Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 17:20

 

Cet article se veut une vulgarisation pour ceux, de plus en plus rares, dont les yeux ne sont pas encore ouverts. L'extrait du film ci-dessus, Un idiot à Paris de Serge Korber (1967), est plus que jamais d'actualité. Bernard Blier campe un patron archétypal pas loin de ces mains invisibles qui font et défont d'on ne sait où nos économies locales. Dialoguiste: Audiard evel just!

 

Exagération? Que penser alors de ces "propositions", en France, de travailler plus pour le même salaire faite par des entreprises menaçant de fermer boutique? 39h ou le chômage! Si on vous demandait de vous tirer une balle dans le pied, vous accepteriez ? Pour moi, la ligne rouge a été franchie. En jouant sur la peur du chômage ("finie la petite auto, finies les vacances au Crotoy, fini le tiercé"), on met en marche ce que Marx appelait "l'armée de réserve". Cette armée, ce sont les miséreux qui attendent la chute des uns pour prendre leur place! 

 

Mais le capitalisme, c'est aussi la promesse de jour meilleur... je dis bien promesse! "30 tonnes de barbarc sur le carreau alors qu'on meurt de faim à Chandernaggor". Pas mal vu là encore... aujourd'hui, on nous assène que pour sauver les Somaliens de la famine, rien de tel que les OGM! Nourrir le monde, ces multinationales ne l'ont jamais fait. Monsanto serait altruiste qu'on le saurait depuis belle lurette. Culpabiliser les gens, c'est très simple: comment? Tu te plainds? Pense donc aux millions de personnes qui n'ont pas ta chance! Et oui, dans le monde capitaliste, on ne sauve pas un nageur en difficulté, on le noye!

 

Enfin, désignation des meneurs. Le capitalisme, c'est le règne de l'individualisme. Les dirigeants doivent donc casser tout système de solidarité pour pouvoir faire perdurer ce modèle économique qui les fait briller. Diviser pour mieux régner, c'est facile: détruire le syndicalisme permettant de protéger le droit du travail, détruire le rapport à la terre (supermarché plutôt que groupements d'achat) afin de pouvoir refourguer de la merde à bouffer à la population, monter les gens les uns contre les autres.

 

Et vous trouvez ça normal? La plupart d'entre nous non! Mais c'est pire encore. Cela démontre simplement que l'espoir n'existe plus, que tous ces lucides ne savent pas comment agir ou sont trop empêtrés dans le système pour faire marche arrière. C'est aussi ce que je reproche à la jeunesse actuelle qui, loin d'être incapable, laisse faire par pessimisme. War sav gast! Changez de banque (NEF ou Crédit coop'), faites un potager, achetez chez Emmaüs plutôt que chez Ikea, empruntez les outils de vos voisins et vice-versa, MILITEZ !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karl 2 06/08/2010 18:09



Le communisme est le salut des hommes sur la terre pour l'émancipation éclairé des masses grâce au Juche. Alors que t'es pas communiste c'est ton affaire mais viens pas insulter les gens comme
cela en dénigrant Kim Jong Il.



Giulio 05/08/2010 20:04



La autonomia est la piste pour la mafia de faire le affaires et du capitalism sauvagement. Alors la critique de la capitalism n'est pas le but du probleme mais la jeu de la mafia. En allemagne la
mafia controle beaucoup et la crise economique fait gagner la mafia. Alors pas de tromperie sur la cible.



silvan 03/08/2010 14:29



Et, au fond c'est quoi être communiste? est-ce être pour le régime nord-coréen  ou le régime cubain ?



Erwan 02/08/2010 20:02



As-tu pensé à prendre des vacances en corée du Nord?



Chacalito 03/08/2010 09:17



J'ai promis de passer voir Castro avant... et puis Kim Jong Il est dans une forme assez moyenne!


 


Trêves de plaisanterie, ce n'est pas parce qu'on dénonce le capitalisme que l'on est communiste! Une lecture attentive de ce blog montre clairement que je ne suis pas communiste. D'ailleurs, ce
système existe-t-il toujours?