Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 10:00

Guy Hascoët Tête de liste Europe Ecologie Bretagne
envoyé par Europe_Ecologie_Bretagne.

Croyez bien que je regrette cet article! J'ai combattu jusqu'au bout pour la fusion car il vaut mieux être dans la majorité pour agir. Mais il y a des choses qu'on ne peut accepter en courbant l'échine. Jean-Yves Le Drian nous proposait 10 places soit moins qu'en 2004 alors que nous faisons 2,5 points de plus qu'à l'époque et lui 1,5 points de moins.

D'aucuns diront que nous n'en voulons qu'à nos places et je leur rétorquerais que la gauche plurielle partage toujours les places entre les petites formations, mais que le PS ne remet JAMAIS en cause sa suprématie donc qui se bat pour ses places? Ce n'est donc pas une question de places, mais bien de respect. Respect de partenaires de gauche, mais aussi respect du projet de société qu'ils portent et que des milliers de Bretons ont validé dans les urnes dimanche dernier.

C'est quand on est fort qu'on tend la main et JY Le Drian nous la refuse. D'ailleurs, tout était déjà décidé puisque les affiches étaient collées dès hier soir sans nos logos. Quel mépris! Le Drian, diviseur de la gauche. Et comment se justifie-t-il auprès de ses adhérents et des Bretons? En mentant purement et simplement ! Il dit nous avoir proposé 14 postes ce que nous demandions selon les règles de la proportionnelle (le plus juste et le plus démocratique), c'est archi-faux. Il comptait son propre quotat d'écolo!

Je n'oublie pas que le véritable ennemi reste la droite, cette droite dure et sans complexe qui doit se frotter les mains de la décision du PS. Elle n'a aucune chance de passer, mais nous ne ménagerons pas nos coups non plus car nous sommes une réelle force de gauche.

A vos drapeaux camarades, la semaine s'annonce excitante! Nous allons battre la campagne et prouver au PS que les petites formations portent un projet de société que les bretons attendent, que la politique suiviste n'a que trop duré. Qui a privatisé France Télécom, c'est nous peut-être? Alors d'où aurait-il "le monopole de la gauche"?

Je garde toute ma sympathie envers les militants socialistes que je connais! Mais cette semaine, je serais occupé à défier leur appareil sclérosé. War sav!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Charles 22/03/2010 18:19


Hascoët a été "parachuté" en Bretagne. Est-ce que son expérience dans les négociations Les Verts-PS dans le Nord à plusieurs reprises n'a pas jouée en défaveur d'un accord en Bretagne? Les
personnes n'étaient pas les mêmes, les habitudes non plus. A ne pas connaitre les gens on prend des risques lors d'un parachutage.


Chacalito 23/03/2010 11:19


Les négociations de fond ont surtout été faite par Robert Pédron, UDB qui connaît très bien les arcanes du CRB et Michel Balbot, ancien élu vert au CRB. Pas de parachutage! Donc, cette idée n'est
pas suffisante pour expliquer l'échec des négociations.


Jean-Charles 22/03/2010 10:57


Le Parti Breton s'est créé pour exister à Droite. C'est une évidence. Les déclarations de l'origine sont là pour le prouver. La présence de ""grands" capitalistes dans la hiérarchie
aussi. 

Aujourd'hui, le PB se présente comme de gauche et écologiste. C'est de l'opportunisme. Demain la mode serait au libéralisme à outrance ils auraient un message super libéral.

Il y a aussi une volonté de concurrencer l'UDB car Granville a une dent contre elle. Ses nombreuses déclaration à l'emporte pièce sont là aussi pour le prouver.

Le PB a t'il un avenir à gauche? Je ne suis pas certain d'autant plus que l'équipe Troadec n'a pas forcément bien cohabité avec ceux du PB durant cette dernière campagne. Quand on n'a pas les mêmes
buts difficile de s'accorder.


harzh 21/03/2010 07:56


"Certes! Hugo était un vrai connard quand il parlait des bretons, il n'empêche que c'était un brillant écrivain.

Gael."

C'est surtout très lourd et laborieux. S'il n'incarnait pas le pathos social qui sert d'âme à la France déchristianisé, on l'aurait vite oublié.


JL 20/03/2010 16:39


Pourquoi voter pour le candidat démocrate le plus "breton" , simplement pour celui qui propose le plus concernant l'audiovisuel, l'enseignement, la réunification et les institutions, car là est
l'urgence dans le domaine breton . Pour le reste, j'ai dit démocrate , ce n'est pas par hasard car pour moi, le côté breton doit être associé au côté démocrate et aussi européen. L'un va avec
l'autre , l'un sans l'autre , très peu pour moi . Et dans le camp démocrate, on trouve des gens plus ou moins à gauche, plus ou moins centriste, etc... Et quand on regarde de près leurs programmes
respectifs, la différence reste minime . Les différences entre socialistes, sociaux-démocrates et centristes sont globalement marginales . Etant dans cette sphère et votant dans cette sphère, je
fais dans cette sphère le choix vers le plus "breton". Quant à l'existence de ces 2 mouvements finalement assez proches, il faut sans doute croire que leur double existence était nécessaire en
espérant, en ce qui me concerne, des convergences dans un avenir plus ou moins proche.


Chacalito 20/03/2010 17:20


Pour le breton, je l'ai déjà dit, je souhaite que les idées de l'UDB (ou du parti breton qui sont globalement les mêmes: pour) se généralisent à l'ensemble des partis. Mon choix se fait donc en
fonction d'autres critères et pour moi, ceux qui pérénisent un système économique dé-territorialisée font autant de mal à la Bretagne que les jacobins! Car c'est quand les bretons auront pris
confiance en eux qu'ils affirmeront leur culture avec fierté!

Quant à la double existence, je ne partage pas votre point de vue. Soit le parti breton s'est créé pour être plus à droite que l'UDB (louable, je ne critique pas, mais l'UDB est une union donc il y
a aussi des sociaux démocrates), soit c'est pour des raisons stratégiques et/ou individualistes et là je ne cautionne pas. Car qu'est-ce qui empêche les critiques de rentrer à l'UDB afin de faire
peser leur choix à l'intérieur du parti? C'est ce que j'ai fait moi! sans ça, on en finit plus de créer des partis.


gégé 20/03/2010 11:58



Cécile Duflot : "La Bretagne est la leçon inverse de ce qui s'est passé ailleurs, quand le PS n'a pas la capacité de comprendre que les temps ont changé, qu'on peut
passer des accords dans la clarté et la cohérence", a-t-elle dit. "Jean-Yves Le Drian est le dernier Mohican que cela contrarie et qui s'obstine."

Balzac (Les Chouans) : « L'absence complète de nos lois, de nos moeurs, de notre habillement, de nos monnaies, de notre langage, mais aussi une simplicité patriarcale et d'héroïques vertus
s'accordent à rendre les habitants de ces campagnes plus sauvages et plus pauvres de combinaisons intellectuelles que ne le sont les Mohicans et les Peaux-rouges de l'Amérique
septentrionale.»

Ah, ces bourgeois parisiens, il nous feront toujours bien rire...


















Chacalito 20/03/2010 15:43


Certes! Hugo était un vrai connard quand il parlait des bretons, il n'empêche que c'était un brillant écrivain.

Gael.