Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 10:14

matoub_lounes.gifAzul!

 

 Je n'en ferai pas un article majeur puisque je ne connais pas bien l'oeuvre musicale de Lounès Matoub, mais je souhaitais tout de même rendre hommage, aujourd'hui, à cet artiste assassiné le 15 juin 1998 pour avoir revendiqué haut et fort son identité kabyle.

 

Devenu une figure politique, symbole de la résistance à un Etat oppresseur (l'Algérie), mais également à l'intégrisme islamiste, Lounès Matoub est aujourd'hui le chanteur kabyle le plus apprécié, avant un autre artiste que j'apprécie énormément: Idir. Un homme libre qui gêna le pouvoir en utilisant les mots plutôt que les armes.

 

Le fait que ce soit un assassinat politique est un secret de polichinelle et j'espère qu'un jour, la lumière sera faite sur ce meurtre qui témoigne de l'intolérance d'Autrui dans un Etat qui a copié la France en matière de négation des identités. Colonisés colons?

 

Solidarité envers les peuples!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

look here 11/07/2014 13:56

I too am not familiar with the musical works of Lounes Matoub. I was literally shocked to read that this artist was murdered in 1998. I appreciate the effort that you have put in to pay tribute to this artist as well as his works. Thanks for the post.

Michel 29/06/2010 19:03



Quand on sait ce que le FLN a fait en Kabylie avant et après l'indépendance je suis toujours étonné de voir que des kabyles se disant algériens.


Le plus affligeant ce sont les charniers attribués officiellement à l'armée française dont on s'étonnera (ou pas) que certains cadavres aient au poignet des montres fabriquées au japon dans les
années... 70/80. Histoires rapportées par quelques exilés kabyles des années 90 rencontrés sur Nantes et Paris. Mais cela les média n'en parlent pas et les preuves n'ont t'elles pas rapidement
été noyées dans les fosses communes. La France a bon dos pour le pouvoir Algérien qui joue toujours la surenchère nationaliste pour que l'on ne gratte pas trop l'histoire officielle de ce pays
artificiel.


 


A bas l'Algérie? Création d'une Kabylie libre? Autonome? Usage de la violence, de la voie politique avec les votes? Le mouvement kabyle se cherche et n'est pas unie entre le MAK, les légitimistes
à Alger héritiers des ex-maquisards et divers micro-mouvements politiques. 



Jean 28/06/2010 22:11



« Jean a  (…) succombé
à la propagande nationaliste » bretonne ? Je crois pas, mais succombé de rire en lisant  la réaction hystérique de JP, là ca y était
presque :-)


Comme Gaël, je ne crois pas non plus avoir parlé
de « suprématie » bretonne  ni de « Bretagne celtique » mais bon, quand on n’a pas d’arguments, il vaut mieux en inventer
dans la bouche chez les autres: ca permet de recaser des slogans tout prêts.


C’est effectivement pas trop le sujet ici, donc je méditerai une autre
fois pour savoir si la nation francaise une et indivisible  se divise en fait en colons ou non-colons ou si un breton est un colon lorsqu’il vit en Bretagne mais ne l’est plus s‘il
part s’installer en Nouvelle Calédonie, etc..:)


En tous cas, merci à Gaël pour cet article qui, la curiosité
aidant, m’a permis de découvrir la musique de Matoub. J’ai aussi  jeté un œil les commentaires de ses vidéos sur youtube et le niveau des attaques
contre Matoub est assez affligeant.



JP 27/06/2010 20:49



Vive la Bretagne celtique? Les suprémacistes bretons sont de retour et renversent les rôles. D'ailleurs en Nouvelle-Calédonie, les bretons n'y sont pas les moins nombreux.
Mais Jean, le plus breton que les bretons a succombé à la propagande nationaliste qui invente une Bretagne qui n'a jamais existé. Après ils parlent de démocratie mais une drôle de
démocratie où la majorité ne doit pas avoir le droit de décider.



Chacalito 28/06/2010 10:03



Dis donc les parano, on calme le jeu? L'article est sur Matoub et je ne crois pas avoir encensé la Bretagne celtique. Je serai plutôt assez sceptique face aux celto-maniacs. Arrêtons donc les
faux procès et commentez sur le sujet mar-plij.


 


Gael.



jean 26/06/2010 13:29



On entend assez souvent des Algériens parler
aujourd’hui de l’« l’Algérie une et indivisible ». On se demande où ils ont été péché cette curieuse expression… En Union Soviétique ? Perso, j’ai comme des doutes…


 Aussi, j’ai rencontré un jour une allemande qui avait grandi à
l’époque communiste prés de la frontière polonaise, dans une région où l’on parle le sorabe. Ses parents n’étaient pas de cette région mais elle parlait couramment cette langue slave: elle
l’avait apprise à l’école primaire et le sorabe était aussi utilisée comme langue d’enseignement. En fait, une bonne partie des droits linguistiques dont jouissent aujourd’hui les sorabes datent
de l’époque de la RDA. Alors, j’ai du mal à voir en quoi l’Algérie s’est inspire de cet exemple. Donc, avant d’accuser les autres de « de dire n’importe quoi », Olivier merci de faire aussi
attention á ce que vous écrivez…


Je ne sais pas qu’est ce qui la cause de quoi, mais
considérer la diversité linguistique comme un danger pour l'unité algérienne et penser que seul l'unilinguisme officiel peut être garant de cette unité nationale… ben moi, ca me rappelle quelque
chose… Et on aimerait bien savoir Olivier si oui ou non vous partagez au niveau de la France cette conception linguistique  que les
« arabo-islamistes » ont pour l’Algérie.


>> des colons «  comme le sont les
bretons en France »


Et moi qui croyais qu’on était une Nation Une et
Indivisible. Maintenant, vous mettez les bretons à part en disant qu’ils sont en fait des colons. Vous voulez dire qu’ils sont différents ?? Ou peut-être simplement que vous avez confondu avec les Français
en Nouvelle Calédonie?


Le dernier mot à Lounes Matoub :


http://www.youtube.com/watch?v=y0yzkbg-3uY