Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 09:12

courboin-1918.jpgLe premier tour des législatives est terminé. Grand bien nous fasse, nous allons enfin pouvoir faire de la politique! Commenter les résultats ne m'intéresse pas plus que ça puisque tout le monde a remarqué que le bipartisme était en marche. Il semblerait que cela ne gêne personne. Triste "démocratie" que la nôtre. Le monde politique a les yeux rivés sur Ploermel qui a une chance d'avoir un député à l'image de la Bretagne (Paul Molac), non comme le fils Guéant. 

 

Néanmoins, et parce que je fais partie d'un comité de vigilence contre le racisme et la xénophobie d'Etat à Rennes, je souhaitais pousser un coup de gueule contre le racisme latent qui a pollué la blogosphère durant ces élections et dont on ne sait si on doit en faire la pub en le dénonçant ou la fermer pour les laisser dans l'ombre. Concernant le racisme breton, il est urgent de réagir et surtout d'expliquer.

 

Cela fait plus de 10 ans que j'évolue dans le milieu politique breton et une chose persiste, aussi vieille que le monde, c'est cette foutue idée du "ni-droite/ni-gauche". Selon les "ni-ni", ce clivage est purement "français" et ne veut rien dire. Je pense le contraire. Certes le clivage gauche-droite n'est effectivement pas le seul qui existe. "Gauche-droite", c'est un clivage plutôt économique, mais aussi sociétal. On pourrait aussi dissocier les fédéralistes/autonomistes et jacobins... On peut donc être autonomiste et de droite, jacobins et de gauche...

 

Or, dans ce que l'on appelle l'Emsav (milieu breton), il y a un électorat flottant qui vote pour "le plus breton", quelque soit son étiquette. Ils n'ont que le mot "Bretagne" à la bouche comme si ce sésame était lié intrinsèquement à un projet de société clair. Vous comprendrez donc que les alliances électorales de l'UDB ne plaisent guère à cet électorat qui nous qualifie de "traitres" car nous pactisons avec "les français". Belle ouverture d'esprit! 

 

Pour ces fêlés de la caboche, nous serions comme qui dirait en guerre contre un ennemi qui n'est autre que le français colonisateur. Pour ceux dits "de gauche", le PS est l'ennemi absolu à tel point qu'ils en oublient de taper sur l'UMP. Dois-je parler des autres, les facho pour qui l'ennemi est le français ET l'imam barbu et pétri de mauvaises intentions envers les pauvres brebis égarées que nous sommes. Il est tellement facile de rejeter la faute sur l'Autre...

 

Généralement, ces "ni-ni" sont également partisans de "l'union des forces bretonnes". Autrement dit une liste allant de Breizhistance (X-gauche) à Adsav (X-droite) en passant par l'UDB, le Parti breton... Sans oublier les multiples groupuscules bretons type EAB ou MBP. Vive l'union sacrée! Comme dit le dicton, "trois bretons = deux partis"! Chers lecteurs, vous n'avez, je pense, qu'une mince idée du nombre de partis qui composent l'Emsav. La plupart sont nés d'une réaction à l'UDB ("l'UDB sectaire", "UDB staliens").... Tous réinventent régulièrement la poudre, invitent les bretons à "faire de la politique autrement" avec eux bien sûr, à "faire avancer la Bretagne" (dans quel sens, ils ne le disent pas!) et prédisent avec certitude la mort prochaine de l'UDB... depuis 1964! 

 

Vous imaginez, vous, une liste allant de Poutou à Le Pen en passant par Hollande et Bayrou? Sur la seule base idéologique qu'ils sont français? Moi, j'appellerais ça de la préférence nationale. Et pour les bretons, c'est exactement la même chose. Les "français, maitre chez soi" (FN) ou "bretons, maître chez soi" (Adsav) qui polluent nos 4 voies, méritent la même sentence: le mépris. 

