Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 12:36

J'ai choisi ce titre en référence à un poème que me récitait ma mère (prof d'histoire) quand j'étais plus jeune et qu'elle voulait me rappeler que la solidarité était primordiale. Le poème a été rédigé par Martin Niemöller, un pasteur théologien allemand qui, bien que partisan du régime hitlérien, créa la "ligue d'urgence des pasteurs" dénonçant les pratiques ségrégationnistes à l'encontre des juifs pendant la seconde guerre mondiale et appela à la tolérance en se référant à la Bible.

Voici son poème qui est toujours d'actualité tant il est triste de constater que notre société est individualiste:

Lorsqu'ils sont venus chercher les communistes
Je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes
Je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les catholiques
Je n'ai rien dit, je n'étais pas catholique.
Lorsqu'ils sont venus chercher les juifs
Je n'ai rien dit, je n'étais pas juif.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour dire quelque chose.

J'ai choisi d'en parler ici car je trouve véritablement infecte la façon dont beaucoup de gens ne se préoccupent que de leur quotidien et banalisent (en se taisant) les lois liberticides qui sont peu à peu mises en place par le gouvernement. Faire passer la répression pour de la prévention, c'est tout de même un comble!

Et même s'il ne me viendrait pas à l'esprit de comparer l'incomparable, j'invite tout de même les masses silencieuses à se mobiliser, dans un parti, un syndicat, une association. Je reste émerveillé par le courage de certains résistants alemands et notamment de Hans et Sophie Scholl qui persistaient, en plein régime nazi, à propager des messages de paix et anti-fascime. Ils furent d'ailleurs guillotinnés pour cela!

Illustration: mémorial Scholl à Munich.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dragan Matic 25/07/2009 09:12

Dane mon article http://holocratie.over-blog.com/article-32492887.html (l'effet Hulk), je fais aussi référence à la parabole de la grenouille dans la marmite...Il y a une inértie chez chacun de nous qui fait qu'on laisse simplement passer plein de choses avant de réagir en tapant du poing sur la table (quand c'est encore possible).

Chacalito 27/07/2009 17:39


Commentaire à la suite de ton article...


Jakez Castrec 07/07/2009 12:21






C'est, bien sûr, du mauvais goût volontaire que de prendre comme argumentaire une citation d'un des plus grands souverainistes (pour rester correct) français qui se reconnaissait égoïste sans état d'âme: → La France et point-barre.
 
Ceux qu'on connaît aujourd'hui (Gallo, Chevènement, Mélenchon...) sont bien du même tonneau.
 
Ceci dit c'est la première fois que je me fais traiter d'égoïste. Bon, une fois en 60 ans c'est pas énorme, et puis finalement, le sujet de manque pas d'intérêt!
 
Et tu remarqueras qu'on est resté dans le sujet: cf le poème que tu as cité en exergue (qui fait partie de mon top10).
Jakez
 
 

Jakez Castrec 07/07/2009 10:21






Egoïste dites-vous Karlos?
Essayez donc d'élargir votre champ de vision et demandez-vous si tous les militants qui ont lutté pour la libération ou l'autonomie de leur peuple étaient « égoïstes ».
Finalement l'égoïsme n'est que l'absence de considération pour l'égoïsme des autres.
Alors je me pose la question: les grands nationalistes français sont (ou furent)-ils égoistes ?
L'un d'entre eux, Maurice Barrès répondait ainsi: «  Si vous désignez par égoïsme le désir de contenter ses besoins, en ce sens je suis et chaque parcelle de la nature est égoïste. »
 
Donc tout individu se réclamant d'un peuple, d'une nation, d'un Etat est égoïste.
 
Question d'échelle...

Chacalito 07/07/2009 11:11


Je suis en tout point d'accord avec tes remarques. Ce sont souvent les français les plus nationalistes qui reprochent aux nationalistes bretons d'être nationalistes!!!

Cela dit, citer Barrès pour argumenter, c'est vraiment de mauvais goût. Ce n'est franchement pas le genre de types que j'admire politiquement! Toi non plus j'en suis certain!


Karlos 06/07/2009 14:50

Effectivement si vous ne raisonnez pas au niveau de l'ensemble du territoire français je comprends que vous considériez comme une atteinte de devoir potentiellement aller travailler en IDF, auvergne ou autre. Mais votre salaire étant payé par tout les français c'est quand même une posture d'égoïste. Sinon je suis d'accord sur le fait que le service public est en danger et que le système des points est abérrant. Les professeurs experimentés ne devraient-ils pas aller dans les lycées/collèges où les élèves sont les plus défavorisés? Dire cela c'est s'attirer les foudres des syndicats qui n'ont qu'une seule réponse "créer des postes". Seulement la france est le pays qui à le plus de fonctionnaires au monde donc le problème n'est pas là, bien au contraire...

Chacalito 06/07/2009 15:19


Un fils de fonctionnaire ne va pas cracher dans la soupe. Je n'ai rien contre les fonctionnaires! Il est simplement ridicule d'avoir des circonscription unique. Il pourrait y avoir des "zones de
chalendise" comme c'est le cas pour les stagiaires d'IUFM par exemple. Pourquoi être nommé partout en France? Les bretons aussi payent des impôts, je ne vois pas ce qu'il y a d'égoïste à choisir
son lieu de vie?

Personnellement, je n'ai rien contre la France, mais quand on me dit: "tu devrais bouger pour te former", je réponds généralement que cet argument est idiot: on apprend pas mieux ailleurs et se
passer de compétences et d'un réseau local, c'est vraiment faire preuve d'aveuglement.

Je suis pour un service publique fort, mais cela ne dispense pas de critiques car il est clair qu'il existe des dysfonctionnement. 


Jakez Castrec 06/07/2009 12:10

A l'attention de Karlos.






Le projet de loi (entré en discussion ce matin) ne risque pas d'améliorer le service public en général.
L'objectif du gouvernement est de dégraisser les corps de fonctionnaires, par exemple par la possibilité de mettre en disponibilité sans salaire ou à la retraite anticipé un agent dont le poste serait supprimé s'il refuse trois propositions de mutation.
Par ailleurs, étant autonomiste breton, il est évident que je ne raisonne pas sur l'échelon hexagonal.
Faut être logique!
Mais ça ne m'empêche pas d'avoir toujours milité pour un service public de qualité et d'avoir été 30 ans... fonctionnaire.
 
Jakez Castrec, Directeur territorial E.R.