Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 18:42
L'édito de Ouest-France du jour (voir ici) m'a rassuré sur mes analyses économiques et mis du baûme au coeur! On nous martèle constamment que la crise économique arrive, mais jamais le modèle n'est remis en cause! Un peu comme si quelqu'un s'affolait de scier la branche sur laquelle il était assis sans pourtant arrêter son ouvrage!

Il est évident que le monde actuel vit au rythme d'un modèle économique qui nous dépasse et que certaines personnes guident de manière complètement irraisonnée (soit par appât du gain soit par populisme).

Comme le disait M. Biggi à l'université Régions et Peuples Solidaires de Corte, "un économiste est quelqu'un qui est capable de vous dire comment va se produire la crise et, s'il s'est trompé, va vous expliquer pourquoi il ne pouvait pas le prévoir"! Je me fous pas mal de ce que disent les économistes, je constate plusieurs choses:

Cette crise n'est pas la nôtre (même si l'économie est mondialisée). C'est un écran de fumée utilisé par Nicolas Sarkozy pour justifier les mauvais résultats de sa politique en matière économique, mais aussi pour annoncer les restrictions à venir. Cette technique, comme me le rappelait Antoine, est utilisée depuis des lustres par la droite et le patronat.

S'il est vrai "qu'il y a des choses plus importantes" que la non-ouverture de classes de breton, que le salaire ridicule d'un balayeur, que la disparition d'un bureau de poste en centre-bretagne, cela nous empêche-t-il de lutter contre cela? De la même façon, il y a des choses plus importantes que l'argent: la faim dans le monde, l'urgence écologique... Qu'attend-t-on pour s'en occuper au lieu de crier au loup pour une économie que personne ne veut sauver?

La France est la cinquième (sixième?) puissance économique du monde et on nous fait croire que nous sommes pauvres? Moi, je dis que Nicolas Sarkozy a été élu sur un programme économique dogmatique et qu'à ce titre, cet homme est dangereux.
Le vent tourne et notre président voudrait nous faire croire qu'il veut réguler l'économie? Le costume de Robin des Bois lui va très mal.

Et si nous écoutions les rares idées intéressantes du MEDEF (voir ici)? Si nous commencions par retrouver une économie saine, proche des individus, dans laquelle la spéculation (= jouer avec son argent et celui des autres) est proscrite, dans laquelle l'argent (les pièces, pas les chiffres) retrouve sa vocation première d'échange qui n'a aucune valeur en soi. De quoi avons-nous besoin que nous n'ayons déjà?

Les Etats-Unis veulent réparer les erreurs des banques en injectant 700 milliards de dollars (c'est de la SF?) pour éponger les créances douteuses des banques dans l'immobilier.  Les libéraux sont ceux qui disent que l'Etat ne doit pas intervenir dans le marché pur et parfait et qui, en période de crise, quémandent des aides!
Qui payera la note? Que ces requins crèvent, je ne lèverai pas le petit doigt.

Pour filer la métaphore, rappelez-vous que quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Inter'Or 02/11/2008 11:26

Nous sommes à la fin d'une ère économique et financière, cela n’est pas une cause politique mais celle d’un système entre la richesse réellement produite et les produits dérivés de bourses qui ont été créés.
La plupart des commentaires évoqués sont aujourd'hui dépassés. Un ami américain vient de nous envoyer un graphique impressionnant. Ce graphique détonne parce qu'il rapproche le poids du marché des dérivés (abstrait et dématérialisé) de deux grandeurs bien réelles :
1. Le PIB mondial, c'est-à-dire la richesse générée par tous les pays de la planète en un an.
2. La capitalisation boursière mondiale, c'est-à-dire la valeur de toutes les actions et obligations (d'État et d'entreprises) cotées sur toutes les places, partout dans le monde.
La valeur des produits dérivés est 10 fois plus importante que la richesse réelle créée par l'économie mondiale dans sa totalité et plus de 5 fois la valeur des actions et obligations cotées sur les marchés mondiaux.
Le volume des marchés de produits dérivés sur les six dernières années a explosé de 500%.  
Aujourd’hui, nous enregistrons une baisse généralisée des taux d'intérêts des banques centrales, le Japon en tête avec un taux actuel de 0,30%, des taux pratiquement jamais atteints, a contrario, une baisse généralisée des matières premières et principalement des métaux, les graphes des programmes informatisés sont tous dans le rouge. Ces programmes dans l'état actuel de la situation financière et économique mondiale sont obsolètes.
Couvrir ses positions est une chose, faire des arbitrages en est une autre. Ce qui ne va pas, c'est le rapport démesuré de 1 à 10 entre la richesse réellement produite et les dérivés
C'est l'entièreté de notre système économique qui doit être revu et principalement les instruments de bourse qui permettent à des individus ou à des sociétés de pouvoir faires des opérations et des interventions sur des marchés en n'ayant pas le capital nécessaire pour répondre de leurs engagements.
 achat or

Chacalito 02/11/2008 12:47


Oui, je ne dis pas le contraire. CEpendant revoir le système économique est une décision politique de même que savoir ce qu'il faut faire face à la crise de même que "permettre à des sociétés de
faire des opérations sur des marchés en n'ayant pas le capital nécessaire pour répondre à leurs engagements" (politique des banques).


Arnaud 30/09/2008 12:27

Bref... qu'on arrete de rémunérer le capital, mais que l'on rémunère le travail !!!!!!!!

yvonne 29/09/2008 11:41

.... euh.... je ne lis pas trop souvent OF !!!!

Chacalito 29/09/2008 13:41


Non, mais l'édito était en lien (il était bien pour une fois!)

Gael.


Pinocchio 28/09/2008 23:44

Nicolas Sarkozy et François Fillon nous jouent la crise:http://toulousoscopie.over-blog.com/article-23183942.html

yvonne 28/09/2008 21:14

ah ! ça fait plaisir de dire haut et fort (et bien exprimé) ce que beaucoup pensent tout bas, en se demandant si "vraiment, on n'y comprend rien à l'économie" pour penser cela....bravo

Chacalito 29/09/2008 10:36


Un minimu de logique et vous avez le rudiment économique!

Tu parles de l'édito de OF ou de mon article en disant "bravo"?

Gaelito