Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 16:38

Libe-25-avril.jpgJ'ai beau avoir été sacré "meilleur analyste politique de Franz Heller" (le bâtiment où travaille les collaborateurs de groupe du Conseil régional de Bretagne), je n'en ai pas moins été surpris par le fort score de Le Pen. Pour dire vrai, c'est grace à ma prévision du taux de participation que j'ai raflé la mise, mais c'est Julien Houzé, un copain socialiste qui était le plus proche sinon. ça me fait bien marrer qu'un autonomiste ait mieux perçu l'élection présidentielle qu'eux! Toujours est-il que l'autonomiste avait sous-évalué le vote FN (et pourtant)...

 

Alors depuis dimanche soir, j'entends des gens qui veulent se rassurer en disant que le vote FN n'est pas qu'un vote raciste. Il faudrait comprendre. Et bien merde! Ces types "qui souffrent" doivent être sérieusement maso pour vouloir souffrir encore plus en votant Le Pen! J'en ai ma claque du politiquement correct qui nous force à abaisser nos exigences démocratiques au motif que les gens, les pauvres, ne savent pas ce qu'ils font. Si le Christ pardonne, excuse-t-il pour autant? Et la politique a-t-il pour but de prendre les gens pour des idiots? Ce vote est grave et il faut cesser de dire que ça n'est pas si grave de contester. Oui à la résistance, mais constructive. Bientôt, on nous dira que pour être compris, il faut écrire en texto. Et qui sait, à terme, on fera tous ensemble de joyeux grognements devant nos téléviseurs!


Ces 18% de couillons, s'ils ne sont pas xénophobes, ont fait le lit d'une droite encore plus réactionnaire qu'avant (voir la Une de Libé ci-contre). On vire dans le franquisme là, dans le Parti Populaire d'Aznar et ses amis non seulement libéraux, mais catho radical (ceux qui croient que le FN est laïc sont franchement naïfs...). Faut dire qu'on avait déjà les pieds dans la merde avant, avec les Guéant et consort. En 5 années de mandat, Sarkozy a sorti du ghetto le FN, belle performance.

 

Le pire dans tout ça, c'est qu'avant, nous autres bretons pouvions nous donner bonne conscience car le FN était faible. Aujourd'hui, il est toujours plus faible (autour de 12%), mais il a doublé ses voix. Alors, le couplet du breton plus ouvert sur le monde, c'est raté! Il y a aussi du travail à faire chez nous.


resultats-eva-joly-2012.jpgMon analyse à moi est sensiblement différente de celle que j'ai pu entendre ici ou là. Pour ma part, ce premier tour exprime un sentiment de repli, un vote anti-mondialisation, anti-européen, un bon vieux vote français. Parce que merde, la meilleure façon de se protéger, c'est bien sûr de rester entre consanguins! Et après ça, c'est nous les autonomistes que l'on traite de "communautaristes". Mais vous n'avez qu'à vérifier, c'est dans les régions où sont implantés les partis de Régions et Peuples solidaires (donc la Bretagne) qu'Eva Joly fait ses plus gros scores (pays basque, Bretagne, Savoie, Alsace, Occitanie, Corse, Catalogne).

 

Mélenchon n'a finalement réussi qu'à drainer autour de son nom l'électorat d'extrême-gauche classique. Il doit l'avoir mauvaise car il se donnait pour objectif d'être le troisième homme (je comprends mieux l'intérêt quand je vois que Marine Le Pen est plus citée que les deux finalistes de cette élection présidentielles) et surtout de distancer Le Pen. Pour ma part, je jubile de ce score "faible" (le "faible" est relatif avec un score à deux chiffres et en Bretagne aussi). Alors on me dit dans l'oreillette que je suis un gros connard et que franchement, je devrais regretter que Mélenchon ne soit pas le troisième homme de cette campagne. Ah bah oui, la pensée magique: si je suis contre Mélenchon, je suis donc pour Le Pen! Entre nous, j'aurais préféré qu'Eva Joly soit en troisième place, voir même en première place, mais cela change-t-il le résultat?

