rouge". Bien loin des ors de la République, ironise notre guide! Il faut dire que l'Histoire de Lorient est récente: pas de Moyen Âge, puisque la ville est créée en 1666 par Colbert et détruite par les Alliés en 1943.

Peut-être est-ce la raison pour laquelle les archives lorientaises sont "les mieux gardées de France"? Pour y accéder, badges, escaliers tortueux en sous-sol dans un blockhaus qui date de la guerre (logique puisque construit par les allemands!). Certes, les pièces sont emplies de déshumidificateurs, mais au moins, si la ville est rasée à nouveau, les archives resteront!

Seuls hics, ces archives sont réparties sont plusieurs sites. L'objectif de la municipalité est de centraliser les bureaux afin de réduire les coûts de fonctionnement (dixit M. le Maire). A venir donc un jour, un espace archives dans lequel on pourrait visiter le fond photographique d'Anita Conti?

Ici, on conserve tout: documents officiels, historiques (boîtes noires) ou non (blanches) et même les objets dans l'attente d'avoir un musée propre à la ville. Croix de la Légion d'Honneur et Croix de guerre, elles, sont toujours exposées dans la salle de réception, la même où se déroule les résultats des élections, les voeux du maire, les réceptions officielles... et que peu de monde dans le groupe connaissait au final!

C'est aussi dans cette salle, non loin de la salle des mariages, que nos guides nous apprennent que Lorient a bien failli ne jamais bénéficié de fonds d'Etat pour la reconstruction. La présence de la plus grande base de sous-marins de l'Atlantique a valu à notre ville le statut de "ville martyre" et les habitants restés après-guerre (12 000 environ en 1946) ont logé pendant des années dans les fameuses baraques dont se souviennent nos aînés!

Voilà un petit exposé rapide (d'autant que je n'ai quasiment pas pris de notes) afin de vous donner envie de vous plonger dans l'Histoire de notre ville que les cerbères (autrement appelés "archivistes") conservent précieusement. Loin d'être de vilains "molosses", ils seront, j'en suis persuadé, ravis de vous guider et vous renseigner. Vous pourrez consulter ces documents sortis des entrailles de la terre en salle de lecture, tranquillement!

Illustration: Projet de plan d'extension et d'embellissement. 1942. Collection AML.
Source: archives de Lorient.

A paraître un article sur cette visite dans le Lorient Mag, disponible en format PDF sur le site de la mairie.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tartiflette 10/02/2008 20:08

lorient  nouvelle ville  doit  etre   futuriste  pour  embellir et  attirer  des  habitants dans  les  années à venir

Kerrain 10/02/2008 12:03

wouah

Chacalito 10/02/2008 14:12

J'hésite entre la moquerie ou le réel émerveillement! Possibilité de développement?Gael.