Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 13:31
Etrange paradoxe que celui qui m'est venu ce week-end au cours d'une discussion au bar: les enfants d'aujourd'hui ne sont plus du tout insouciants tandis que les adultes se comportent comme des enfants! Au début du siècle, voir après-guerre, les enfants étaient rapidement adultes pour des raisons économiques car il fallait travailler jeune. Aujourd'hui, ils sont vieux avant l'âge car ils comprennent que le monde va mal. Ajoutons à cela les enfants dont les parents sont séparés, ceux qui vivent dans des ménages pauvres, ceux qui ont connu des drames, qui ont immigré, qui sont marginalisés... tous ceux-là grandissent aussi trop vite, conscients de leur différence et souhaitant faire face à leur responsabilité.
 
C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité de faire un article sur le sujet puisque j'ai été moi-même, à 9 ans, conseiller municipal enfant à Lorient et que j'étais l'opposé du syndrome de Peter Pan (voir ici), mais cet article me tenait à coeur tout de même... même si je n'ai pas peur de la mort, ni de vieillir, contrairement à bon nombre des gens que je fréquente, sans doute raisonne-je moi aussi parfois comme un enfant. Décrit comme naïf par certains et comme donneurs de leçon par d'autres. Les deux sont vrais sûrement.

  

Bref, en voyant cette vidéo, je me dis que l'éducation civique était bien précoce. J'entendais récemment des gens demander qu'il y ait des délégués de classe en primaire et je trouvais ça bien tôt pour assumer des responsabilités. A cet âge, on devrait laisser les enfants jouer et leur expliquer ce qui se passe. Leur laisser aussi l'opportunité d'aider, mais en tant qu'enfants et pas comme des adultes. Ils sont loin d'être cons les gamins et comprennent bien plus vite que leurs parents certaines choses car ils n'ont peur d'affronter la réalité en face. Si on leur laissait un peu d'insouciance, on éviterait de les frustrer et de créer des adultes aux aspirations d'enfants. Moi qui ai toujours voulu être adulte, il faut remonter bien loin dans ma mémoire pour me souvenir d'une époque où le stress n'existait pas dans ma vie. Peut-être à l'âge de 5-6 ans?
 
Paradoxalement donc, on fabrique des enfants-adultes, mais on infantilise les adultes, on leur retire toute responsabilité (les médias nous bourrent le crâne, la publicité nous explique ce qui vous rendra heureux, nous nous fions aux machines sans savoir comment elles fonctionnent, nous rendons grâce à l'Etat providence...). J'irai jusqu'à dire que nos dirigeants-enfants se comportent parfois comme des enfants gâtés qui jouent avec nos vies comme si c'était des LEGOS. Doit-on voir chez les adolescents la période de la vie la plus "sérieuse" en ceci que le moindre fait et geste est décortiqué et analysé par l'ado? La plus malheureuse aussi car c'est un passage généralement difficile à vivre? Être adulte, c'est être malheureux?
Il y a toute sorte d'enjeux et de luttes à mener sur Terre, mais la première serait sans doute de faire comprendre aux enfants que l'Homme n'est pas une nuisance, qu'il peut être aussi bon que mauvais. Ainsi, cela lui donnerait envie d'aider la civilisation! Or, les médias et leurs faits divers ne font qu'augmenter la suspiçion que l'Homme est une mauvaise herbe et que la terre se porterait mieux sans lui. Que nous sommes trop nombreux sur Terre alors que la cause principale des maux de la planète est la redistribution des richesses. Ce sont des valeurs qu'il faut inculquer aux enfants (le respect des autres et de la nature, le partage...), pas leur fait jouer le rôle du papa et de la maman! Pas leur donner nos vies, mais bien leur faire vivre la leur...
Avis aux parents, moi je n'ai pas d'enfants. Je suis ouvert au débat bien entendu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lilou 08/06/2010 16:57



"Être adulte, c'est être malheureux"


 


Si être adulte c'est être malheureux et bien il n'y aurait plus d'espèce humaine depuis longtemps. La vie n'est pas
forcément facile mais il y a quand même un progrès grâce aux technologies, connaissances, etc. La qualité de vie générale est quand même meilleure qu'il y a 50 ans. Mais le bonheur est tant que
tel est un vaste débat philosophique.



Chacalito 15/06/2010 10:10



Vous oubliez que j'ai mis un point d'interrogation! La ponctuation est importante. Je ne pense pas qu'être adulte, c'est être malheureux. Cela dit, je ne pense pas que le bonheur se trouvera via
la technologie.



Fab 07/06/2010 18:58



"l'Homme n'est pas une nuisance"


Tout
à fait d'accord. Il faut aussi parler des succès, des belles réalisations. Je suis attristé de voir que les média parlent tout le temps des violences, destructions, etc. alors qu'il y a aussi des
informations plus gaies. Cela crée un sentiment pernicieux de violence latente. Ceci a été illustré dans le documentaire de M. Moore (Bowling for Columbine) où un des interviewé citait
les chiffres de la violence qui montrait une baisse continue depuis plus de 10 ans alors que la place des faits divers violents dans la presse étaient en constante augmentation. De quoi insuffler
la peur de l'autre dans les esprits, et surtout chez les jeunes dont l'esprit critique lié à l'expérience n'est pas suffisant pour faire la part des choses.



Chacalito 15/06/2010 10:11



Oui, j'ai également vu ce film et suis d'accord avec l'idée générale.