Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 09:15

Je rebondis sur un article de Christian sur Rezore dans lequel il parle du nouvel attrape-couillons appelé "Breizh banque" et créé par le Crédit Papates. Quand on se rend sur le site, non seulement, la Bretagne est considéré comme une région à 4 départements, mais en plus, il n'y a pas un mot de breton. Bref, un folklorisme franchement mauvais dont je me demande quel breton il pourra séduire! Sûrement pas les militants...

Rajoutons, car cela Christian ne l'a pas noté, que ce site, pour être lu, nécessite une application publiée par Dassault Systèmes. Tout pour me faire adhérer... Quand, en plus, cette fumisterie est estampillée "Produit en Bretagne", ça laisse songeur... Je préfère une banque non bretonne, mais plus éthique qu'une banque bretonne complètement amorale. A ce propos, je tiens à dire que je suis très déçu par l'attitude du Crédit Mutuel de Bretagne qui, pour je ne sais quelle raison, a décidé de ne plus sponsoriser la Redadeg!

Bref, cet article me donne l'occasion de rappeler à quel point ce folklorisme ambiant est pénible. Avez-vous remarqué que quasiment une voiture sur cinq arbore la petite bigoudène de la marque A l'Aise Breizh. Le point positif, c'est que cela veut dire que le fait d'être breton n'est plus une tare. Mais par pitié, vous qui achetez des T-shirts de cette marque, faites du forcing pour qu'ils aident la langue bretonne: des écoles Diwan à la presse militante! Leur site est traduisible en anglais ou en espagnol, mais pas en breton. On ne peut pas dire que la marque est frappée par la crise pourtant! Une traduction en breton par Ofis ne coûterait pas grand chose...

Cette logique est omniprésente. Aujourd'hui fleurissent les Breizh bâche, Breizh Eolienne, Elektra Breizh... qui n'ont de Breizh que le nom et qui jouent sur un sentiment d'appartenance sans faire le moindre effort. A tel point que le marquetting d'aujourd'hui privilégie le mot "Breizh" à une phrase complète en breton. Rares sont les marques vestimentaires comme Stered a faire un réel effort linguistique. D'ailleurs, le faire relève plus du militantisme que du choix mercantile comme le rappelle Ronan dans le Peuple breton.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bzh 29 22/12/2009 08:16


A l'aise Breizh, c'est le breton au dernier stade de l'aliénation. L'infantilisme assumé et revendiqué pour son identité. A mille lieu de l'état d'esprit sans débordements émotifs de ce genre des
peuples encore debout.


Ólöf 06/12/2009 21:21


Moi aussi, A l'aise Breizh m'énerve, tout le monde a l'air de croire que ça rime, mais bien sûr, Breizh ne rime pas avec aise, il n'y a que les francophones archiformattés qui ont l'oreille
dyslexique... A-leiz Breizh, par contre...
Merci, Gael, ton blog esr remarquable.
A galon ganit bepred!


Chacalito 07/12/2009 15:43


Trugarez Olöf.


Mat 01/12/2009 23:55


Excellent article ! Il fallait que ça soit dit !

Bravo à l'auteur.


Gael 01/12/2009 10:51


En tout cas, breizh banque fait des émules:
http://daktu.info/spip.php?article4052

Si la critique monte, je pense qu'ils feront un petit effort!

Gael.


Mat 29/11/2009 02:33


J'ajouterai que ceci étant dit on ne peut pas nier que les coiffes font partie de la culture bretonne, et que contrairement à ce que vous affirmez (mais j'ai bien compris ce que vous voulez dire,
rassurez-vous), ces coiffes sont portées régulièrement par les danseuses des cercles celtiques, et certaines femmes agées les portent encore (au moins le dimanche). C'est donc un peu plus qu'une
image vieillotte. Mais je vous l'accorde, ce n'est qu'une infime partie de la culture bretonne.