Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 12:50

hokusai la vague

 

Paol Keineg est un des fondateurs de l'UDB (qu'il a quitté depuis), mais c'est surtout un poète breton d'une rare force. Malheureusement, certains de ses ouvrages ne sont plus publiés. Je cherche moi-même une édition du "Poème du Pays qui a faim"... à bon entendeur! Des dires de certains de mes anciens camarades, "Quand Paol a sorti ce poème, ça nous a foutu une sacré claque, lui qui était si discret. Un poète breton reconnu par Aragon!"

 

Je n'ai pas l'intention de faire ici sa biographie, moi qui ne le connais pas, mais je voudrais vous faire partager ce poème que m'a transmis mon camarade Alain Kervern, amateur de poésie.

 
L'émigration, le chômage, le mépris,
les fausses promesses, les ruines,
l'hiver de notre vieillesse,
et puis quoi encore?
Tout le reste:
un peuple dispersé
comme un peu de cendre au vent.
Mais ce que l'homme a fait
l'homme peut le défaire.
Ce que l'homme a défait
l'homme peut le faire.
Assez de mélancolie
assez de complaisance
de lamentations.
Il nous reste les immensités
de l'enthousiasme et de l'intelligence.
Il nous reste
le parfum violent d'une patrie à construire.

 

Paol Keineg
Le Printemps des Bonnets Rouges
P.J. Oswald, 1972.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ólöf 16/08/2010 20:18



Ya, dreist a gav din ivez ar varzhoniezh savet gant Keineg. Hini Alan Kervern n'eo ket fall kennebeut...
Chañs vat dit, spi 'm eus 'vo kavet al levrioù a vank, peotramant ad-embannet.