Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 15:50

Retour de Barcelone où l'UDBy était invitée à participer à l'Assemblée Générale de l'Alliance Libre Européenne jeunes (EFAy) ainsi qu'à celle de l'Alliance Libre Européenne tout court (EFA). Cela se passait jeudi 26 et vendredi 27 mars 2009 à Barcelone, en el païs catalan.

Je ne ferai pas ici un compte-rendu puisque je l'ai déjà réalisé pour le blog des Jeunes de l'UDB qui m'y déléguait (voir ici). Simplement remercier nos partenaires politiques d'Esquerra Republicana de Catalunya de nous avoir accueilli. Et remercier tous les autres d'être venus car de telles rencontres sont formidables. D'autant que je sais pertinemment que je risque de revoir la plupart d'entre eux au fil des mois. ça, c'est l'Europe concrète!

Pour vous donner une idée de la diversité culturelle en Europe, voici une petite liste des nations (ou régions) représentées à Barcelone outre la Bretagne: Ecosse, Pays de Galles, Cornouailles, Galice, Asturies, Frise, Sardaigne, Andalousie, Catalogne, Pays Basque, Aragon, Sicile, Sud-Tirol, Bavière, Flandres, Occitanie, Alsace, Corse, Silésie,  ... plus des Sorabes, des Roms de Hongrie, des Hongrois de Slovaquie et j'en oublie certainement.

Le nouveau bureau des Jeunes de l'ALE est composé ainsi:

Président: Jezz Anbledh (Kernow X)
Bureau: Arseni Armengou (JERC), Antoni Trobat (JEN), Gudrun Kofler (Junge Südtiroler Freiheit), Meilyr Hedd (Plaid Cymru) et moi-même pour l'UDBy.
Secrétaire Général: Lucy Collyer.

Illustration: durant la conférence avec Bram (Flandres) et Hannah (Ecosse).

Voir les photos.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gwenn 03/04/2009 12:55

Salud Gael, Si 1= Autonomie (ou ind)Et 2= Droits des peuples à disposer d' eux mêmes1 inclue 2, mais 2 doit-il inclure 1?

Chacalito 04/04/2009 00:17


Si j'ai bien compris l'équation, je dirai "non". Autrement dit, droit des peuples à disposer d'eux-même ne veut pas forcément dire indépendance ou autonomie. Ils peuvent décider de vivre dans un
Etat centralisé aussi...


Carlus Magnus 03/04/2009 09:06

Les idées sur commment organiser les territoires sont nombreuses. Le toujours plus d'autonomie est le plus souvent le fait de régions qui ont une certaine richesse et ne veulent pas payer pour les autres (Flandre, Catalogne, Italie du nord, etc.) ce qui est d'ailleurs clairement dit dans le discours des politiques (l'état central nous prend notre argent). Est-ce l'illustration de l'égoïsme croissant des sociétés? Dans un reportage sur le Vlaams Blok un flamands expliquait que l'autonomie pui indépendance était portée par le patronat flamands car cela leur permettrait de mieux se débarrasser d'un état fédéral et d'une wallonie trop à gauche à leur goût.

Je suis convaincu que ces revendications illustrent l'échec de l'Europe, si les flamands ne sont pas capables de vivre avec les wallons et les bruxellois comment peut-on prétendre que l'Europe à un avenir?

A l'opposé Guy Verhofstadt analyse la situation de manière différente en disant toutefois que les états-nations sont dépassés et il plaide pour un retour des empires seuls capablent de faire face aux enjeux de la mondialisation et aux grands blocs (USA, Chine, Russie). Il souhaite plus d'intégration européenne (impôts européens, etc.) ce qui, pour ce fédéraliste, est le fruit de glissements imperceptibles vers plus de centralisation des pouvoir au niveau d'un gouvernement Européen. A méditer.

Chacalito 04/04/2009 00:25


Les régions qui revendiquent l'autonomie ou l'indépendance sont généralement périphériques du lieu de décision. Pas forcément riche, il n'y a qu'à voir la Corse! Merci d'utiliser toujours ce bon
vieux poncif du vilain flamand du vlaamsbloc... Pour moi l'échec de l'Europe, c'est d'abord l'échec des Etats-Nations recroquevillés sur leur idée de domination. A méditer aussi...