 

"La Bretagne", c'est une idée qui est différente pour chacun et ni moi, ni mon parti n'avons à voir avec Adsav ou Jeune Bretagne. Qu'elle est belle leur Bretagne à eux! Marquée du sceau de la haine (voir la vidéo illustrant l'ouverture d'esprit de Yann Vallerie et Mickael Prima, les leaders de la branche bretonne du Bloc identitaire). Leur technique pour grossir est simple: multiplier les associations bidons pour faire croire qu'ils sont nombreux. Ces gentils "jeunes" qui s'élèvent contre "l'islamisation" ratissent généralement les voix des anti-musulmans. J'allais oublier de vous dire que ces dingues ont aussi une maison à Guerlesquin dans laquelle ils s'entrainent au combat entre autres joyeusetés. Le collectif antifa le dit mieux que moi et je vous invite à lire leur dossier sur le sujet.

 

Suite à ce dernier paragraphe, ne vous barricadez pas chez vous, ces types sont une poignée, une minorité d'excités, violents et dont le niveau intellectuel est à peu près égal à celui d'une huître. Ils ne manqueront pas de m'insulter sur le net s'ils lisent cet article. Sauf que ces types sont violents et fortunés, qu'ils ont présenté 10 candidats aux législatives sous l'étiquette "Bretagne, nous avons foi en toi" (en réalité, c'est plutôt Jeune connard Bretagne). Ne mettez pas tous les bretons dans le même panier, mais -si vous les avez gardés- mettez les professions de foi de ceux-là dans la corbeille vite fait (dès fois que ça contamine vos enfants) ou servez-vous en pour faire partir votre barbecue.

 

Tant que le discours est haineux, il ne peut être crédible. Quant à l'idée d'indépendance, si elle est animée par une haine des français, alors, elle restera dans un tiroir. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Garner 04/04/2017 23:06

Ahhh, People should know when they're conquered.

search here 16/12/2013 12:48

It is really sad that the bipartisanship is still prevailing in the polls. I do hope that there is a better means of providing a platform to the people without introducing a bias when it comes to selecting their leader.

Simon 23/06/2012 14:05


Le GROS problème de l'UDB, c'est de s'interesser à l'avis qu'ont les timbrés indépendantistes sur elle. Quand je vois les commentaires de cet article, ça fout réellement les boules. l'Emsav est
un milieu où l'ai est vicié. Ne restons pas avec eux dans cette eau croupie! je ne considère pas l'UDB comme un parti breton. Nous sommes des autonomistes de France et nous ne sommes pas dans une
logique d'exclusion de l'autre, contrairement à TOUT l'emsav.

Jean-Marc 23/06/2012 12:17


Après lecture de l'article et des 1er commentaires, j'avais juste envie de préciser une chose: pour une société, bretonne ou française, on pourrait s'attendre à ce que les idées défendues par la
plus grande majorité des citoyens nous ramène à un parti dit du Centre. Or, voyez ce qu'est devenu le Modem! Les idées les plus défendues sont-elles celles qui se trouvent chez les
abstentionnistes, vu leur nombre ?


Un point est évident pour moi: tant que les bretons ne pourront se réunir autour d'idées communes suffisamment fédératrices, alors-là oui, la Bretagne sera plus représentée au Parlement français
ou tout au moins défendue par les parlementaires de tout parti UMP/PS... ! Je suis loin d'être un expert en parti breton ni même dans le domaine de la politique, mais je sais qu'il existe un
parti fédéraliste européen, pas en France. Et pourtant, plusieurs régionalistes (Corses, Alsaciens, Basques, Occitans...) auraient tout intérêt à défendre causes communes lors des élections
nationales afin d'éviter le jacobinisme à tout-va !

Loïc 22/06/2012 14:28

Visan en a pris plein la figure car il a le tord de faire des choses et de vouloir bouger les lignes. Mais à l'UDB c'est comme en 14, on creuse une tranchée et on n'en sortira jamais. Ils sont
claquemurés dans leur idéologie d'un autre siècle de la lutte des classes et de la lutte contre ces cochons de capitalistes exploiteurs des masses alors, faire l'union avec d'autres partis jamais
de la vie. Le PB serait à droite (alors que c'est un vrai parti de gauche) et ADSAV de méchant nazi (alors qu'ils sont juste équivalent à la NVA en Belgique) cela fait doucement rigoler. De toute
manière l'Emsav véritable a depuis longtemps enterré l'UDB.