Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 00:45

Aujourd'hui, au village solidaire, avait lieu la journée des "cultures minoritaires". Peu de fréquentation pour cause de pluie, mais un programme intéressant pour lequel je me suis décarcassé durant les quelques réunions du village solidaire auxquelles j'ai participé.

En premier lieu, le collectif Ai'ta était invité à faire de l'initiation au breton et j'ai pu donné mon premier cours accompagné de Dewi, Mikael (photo) et quatre ou cinq autres bretonnants dont je ne connais malheureusement pas (encore) les noms. La deuxième invitée était Brigitte Kloareg  de l'association Meagan (moi, je chante) venue à ma demande pour chanter quelques chansons en breton dans la salle de restauration du village. Et puis, pour finir, les ramoneurs de menhirs! Punk anti-UMP à souhait... (mais là, leur venue s'est faite par l'intermédiaire de Francky, le barman du village!)

Au-delà du village solidaire, laboratoire de militantisme, je suis assez satisfait de constater les avancées, certes insuffisantes, mais tout de même, du festival interceltique en matière de promotion de la langue bretonne. C'est, je crois, la première année que j'entends les annonces en breton (le festival des chants de marin de Paimpol le fait depuis plusieurs années) et j'ai aussi pu voir que les noms de sites avaient été traduits en breton. J'ai ouïe dire que les annonces étaient assurées par Radio Bro Gwened.

Pour finir, une fois n'est pas coûtume, je vais faire un peu de pub pour une marque. Cette marque a remporté l'un des prix Ofis ar brezhoneg pour son travail complètement bilingue. Elle a été créée par un couple, Ronan et Laura, que j'ai trouvé fort sympathique. Après les vieilles charrues (où ils étaient à côté du collectif 44 = BZH), le festival de Cornouailles, ils sont toute la semaine rue du port, à Lorient, pour l'interceltique. Cette marque, c'est Stered (étoile en breton).

Quant à moi, vous me trouverez 15 heures sur 24
au village solidaire, sur le stand du Peuple breton la plupart du temps. O teskiñ brezhoneg emaon ha gwelloc'h eo bremañ. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maheu 12/08/2009 21:08

En effet je retrouve ce que je disais dans votre édito (je l'ai lu après avoir laissé mon commentaire). Il est très pertinent, je vous en félicite.Pour STERED, je me disais juste que quand on base tout son travail sur le thème de l'attachement à la Bretagne, la moindre des choses aurait été de produire en Bretagne. Et puis Laura est peut-être de l'île Maurice, mais elle ne vend pas des vêtements qui font la promotion de l'identité ni des langues Mauriciennes ! Je comprends parfaitement qu'une jeune société comme celle-ci cherche à produire à bas prix, mais dans le cas présent il faut bien avouer que ce n'est pas très fair-play, c'est tout. Que les choses soient claires : je ne cherche surtout pas à dénigrer cette marque plutôt sympathique, simplement ils vendent des produits "inspirés par la Bretagne" (c'est leur slogan), pas des produits bretons.

Chacalito 13/08/2009 17:57


Rien à redire à ça! Vous avez raison. Peut-être produiront-ils en Bretagne quand leurs finances s'amélioreront. En attendant, je ne connais pas beaucoup d'entreprises qui joue la carte bretonne qui
produisent leur T-shirt en Bretagne: A l'aise Breizh, Breizh punisher's... rien n'est produit en Bretagne. Il n'y a qu'Armor Lux dont les T-shirts sont remarquables question qualité au passage.
C'est un des sponsors du Peuple breton d'ailleurs!

Gael.


Maheu 12/08/2009 18:38

Les avancées du FIL en matière de promotion de la langue bretonne sont TRES insuffisantes ! Les panneaux traduits... oui, bon, c'est le strict minimum ! J'espère que pour l'année prochaine, qui verra la Bretagne être à l'honneur, l'équipe du festival aura un peu plus d'ambition en la matière. Le breton, qui représente une partie très importante de notre culture, est en train de disparaitre de la vie quotidienne avec les anciens. Mais il n'est pas encore mort pour autant, et il est à mon avis du devoir de sructures telles que le FIL de montrer au monde entier (et aux bretons en premier lieu !) que cette langue est bien vivante et qu'elle peut avoir un bel avenir devant elle. Quand on souhaite promouvoir la culture bretonne, la promotion de la langue devrait être une priorité ! à bon entendeur !Quand à la radio du festival, qui diffusait des annonces en breton, elle était en effet assurée par l'équipe de Radio Bro Gwened (merci à eux !).Pour ce qui est de STERED, j'ai lu qu'ils feraient fabriquer leurs vêtements à l'Ile Maurice...A galon.

Chacalito 12/08/2009 19:44


C'est vrai, c'est insuffisant, mais c'est déjà ça de plus que lorsque M. Pichard "tenait" le FIL. Un coup de chapeau à M. Lombardia. Je crois aussi que les employés peuvent suivre une formation de
breton... ce n'est pas en leur rentrant dans le tas que cela s'améliorera...

Vous lirez vos propres phrases sur l'édito que j'ai écrit (de façon à ce que tout le monde puisse comprendre et pas seulement les convaincus).

Quant à Stered, oui, puisque Laura est de l'île Maurice. Vivre et travailler au pays! Vivre en breton et faire travailler les mauriciens. Sinon, on peut acheter Beizh Punisher's et son coton bio
tout comme Ingalañ ou Armor Lux et son excellente qualité (fabriqué en Bretagne).

Gael.


Gwendal 06/08/2009 10:45

Camarade Gael, 15 h sur 24 ça fait combien de 35 H en 1 semaine ?