Sam 02/04/2009 17:19

Cet article n'est pas très récent et dans mon souvenir ce n'est pas un article du réseau voltaire. Il a simplement dû y être repris. Il est toutefois assez intéressant de voir que le débat sur ethnie, peuple, autonomie, etc. car ceux tout ce qui est dit contre ce que fait l'ALE et autres FUEN n'est pas dénuée de fondement. D'ailleurs où arréter le curseur? Et ne me répondez pas comme pas miracle les limites de la bretagne dite historique car si je prends Bretagne il s'agit fondamentalement, d'un terrritoire similaire à la belgique avec deux "peuples" de langue/culture différente. La basse-bretagne est "celtique" brittophone, la haute-bretagne romane. Donc sur ses bases la Bretagne pourrait logiquement être scindée en une partie basse-bretagne et une haute-bretagne rattachée à son aire culturelle naturelle. C'est ce qui se passe en Belgique où faisant fi des structures historiques, les flamands cherchent un découpage strictement linguistique aboutissant à l'effacement du brabant (dont ce comté est historiquement quasiment aussi ancien que le duché de Bretagne). Autant je suis tout à fait persuadé que l'administration de territoires doit se faire au plus prêt des citoyens lorsque c'est possible autant j'ai du mal à voir comment certaines revendications régionalistes s'accordent dans ce schéma de plus de démocratie et son en désaccord avec les peuples réels. L'exemple de la Belgique et surtout la Flandre est même assez effrayant sur l'orientation que cela peut prendre.

Chacalito 04/04/2009 00:34


Deux peuples. Comme vous y allez! D'aucun n'en reconnaisse même pas un! Pour ma part, j'estime que la Bretagne a toujours constitué une entité unique dans laquelle vivent gallésants et bretonnants.
Cette division linguistique a par contre bien arrangé le pouvoir central qui s'est servi du gallo pour minorer l'importance du breton. Bien de mettre en conflit les deux langues, mais ça ne
fonctionne pas avec moi!

D'autre part, je vous invite à aller en Flandres voir un parti qui s'appelle aujourd'hui le SLP. Vous y verrez des gens qui ne sont pas effrayants du tout. Mais les francophones ont un tel parti
pris sur cette question "belge" qu'il est difficile de leur faire comprendre bien des choses!

Je n'ai entendu aucun flamand ou presque dire qu'il était belge. Je n'ai jamais entendu personne en Belgique dire qu'il était wallon. Même les bruxellois se sentent souvent bruxellois. A l'inverse
en Bretagne, je n'ai jamais entendu personne dire qu'il était haut-breton, mais bien breton. Et beaucoup de gens dire qu'ils étaient français. Je crois que les deux problèmes ne sont pas
comparables car dans un cas, le peuple ne se reconnaît dans l'Etat que par raison et pas par appartenance (la Flandres) quand dans l'autre, le peuple se sent appartenir à l'Etat (la Bretagne). Je
ne donne que ma vision objective, pas mon sentiment personnel.

Gael.


ysyz 02/04/2009 09:56

le site recommendé par adrenu au dessus emet des analyses dont on peut légitimement se méfier. Son fondateur écrit que le 11 septembre est un montage et rejoins aujourd'hui dieu donné dans une liste européenne à connotation tres identitaire;les théories du complot permanent sont rarement marqué du sceau du progressisme dans l'histoire intellectuelle de l'europe.....

Adrenu 02/04/2009 08:51

Une analyse intéressante :http://www.voltairenet.org/article14960.html

Chacalito 02/04/2009 10:26



A la lecture du titre, je savais déjà à quoi m'attendre. Car j'imagine que ce groupe de jacobins considère moins le terme "ethnie" comme "peuple", mais doit plutôt
nous considére comme des partisans d'une société tribale, se ruant sur sa voisine avec un gourdin.

Les bien-pensants m'ennuient profondément. Ce que je constate, c'est qu'ils ne se réfèrent qu'à une carte des Etats-Nations persuadés qu'ils sont que l'Europe actuelle est parfaite. Agiter
l'épouvantail de la guerre, c'est vraiment se retrancher dans les bastions les plus reculés de l'argumentaire car l'ALE est anti-militariste, plutôt orientée à gauche, écolo et surtout démocrate.
Nous ne demandons pas l'indépendance ou l'autonomie, mais bien le droit des peuples à disposer d'eux mêmes. En gros, si les peuples votent pour leur indépendance, pourquoi ne l'auraient-ils pas?
Au nom de quel intérêt supérieur?

Ce réseau "Volaire" est bien loin de l'esprit du maître qui, rappelez-vous, disait: "je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrais pour que vous puissiez le dire".

RAssurez-vous donc Adrenu, je ne suis pas membre d'une secte. Je lutte moi aussi contre les dogmes, les leurs...