Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 11:39

fintva55.jpg

Briand Gael

Lorient

 

 

                                                     A Monsieur Gwendal Rouillard,

                                                     Député de la circonscription de Lorient

 

 

 

Rennes, le 9 décembre 2011

 

 

 

 

Objet:TVA livres à 7%

 

 

Monsieur le Député,

 

Comme vous le savez, le projet de loi de finances rectificative, voté en ce moment à l'Assemblée nationale, met en place la nouvelle TVA réduite à 7%, alors que celle-ci était jusqu'à présent de 5,5%. En l'état du texte, cette réévaluation devrait s'appliquer au livre. Or, ce serait un second choc pour toute la filière du livre déjà menacée et fragilisée par l'évolution technologique sans précédent et la transition vers un marché numérique, à l'instar de la presse. On sait en effet que la rentabilité des librairies est très faible. A terme, c'est l'ensemble de la création littéraire et une grande partie de la production intellectuelle qui sont menacées, ainsi que le réseau des libraires indépendants. S'il ne tenait qu'à moi, les produits de première nécessité, dont le livre, seraient exempts de taxe.

 

La question concerne d'autant plus fortement la Bretagne, sur un plan culturel mais aussi au plan économique et de l'emploi, qu'elle est la 2ème région de France, après l'Ile-de-France, en matière d'édition et de salons du livre (Carhaix, Guérande, Vannes...). Par cette lettre, je tenais aussi à vous faire remarquer l'originalité de la situation bretonne concernée par les livres en langue française, mais aussi en langue bretonne. Les conséquences d'une telle décision sur le marché du livre en langue bretonne, filière dynamique, mais également très fragile, seraient encore plus dramatiques.

 

Députés et sénateurs, qui siégeront dans le cadre de la commission mixte paritaire le mercredi 14 décembre, ont le pouvoir de proposer un changement de la loi afin que le taux de 5,5% continue de s'appliquer au livre.

 

A mon sens, l'érosion de la lecture, quelle que soit la langue dans laquelle est écrit l'ouvrage, n'est pas très rassurant pour l'avenir. Lire développe l'imagination et favorise la créativité. Mettre des barrières supplémentaires à ce droit fondamental, n'est en aucun cas un moyen d'élever le niveau d'éducation et de tirer notre société vers le haut.

 

En comptant sur votre mobilisation pour maintenir la TVA à 5,5% sur le livre, je vous prie, Monsieur le Député, de recevoir mes salutations socialistes et bretonnes les plus sincères.

 

Gael Briand

Rédacteur en chef du journal Le Peuple breton

Partager cet article

Repost 0

commentaires