Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 17:35

no-future.jpg

La politique, c'est avant tout la défense d'un projet de société. Un projet de société, par définition, ne peut être porté par une seule personne. D'où ma révulsion pour l'individualisme forcené en cours aujourd'hui!

 

Le drame social français, c'est de ne plus avoir de projet! Au moins sur ce point, le milieu breton est mieux loti car les projets ne manquent pas.

 

Pourquoi est-on sur Terre? Grande question! Je suis bien incapable d'y répondre. Par contre, que faire de nos vies, quel sens leur donner, ça je sais! Quand je vois certains de mes camarades (et bien d'autres) qui s'engagent bien au-delà que la simple adhésion, ça donne espoir dans l'Humanité. A l'inverse, quand je constate que Sarkozy gagne une élection sur le projet de société de "gagner plus", j'ai pitié de la société occidentale, désabusée et sans rêve! Aujourd'hui, la jeunesse n'a plus foi en l'avenir, les collégiens ne pensent plus qu'au lendemain, les lycéens ne pensent plus qu'à leurs soirées, les universitaires ne pensent plus au boulot, inexistant!

 

sarko-marianne.jpgLes Le Pen et consort dont le seul projet est de vivre tranquille chez soi, sans curiosité et engoncé dans ses préjugés, les libéraux qui ne vivent que pour amasser, empiler, collectionner... qu'elle doit être triste leur vie! Et la nôtre? Quand on élit un président sans projet, par égoïsme, quelle image doit-on avoir de soi? M'est avis que notre inconscient collectif doit se dire que nous ne valons pas grand chose pour brader l'idéal sur l'autel du pragmatisme, du "réalisme". Sauf qu'aujourd'hui, le réalisme, c'est l'imagination. Si l'on veut éviter le "demain, j'arrête" ou le "après moi le déluge", il serait temps de laisser la parole à ceux qui ont des idées et de remercier les vieux barbons qui nous serinent encore "pas possible" alors qu'eux-mêmes n'ont jamais réussi!

 

 

Pour cela, il faut commencer par donner de l'oxygène à tous les espaces collectifs, les systèmes alternatifs, revoir le système de propriété absolue et inventer, inventer, inventer. Faire cesser le diktat des "personnalités" qui n'engagent qu'elle-même, mais pour tout le monde! Etrange pour une société dite "laïque" de remplacer les Messies tel que Jésus, Mahomet ou Moïse par des icônes télévisuelles comme Zidane, Hulot ou Onfray.

 

Le pire dans cette histoire, c'est que nous avons tellement complexifié notre société que tout changement, même voté, est un casse-tête à mettre en place. La Loi favorise finalement le système en place et impose la radicalité. Que chacun retrouve sa juste place et les choses iraient déjà mieux. Que le politique questionne et tranche, que le fonctionnaire conseille et mette en place les décisions.

 

La conclusion de cet article hâtif? "Engage-toi, ô engage-toi, sur tous les fronts, tous les combats" et vive les béruriers noirs... L'avenir se construit, il ne s'attend pas! Or, aujourd'hui, on assassine Mozart tous les jours, les anciens n'ont pas confiance dans la jeunesse quoi qu'ils en disent. On en parle sans leur laisser de place, sans voir leur valeur. Pourquoi? Parce qu'on les "note" en fonction de critères obsolètes! Je connais des dizaines de jeunes aux mains d'or. Voir plus loin que demain devient urgent!

 

dessin: trouvé au hasard du net. Stringer?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Olivier 07/04/2011 16:11



Individualisme... Cela me fait souvenir de ce que j'avais lu sur un guide canadien parlant de la France. C'était pour eux qui devaient travailler en France. Ils disaient que le matin il faut dire
bonjour aux collègues/gens que l'on croise au travail, ce qui n'est pas le cas au Canada, parce que les Français sont moins individualistes ;)


 


L'individualisme, le replis est une tendance généralisée en occident et se traduit pas beaucoup de mouvements politiques. Les idées véhiculés par la NV-A en Belgique pour promouvoir
l'indépendance sont avant tout individualistes "on paye pour ces fainéants de wallons, les aides sociales que pour les flamands, etc.". Comme le décrivaient un militant de gauche flamand dont
j'ai oublié le nom, c'est avant tout un nationalisme de l'égoïsme porté par les classes favorisées qui sont pour moins de solidarité. Ceci se retrouve aujourd'hui dans tous les pays à tout
niveau. 



etrevroadeler.over-blog.com 06/04/2011 20:28



ça fout les boules des fois ce monde qu'ils nous préparent. Des fois, il y a des moments d'espoir comme ce qui arrive en Afrique du Nord mais en génral.... ça fait bien flipper. Les gens
deviennent fous d'individualisme et de bêtise. Je comprends parfaitement ceux qui choisissent la violence face à ce pouvoir ô combien bien plus violent..... On est foutu. Mais nous au moins,
on aura tenté quelque chose. A galon Gael.



Michel 04/04/2011 17:30



"Le drame social français, c'est de ne plus avoir de projet! Au moins sur ce point, le milieu breton est mieux loti
car les projets ne manquent pas"


 


Un peu présomptueux. Beaucoup de projets existent et les réflexions sur le mieux vivre ensemble sont nombreuses, il
faut un peu sortir de bretagne et aller vers les autres forces de gauche pour s'en apercevoir. Ah oui mais seuls comptent les bretons et la bretagne...



Chacalito 04/04/2011 18:42



Présomptueux maintenant! Il me paraissait simplement évident que "le milieu breton" défend des trucs qui ne vient pas à l'esprit de beaucoup de pontes socialistes ou conservateurs. En premier
lieu langue bretonne (sacré défi) et réunification (non moindre). Pour le reste, ya de quoi faire également et même en fréquentant d'autres partis de gauche (ça, vous ne le saviez peut-être pas),
je ne vois pas l'once d'un débat de société. La présidentielle n'est pas une fin en soi!


 


Et pour votre gouverne, je connais bien peu de socialistes qui connaissent autant de gens que moi à l'étranger! Et oui, le breton est voyageur, loin d'être replié sur sa péninsule. Que dire de
nos "élites" repliés sur Paris?



lespacearcenciel 04/04/2011 02:35



Voici, à mon avis, un exemple de
société, qui, au jour d'aujourd'hui peut conduire la France et l'Europe vers quelque chose de plus grand...


Amitiés à toi A+,


Hugues ;-)