Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

9 avril 2007 1 09 /04 /avril /2007 11:39

Une fois n'est pas coutume, je vais critiquer un peu le train. Vous ne le savez peut-être pas, mais je n'ai pas de voiture! Je prends donc régulièrement le train et j'adore ce mode de transport. Toutefois, je m'inquiète un peu de son évolution. Dans notre société toujours plus rapide, toujours plus pressée, il faut constamment chercher à gagner du temps. Il existe désormais des bureaux des temps dans certaines villes de France (Belfort, Rennes...)! On se demande exactement à quoi ces bureaux servent (élément de réponse ici), mais toujours est-il que le temps est devenu un facteur de compétitivité. Le TGV en est un exemple frappant: 574,8 km/h pour notre fleuron national! Oui, mais à quel prix? En terme d'aménagement, le TGV tue les petites gares car ils ne les dessert quasiment plus. Je préfère donc, de loin un gentil TER ou un Corail qui, en Bretagne est presque aussi rapide et s'arrête dans les campagnes! De même, le conseil régional a fait des projets de lignes rapides Brest-Paris et Quimper-Paris des priorités! Nous avions déjà un réseau étoilé et aujourd'hui que la décentralisation est possible, au lieu de connecter les régions entre elles ou améliorer la desserte interne, on veut se rattacher à la capitale. Dans notre région, on met environ 5h en train pour aller de Lorient à Lannion! Un Nord-Sud pour la Bretagne n'aurait-il pas été plus utile que Paris à 3h de Brest? Ce type de projet exogène nous rendra-t-il plus heureux? Doit-on penser que notre avenir dépend de Paris? Trêve de polémique sur l'organisation jacobine française, le TGV pose d'autres problèmes. On le sait, la SNCF se spécialise de plus en plus dans son trafic passager et délaisse le fret! Fret SNCF plombe les bénéfices du groupe! Progressivement, le trafic de marchandises est abandonné à la route. Les voies ferrées ne sont plus utilisées et coûte à RFF. Au point qu'il est courant de voir des lignes vendues aux villes qui les transforment en pistes cyclables! On croit rêver... n'est-il pas possible pour le conseil régional ou les villes d'envisager un jour de remettre en service ces lignes désaffectées? (illustration Mix et Remix)

Partager cet article

Repost 0

commentaires