Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 15:44
La simplification de la pensée poussent les « décideurs » à raisonner en terme d’espace et non de territoire. On parle d’espace pour décrire une certaine distance, une certaine surface ou un certain volume entre deux personnes, objets (...) ce qui nous amène à penser que cette conception mathématique du monde est présente partout! Pourtant, les mathématiques ne généralisent pas!

De même, si l'on souhaite être précis en géographie, il faut s'intéresser aux territoires et non aux espaces. La géographie ne traite pas d’espaces, sorte de lieux vierges et théoriques, mais de territoires ce qui inclue la dimension "Homme" dans l'analyse. Ainsi, dans une réelle logique d’aménagement, l’'espace n'’est pas « zoné », il est appréhendé par le prisme de l'activité humaine, qu'elle soit économique, sociale ou encore culturelle.

La géographie, c'est la prise en compte des identités des territoires comme des hommes. Nous ne sommes pas des Sims! A la poubelle le Grand Ouest technocratique (voir ici), la Banane Bleue de Roger Brunet et vive les "Espace Plus", les Territoires pertinents. Redécoupons nos frontières tracées à la règle par des idéologues conquérants! Arrêtons de considérer la géographie comme une sous-matière!

D'ailleurs, pourquoi n'y a-t-il que des professeurs d'Histoire-Géographie? Pourquoi ne pas séparer les matières et rendre plus intéressante une matière qui a évolué depuis Vidal de la Blache? Pourquoi ne pas découvrir une Culture par sa musique, sa littérature et sa langue plutôt qu'avec les chiffres anonymes de l'INSEE? Pourquoi?

Partager cet article

Repost 0

commentaires