 

Là encore, je devrais accepter l'idée qu'un vote puisse se ballader entre l'extrême-droite et l'extrême-gauche? ça ne vous choque pas vous qu'un électeur qui puisse voter Le Pen se reporte sur Mélenchon ou vice-versa? Là encore, n'est-ce pas un vote bien nationaliste, bien franchouillard? Entre la cocarde de Marine et celle de Jean-Luc, il y a bien sûr des idées différentes, mais il y a bel et bien un refus d'Europe. Car il y a ce que pensent les militants, sincères j'en suis persuadé, et ceux qui votent dont les finalités ne sont pas toujours les mêmes. C'est le principe du vote populiste: il aggrège un peu de tout. Rassurez-vous, c'est pareil à l'UDB. On trouvera bien quelques tarés d'Adsav à voter UDB quand il n'y que nous de bretons aux élections! Il est temps de redonner du sens au vote et de ne pas se contenter d'un "je ne vote pas Eva Joly car elle est trop bas dans les sondages". Quelle pitié cet argumentaire! Dans ce cas, supprimons les sondages s'ils influencent les votes...

 

Je me souviens de ma première élection. Cantonales 2008. J'avais sillonné le terrain, fait du porte-à-porte et été reçu par des centaines de personnes... pour faire 100 voix de plus qu'un type que personne ne connaissait, dont le site était truffé de fautes d'orthographe et qui n'avait pour programme que 5 mots clefs: écologie, sécurité, logement, emploi et je ne sais plus quoi d'autres. Bref, vous imaginez la déception! Et puis, un ami m'avait dit à l'époque: "tu aurais préféré avoir la voix des idiots?". Cette phrase, je la garde sous le coude quand l'UDB fait de petits scores. Je me dis qu'on ne doit jamais accepter de sombrer dans le populisme pour faire du chiffre. Sans ça, c'est notre âme que l'on perd. Pour convaincre, il faut persévérer, parler complexe et élever le niveau intellectuel de la société en s'enrichissant mutuellement. ça nécessite de se former, toujours, chaque jour (le Peuple breton est un bon outil pour penser en dehors du cadre).

 

Au final, Philippe Poutou, tout troskyste qu'il soit, a raison sur un point: putain, les politiques professionnels, au lieu de brandir de beaux discours sur "la République en danger", vous feriez bien d'atterir. Il y a un monde que vous ne connaissez pas. La solution? Relocaliser les politique! Autonomie, une bonne fois pour toute!

 

Lire aussi l'analyse du camarade Jef Monnier.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mathieu 26/04/2012 09:55


Votre analyse du vote FN est encore une fois dans la ligné des analyses que l'on entend depuis 30 ans et depuis 30 ans, si c'était si simple, on aurait pu le contrer facilement. Il y a des
racistes au FN mais ce n'est pas cela qui motive l'écrasante majorité des gens qui votent FN à y adhérer. En premier lieu il faut se rendre compte que l'immigration n'a jamais été réellement
discutée en France et ceci est une grosse erreur. Entre les délires extrêmes d'Eva Joly qui veut régulariser (et pourquoi naturaliser) tous les sans papiers et l'expulsion pure et simple de
mouvements identitaires (pour rester en Bretagne citons Breiz Atao), il y a tout un éventail de choses à dire, décider. L'instauration de quotas n'est pas un gros mot cela se fait dans plein de
pays (ex: Canada) sans que cela pose de problème, or, en France dés que l'on dit cela c'est une levée de boucliers. Il faut comprendre que l'on doit accueillir dignement les gens qui décident de
s'installer en France et cela ne peut se faire que si les conditions de cet acceuil sont réunis. Cela passe par la possibilité d'avoir un emploi, un logement, etc. Or c'est difficilement possible
lorsque le marché de l'emploi est tendu, que la personne ne parle pas ou difficilement le français, etc.


A l'opposer on peut comprendre la colère monter dans les classes populaires qui ont été abandonnées par la gauche (l'immigré a remplacer l'ouvrier dans beaucoup de partis de gauche - Cf le
rapport fait il y a quelques années sur le sujet par Malek Boutih du PS) d'où l'incompréhension totale qui innévitablement gagne les classes populaires. Pour Melanchon, mais aussi Lutte Ouvrière
et le NPA la mécanique est la même que le FN sous certains aspects. Ce sont aussi des mouvements qui portent en eux le totalitarisme et la gauche a toujours été ambigüe avec cela. Polpot fut-il
plus sympa que Pinochet? L'UDB serait-elle capable d'avoir le même discours qu'elle a contre le FN avec Breizhistance? Après tout on peut lire sur le blog UDBy "Article 6 : L’UDB condamne toute forme de
dégradation de la personne humaine, notamment le racisme, le fascisme et les totalitarismes de toute nature. Elle oeuvre pour l’établissement d’un régime résolument démocratique tant sur le plan
individuel que collectif."  


