Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 22:34

Perben:«On va mettre le turbo et on va les défoncer»
envoyé par 20Minutes

On se souvient de Patrick Devedjian qui traitait une opposante politique de "salope", de Nicolas Sarkozy qualifiant les bretons de "connards", les militaires de la Cross Corsen également de "connards" et gratifiant un visiteur du salon de l'agriculture par un "casse toi, pauvre con", aujourd'hui, c'est Dominique Perben qui s'y met pour sa campagne Lyonnaise.

Et bien moi, c'est Gael et je me demande si la vulgarité est une stratégie gouvernementale! La bande à Sarko ressemble plus aux "sauvageons" que dénonçait JP Chevênement qu'à de réels politiciens qui, s'ils peuvent parfois commettre des bourdes, ne vont pas jusqu'à insulter les gens.

Dominique Perben veut-il toucher les jeunes ou est-ce son langage habituel? Et quand il verra un noir, il lui parlera en "petit nègre" aussi? Qui sont ces élus qui en savent si peu sur la population qu'ils en oublient d'être naturels... ou peut-être le sont-ils ce qui serait pire!

Ok, je suis conscient du fait que ces pratiques ont toujours existé, mais qu'aujourd'hui, elles sont plus médiatisées. Il n'empêche que si l'on veut utiliser l'image, il convient de faire attention aux propos que l'on utilise. On ne tutoye pas un inconnu quand on est Président de la République, on n'insulte pas ses électeurs...

Ce mépris de la population et de l'opposition est symptomatique d'un gouvernement qui n'a que faire du dialogue et entend bien mener les réformes sans concertation, sans explication, par pur dogmatisme. Inquiétant...

Alors "salope", "connard"... Qui dit mieux?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yann Pol 26/02/2008 22:55

Qui dit mieux ?Pas moi, car je pense que face à tant de vulgarité, peut-être aussi de frsutration les candidats de droite se sente mal à l'aise. Comment expliquer une politique aussi anti-sociale, excluante toutes formes de solidarités envers les plus pauvres à ses électeurs ? C'est dur de tenir des promesses électorales quand à la tête du pays règnent les plus natis d'entre nous. Le "cling cling" des rollex ne marche pas à tous les coups !

Chacalito 26/02/2008 23:46

Décontractés les gars de droite. "Proche du peuple"  comme dirait Hortefeux! Bref, pour paraître populeux, insulter votre voisin... belle image de notre société!Gael.