Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 14:46
Je suis sorti du meeting de Ségolène Royal ce matin à Lorient avec une impression bizarre. En entendant scander le nom de la candidate, je me suis rendu compte qu'il existe en France un culte de la personnalité. Le ou la candidate est vénéré! C'est d'autant plus risible que lorsqu'il sera chef d'Etat, tout le monde le ou la critiquera (attendez 1 an et vous verrez...). Ce nouveau/nouvelle président(e) aura une charge importante sur les épaules puisqu'il ou elle est attendu(e) comme le Messie! De même que cet épouvantail de VIe République: au fond, à part la symbolique, que veut changer Ségolène Royal qui ne puisse se faire en réformant la Ve? Cette campagne, décidément, passionne! Mais elle passionne comme on est passionné par la Star Academy ou une course de chevaux. L'excitation de la compétition... sans réelle prise de conscience des enjeux! La Vérité est ailleurs dit-on! La campagne en est une illustration flagrante: on parle de chiffres qui ne veulent rien dire, de sujets sans les expliquer, de choses que l'on ne connait pas! Tout ça, c'est du vent, c'est du jeu, c'est de l'excitation... on applaudit, on soutient son poulain et on parle avec passion de sujets qu'il faudrait aborder avec raison, avec du sang froid! Les électeurs ne s'inquiètent pas de la pauvreté du fond! Le débat télévisuel a été d'une extrême pauvreté en ce qui concerne les responsabilités du chef de l'Etat (armée, diplomatie, Europe, affaires internationales ou institutions...). Comme l'a dit Le Pen (et je partage cet avis), nous avons assisté à un débat de deux prétendants au statut de chef du gouvernement! On me dira que la démocratie s'en sort... certes, 85% de participation, c'est bien, mais n'est-ce pas la résultante d'une "finale" entre deux personnages médiatiques? Sur ce, bon vote dimanche... et au fait, vu l'avance de Nicolas Sarkozy, qui vote blanc vote pour lui!

(L'illustration est un strip de Xavier Dollo et Eric Sacla. Si vous aimez, allez faire un tour sur le site: ici)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rouquin 09/05/2007 16:41

"Qui vote blanc, vote pour lui..." Cette phrase doit -elle s'entendre comme voté Ségo pour contrer Sarko? Les résultats sont tombées et les jeux étaient fait. Malgré tout cette question de vote blanc ne devrait elle pas avoir un rôle plus important dans les élections? L'abstention oui on en parle, alors qu'on ne connait pas les raisons d'une abstention, le vote blanc montre que la personne s'est déplacée et a signifié que parmi les candidats aucun ne lui convenait. Devrons nous attendre que le % de vote blanc, soit supérieur à l'abstention pour que les gens se posent les bonnes questions?