Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 01:48
Divroan.jpgAvant de lire les aventures du petit Gael à Paris puis à Bruxelles, je tenais à écrire cet article sur la pièce de théâtre que j'ai vu ce soir. C'est la seconde fois que je vois une pièce de la troupe Strollad ar Vro Bagan (voir ici) et je suis à nouveau émerveillé de voir la créativité de Goulc'han Kervella. Ayant appris la tournée de cette pièce en breton par le Peuple breton, j'ai couru acheter une place au plateau des 4 vents à Lorient.

Cette pièce avait pour thème l'émigration. Bretagne, terre d'Exil, terre d'Asile? A l'heure où l'immigration est un sujet phare de la politique, cette pièce remet les pendules à l'heure et nous rappelle qu'avant d'accueillir, nous avons été nous-même accueillis. Un flash-back essentiel pour qui ne connaît pas bien l'histoire de Bretagne.

En plusieurs tableaux, les acteurs (dont d'ailleurs Yannig Bigouin, second de la liste Europe-Ecologie Bretagne en Finistère) jouent des scénettes décrivant la vie de Trélazé entre 1865 et 1890, celle du Canada entre 1904 et 1906, de la Dordogne dans les années 30, des Bretons de Paris entre les deux guerres, des réfugiés espagnols fuyant Franco en 1939 (Plougasnou), de la "guerre des jupons" à Huelgoat opposant Bretons et Italiens en 1930, des Bretons d'Amérique, à nouveau des Bretons de Paris à partir des années 50 puis de la Bretagne actuelle, terre d'immigration.

Breizh-amerika.jpgDe l'extrême pauvreté aux Maliens de Montfort-sur-Meu en passant par les slogans UDB des années 60 ("non à la mobilité du travail") et aux militants ayant accueillis des basques, cette pièce a un goût de révolte. Breizh-America, 500 ans de résistance! Devant l'intolérable ministère de l'identité nationale, la troupe léonarde sait montrer subtilement où se cachent le racisme et l'exploitation capitaliste. La conclusion m'a fait penser à cette vidéo dans laquelle mon pote Gwendal dénonce le racisme des Identitaires et promeut la Bretagne de Stivell et de Youssou N'Dour (voir ici).

Toujours aussi populaire, la troupe expose des thèmes de façon complexe (l'exil des Bretons vers Angers dans les ardoisières en pleine grève ouvrière, la misère qui suivit et le rêve d'exil en Argentine, le rôle de la religion, les bécassines, la famille Gwernig à New York et le fils ne reconnaissant pas la Bretagne comme son pays...). Un vrai régal et une mise en perspective utile pour nous autres jeunes.

La soirée s'est terminée par une vente du Peuple breton par votre serviteur avant de rejoindre quelques bretonnants à la Taverne ar Roue Morvan! Ha komzet 'm eus brezhoneg evel just!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Job 02/03/2010 20:13


Le vannetais compliqué à comprendre ? Ah, je sais pas, j'ai toujours écouté et appris avec du vannetais, alors forcément c'est ce qui est le plus naturel pour moi, le plus facile à comprendre.
(Gael, on a sensiblement le même âge, tu peux me tutoyer)

Et j'espère bien qu'il y aura quand même des gens pour courir de nuit à la Redadeg ! (et à Lorient c'est vers 7h00, c'est pas comme si c'était à 4h du mat' !)


Chacalito 04/03/2010 22:27


Nous courrons donc ensemble, TOI et moi. ;-)


yvonne 02/03/2010 08:07


hihi : janvier : peut-être, mais j'ai (presque) tout lu février. d'abord, l'article sur les abeilles (trèèès bien),  la recette pour noyer son chien (comment dire : très... acide) ; et aussi
la pub pour la redadeg ! iras-tu courir cette année encore ? Nous devrions y aller, mais peut-être pas à sur le Morbihan puisque qu'elle passera de nuit...


Chacalito 02/03/2010 09:49


A ton avis Yvonne? Oui bien sûr. A priori, la section a déjà acheté un kilomètre et s'en payera un deuxième (je ne compte pas les kms achetés par un camarade seul). Moi, je courrais celui de la
fédé, à Lorient aussi. Je pense courrir un petit bout de temps: sans doute de Lorient à Guidel.


Job 02/03/2010 02:30


Je précise que j'apprends le breton depuis relativement peu de temps, et si je n'ai pas eu de mal à comprendre entièrement une pièce en vannetais, je sais que j'ai beaucoup de mal avec le léonard
(pour l'instant). Mais ça viendra !


Chacalito 02/03/2010 09:48



iskiss! Je trouve que le vannetais est le dialecte breton le plus compliqué à comprendre du fait de la prononciation en "ch". Mais si vous le dites, je comprends parfaitement les
réserves...

Gael.



yvonne 01/03/2010 10:51


"flûte" : je n'ai pas eu vent de cette représentation ! dommage, parce que nous étions allés l'an dernier (aux 4 vents - et aussi à Nantes il y a qq années), et avions été "emballés" par les
spectacles de grande qualité.
Pour la langue : même si on rate qq mots en leonard, cela n'empêche pas la compréhension..


Chacalito 01/03/2010 15:12


popopop! Tu aurais du être au courant Yvonne puisque je l'étais grâce à un article du Peuple breton de janvier. Prise en flagrant délit de non-lecture de journal militant? ;-)

Pokoù


Job 28/02/2010 04:37


Craignant ne pas bien comprendre le Léonard, je ne suis pas allé voir cette pièce qui a l'air très intéressante. Par contre j'ai vu la très bonne pièce "diwall er festival" de la troupe C'hoariva
de Languidic. Dans un tout autre genre !


Chacalito 01/03/2010 15:08


Je ne connais pas cette troupe. C'est dommage de rater un spectacle sous prétexte qu'il est en léonard. Les acteurs articulant très bien, le léonard se remarquait à la sonorité en "ou"
(brezhouneg...). Rien de méchant.