Le totalitarisme de l'extrême gauche et similaire à celui du fascisme bien que le FN ne soit pas fasciste mais ultra-concervateur (Lire Le fascisme en action de Paxton). Dire que les gens qui
votent pour ces partis sont des couillons est tout aussi idiot car c'est éviter de voir que l'on arrive pas à convaincre les gens. Goering au procès de Nuremberg l'a synthétisé dans la phrase
"nous avons gagné faute d'adversaires". Comme Eva Joly au soir des élections qui a parler du FN pour éviter de parler des insuffisances des verts et sans la moindre remise en question du
programme des verts. C'est ne pas voir que le vote pour le FN est aussi maintenant un vote d'adhésion et de moins en moins un vote contre.


Quand à votre conclusion sur Autonomie = moyen de lutter contre les extrêmes et bien les exemples de la suisse, belgique, espagne, etc. montrent au contraire que dans des régions autonomes
l'extrêmisme prospère tout autant, voire plus.

Chacalito 26/04/2012 15:39



Je n'ai justement pas dit que ceux qui votaient FN étaient des couillons (j'avais failli écrire "c'est dur d'être aimé par des cons", mais je me suis abstenu). J'ai dit qu'il fallait cesser de
les prendre pour des ânes qui ne pouvaient pas comprendre et donc de s'abaisser à dire que le FN est finalement un parti "normal". Certes, il est légalisé car sans cela, il grossirait encore
plus. ça n'empêche pas les gens de réfléchir. Or, notre société ne les fait plus réfléchir, elle les abreuve.


 


Oui, je suis capable de faire le même reproche à l'extrême-droite qu'à une partie de l'extrême-gauche, mais vous remarquerez que les stalinistes, maoistes ou trotskystes ne l'assument plus
beaucoup. La LCR devenu NPA, tout un symbole. Emgann devenu Breizhistance. Fréquentez donc des gens de Breizhistance et vous verrez que ce sont des types sympas, révolutionnaires autant que moi.
Les mauvaises langues diraient des indépendantistes en carton, moi je dis simplement des désobéissants qui font des coups politiques pour ne pas faire oublier leur projet.


 


Ce que vous dites sur l'immigration, c'est juste n'importe quoi. J'ai pu justement discuter avec de nombreuses personnes sur ce sujet et le coup du "pas de travail donc pas d'immigrés", ça ne
colle pas. Il y a des offres d'embauche auxquelles personne ne répond. Regardez donc Armor Lux qui cherche des couturières et qui n'en trouve pas. Alors, il va les chercher
ailleurs! 


 


Je suis pour le vivre et travailler au pays. Je ne suis pas un bien-pensant qui estime que "les immigrés, c'est bien". Moi, je dis: les immigrés sont là et s'ils ne sont, ce n'est pas par choix.
Je ne vois pas bien comment Le Pen va réduire le flux migratoire si elle ne s'occupe que de la France. Fermer les frontières, c'est aussi couper tout contact économique avec l'ailleurs. Or, la
môme Le Pen est anti-capitaliste comme moi je suis curé! Car elle est pour moins d'importation, mais plus d'exportation. Si on s'autarcise, c'est dans les deux sens.


 


Revenez donc discuter, mais ne croyez pas que nous fuyons les responsabilités. Nous connaissons le constat, nous ne sommes pas d'accord sur la méthode pour le changer.


 


Pour finir, je sais pertinemment qu'il n'y a pas que des racistes au FN. Je le dis d'ailleurs. Mais ceux là font autant de mal que les racistes puisqu'ils banalisent des idées racistes dans
l'opinion. Le vote a des conséquences. Il serait temps que les gens s'en rendent compte.



Sylvain 25/04/2012 18:06


Bravo Gaël , 


Il faut parler vrai et dire les choses telles qu'elles sont ...Cela fait du bien ..
Oui, il y a des gens qui votent gagnant , qui votent comme on joue au tiercé . Quelqu'un m'a dit un jour: " Vous avez de bonnes idées mais je ne voterais jamais pour vous car vous ne gagnerez
jamais !!!" ... Bon sang, entendre cela ça laisse sur le flanc quand même , je ne m'en suis pas encore remis et ne m'en remettrait jamais je pense !!


Et, partant, oui , les sondages influencent les votes. Une enquête dont le résultat a été publié dans Ouest-France évoque un taux de 25% de personnes influencées .
Cela doit interroger grandement notre démocratie quand même