Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 18:58

banner_venetie_website.gif
Que de noms d'oiseaux j'ai reçu quand j'ai annoncé que je partais à Venise pour l'Assemblée Générale de l'Alliance Libre Européenne (et ALE jeunes). A vrai dire, l'imaginaire qui enveloppe cette ville est hallucinante eut égard à la réalité. Je ne vais pas cracher dans la soupe, mais je donne néanmoins un conseil aux amoureux qui désirent partir en voyage romantique: préférez Brugges ou Gand à Venise, à moins que vous n'aimiez les ballades nocturnes et dans ce cas, vous serez ravis.

Car cette ville mythique est pire qu'Albion! Le pont des soupirs et une partie de la place St Marc étaient couverts de publicité (Lacoste ou Belgarius), que de grands magasins Dolce & Gabbana, Prada ou autres grands marques vestimentaires  et la moindre pause dans un café vous coûte un bras! Les vaporetto quant à eux sont hors de prix (6,5€ la traversée) quand nos gentils bateaux-bus lorientais ne valent que le prix d'un ticket soit 1,20€ (il me semble). Maintenant, je dis ça car je suis un bourgeois qui peut voyager et pour celui qui n'a pas de point de comparaison, il est indéniable que les ruelles et canaux sont jolis.

Côté politique, nous tombions la semaine du vote aux régionales si bien que les panneaux électoraux fleurissaient. Un peu compliqué à comprendre car il semble y avoir plusieurs élections à la fois si bien que les panneaux n'étaient pas les mêmes selon les endroits de la ville.
La Liga Veneta Republica (à ne pas confondre avec la Liga veneta tout court, membre de la Ligue du Nord), membre de l'ALE, préparait elle aussi son élection ce qui me fait d'ailleurs penser que j'ai entendu hier à la radio que je ne sais plus qui du clergé italien avait appelé les fidèles, pendant le sermon, à battre la gauche! Il n'y a que l'Italie où il existe encore ça...

Un nouveau bureau de l'ALE jeunes a vu le jour. J'ai laissé ma place, ne sachant pas le temps que me prendra à l'avenir le Peuple breton, ici, en Bretagne. Mais je ne perds pas de vue les relations internationales. D'ailleurs, la nouvelle présidente,
Irati Aizpurua Alquezar, membre de Gazte Abertzaleak et moi nous sommes très bien entendu. J'ai d'ailleurs passé la majeure partie de mon séjour avec la délégation Basque d'Eusko Alkartasuna (parti mère) ainsi que la délégation catalane du PSM (Majorque). En témoigne cette photo souvenir sur la place Saint Marc avec Pello Urizar, le porte parole d'EA ainsi que mes amis Antoni (JEN-PSM) et Aitziber (EA). Une amitié qui dure avec ce parti basque puisqu'outre le fait que la section d'Ipparalde est membre de R&Ps, on se souvient que Gwennoline (responsable adjointe de l'UDBy) avait répondu présente à l'invitation au congrès de GA.

Irati-et-moi.jpggwenn-ha-du-a-Venise.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JPV 07/04/2010 09:19



Le SNP est bien indépendantistes. Criez que l'on est Européen n'est pas que vous êtes pour l'Europe (enfin je parle du SNP). L'indépendance signifie de facto la sortie de l'UE. Alors se dire
Européen il faudrait aussi dire au gens ce que l'on entend par là. Vous pouvez toujours parler d'une autre Europe mais celle-ci est autre chose et ne concerne pas l'UE qui selon les traités est
une union d'Etat nommés et non pas un ensemble de territoires géographiquement définis.


 


D'ailleurs Salmon parle surtout de son projet d'arc de prospérité (Islande, Irlande, Ecosse, Norvège) et est bien loin de l'Europe malgré le discours de facade. L'ALE regroupe des partis
autonomiste pro Européens et des partis indépendantistes à la logique contraire. Cela brouille effectivement votre image.



Chacalito 07/04/2010 22:52



Je me suis mal exprimé: le SNP est effectivement indépendantiste et j'ai envie de dire, ce n'est pas notre problème. C'est tout le soucis avec la France: l'ingérence. Normal pour la "nation des
droits de l'Homme"! Il existe un concept appelé "le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes". Donc, le SNP est sans doute indépendantiste, mais (et je prendrais la défense des indépendantistes),
ils ne sont pas anti-européens ni ne souhaitent sortir de l'Union à ma connaissance.


La logique n'est pas forcément contraire entre autonomistes et indépendantistes. Le principal n'est pas là, voilà tout. En quoi cela brouille-t-il notre image puisque nous la clamons haut et
fort: autonomiste de gauche et écolo.


 



Yves 04/04/2010 10:13


Pas très logique d'être dans un parti Européen pour demander l'Indépendance et sortir de l'Europe. comment se fait t'il que l'ALE accueille ces indépendantistes Vénitiens? Il y a trop de confusion
des genres ce qui explique sans doute l'amalgame entre autonomie et indépendance (SNP, Lgue Savoisienne...).


Chacalito 05/04/2010 20:26



L'ALE n'est pas un parti indépendantiste et il ne souhaite surtout pas sortir de l'Europe. N'importe quoi! L'ALE est un parti qui prône le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes donc qui ne
juge ni de l'indépendance, ni de l'autonomie. Le partenaire vénicien est autonomiste.


 


La confusion, me semble-t-il, est dans votre tête! Chez moi, c'est très clair. L'UDB est autonomiste et pro-européen.



thierry 01/04/2010 10:17



Ce n'est pas l'autonomie que je critique mais les indépendantistes. Cela me semblait clair dans mon message.



Thierry 31/03/2010 12:00



La Liga Veneta Repubblica, c'est incroyable le nombre de mouvements régionalistes et indépendantistes qui se crée. C'est à croire que personne ne veut vivre ensemble. Bientôt un mouvement du
Trégor, de Brest ville franche, St Malô, etc. Les Européens cherchent encore et encore à se désunir et les mouvement comme la FUEN, l'ALE, etc. deviennent le réceptacle de toutes ces tendances.
Quelle est la justification d'une indépendance de Venise? Culturelle, linguistique, économique??? La Vénétie ayant des provinces, chacune d'entre elles doit-elle être indépendante? Veulent-ils
reconstruire la République de Venise et reconquérir les territoires perdus aujourd'hui Croates, Albanais, Slovène, etc.? 



Chacalito 31/03/2010 21:32



Vivre ensemble? En quoi l'autonomie, c'est vivre séparemment. Il faudrait revoir un peu les clichés! La situation en Italie est particulière car je rappelle que l'Etat-Nation "Italie" date du
19ème siècle. Auparavant, chacun des territoires était un royaume. idem en Allemagne.


 


Votre logique est ridicule car comment justifier l'existence de la France dans ce cas? Pourquoi ne pas créer un Etat européen, bien unifié comme il faut?


 


Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais. Ce sont souvent les pires nationalistes français qui reprochent à des autonomistes bretons d'être fermés!



Dréan 29/03/2010 19:39


Avant-dernier paragraphe de ta lettre : Que signifie "battre à gauche" ? Effectivement, il faut "se battre à gauche". Mais s'il s'agit de "battre la gauche", c'est le clergé qui ne fait pas de politique qui doit parler ainsi


Chacalito 30/03/2010 09:35


Salut,

Je corrige. Il fallait évidemment comprendre "battre la gauche". Donc, le clergé, en Italie, se permet de faire de la politique... à la messe! J'ai du respect pour la religion, mais heureusement
que le clergé en France n'en fait pas (de politique)... sans ça, je ne mâcherai pas mes mots.