Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Klask

Archives

21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 16:10

Koulmig-algues-vertes.pdf Koulmig-algues-vertes.pdf

Encore une manif'! Dimanche prochain, à Hillion près de St Brieuc, aura lieu un rassemblement à partir de 15h sur la plage de Grandville pour dénoncer la qualité de l'eau en Bretagne. Vous le savez, la France avait été condamnée à payer 28 millions d'euros par la Commission Européenne voilà quelques années, mais après ça, notre brave Premier Ministre fait comme si le problème des algues vertes et plus généralement de la pollution des rivières étaient nouveaux!

Bref, les Jeunes de l'UDB seront présents à ce rassemblement et ont réalisé un koulmig spécial pour l'occasion que je vous invite à télécharger (cliquez sur l'icone) et à diffuser dans vos réseaux si vous estimez que cela vaut le coup.

L'image du koulmig est d'Alain Goutal.

Repost 0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 13:35


Hier après-midi était retransmis au Galway Inn (Lorient) le match de football gaëlique Cork-Kerry (la photo ne représente pas ces équipes), le sport national irlandais le plus populaire. Grosso-modo, ce sport ressemble à un mélange entre football (soccer) et rugby bien qu'on le dise moins violent que ces derniers car ni le tacle, ni le placage ne sont autorisés.

Deux mi-temps de 35 minutes chacunes pendant lesquelles 15 joueurs par équipe courent, courent et courent pour marquer des buts soit au-dessus d'une barre en H, soit dans les filets. Un but dans les filets comptent trois buts au-dessus. Le sport se joue à la main et au pied.

Hier, c'est Kerry qui a emporté la finale face à Cork. Je ne suis pas un connaisseur puisque je préférai, lors de mes séjours en Irlande en 2000 et 2001, le hurling au football gaëlique, mais j'ai vu meilleur match que celui-ci. Kerry jouait assez perso (avec quelques très bons joueurs), mais a su marquer contrairement à Cork qui a peu tenté et a raté beaucoup de points.

Cet article me donne surtout l'occasion de rappeler qu'il existe des équipes de football gaëlique en Bretagne: Brest, Rennes, Vannes, Pornichet, St Quai Perros et une équipe souhaite se monter à Lorient. Si cela intéresse certains des lecteurs de ce blog, je peux fournir des contacts.

Ce sport vaut vraiment le coup. Non parce qu'il est irlandais, mais parce qu'il est original et très convivial. Et puis, évidemment, il a son histoire propre lié à l'Histoire de l'île. D'où la volonté de certains irlandais de ne pas en faire un sport "celte", mais bien irlandais.



Repost 0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 17:10


Cela fait bien six mois qu'Adam Price, député du Plaid Cymru à Westminster, m'avait invité à la conférence d'automne de son parti. Celle-ci se passait jeudi, vendredi et samedi et je m'y suis rendu avec l'objectif de renforcer nos relations d'amitiés avec un parti qui nous ressemble énormément: de gauche sans aucun doute, écologiste sans doute non plus et porteur d'une vision territoriale de la politique.

Llandudno est une petite station balnéaire au nord du Pays de Galles qui fait face à un champ d'éolienne en mer. Après moults péripéties pour arriver à Llandudno (il faut dire que le réseau ferré, au Royaume Uni, est vraiment centralisé), j'ai rejoint Gwenllian avec qui j'étais en contact depuis ici. Mon ami Günther Dauwen, directeur de l'ALE, mais aussi Gwenael Henry qui s'est rendu au Pays de Galles il y a un mois m'avaient facilité les choses en prenant les contacts appropriés.

Ce que le Plaid appelle conférence est en réalité un congrès et force est de constater que la politique au Royaume Uni a une autre gueule qu'en France. Comme le BNG, le Plaid compte 8000 adhérents et toutes les TV se déplacent pour leur congrès. Et ce n'est pas deux minutes d'émission qu'on leur consacre! Pourtant, la moitié du temps, les salles sont relativement vides puisque les gallois votent des motions et non un texte complet amendé par les fédérations comme nous le faisons. Personnellement, je préfère notre façon de faire sans doute plus compliqué à organiser, mais qui donne une vision holistique de notre projet de société plutôt que des additions de motions. Une fois cela dit, je n'ai malheureusement pas vu le texte final.

Ce qui m'a surtout frappé, c'est la prédominance des femmes et la maîtrise du gallois! Le dynamisme, je le connaissais déjà (ceux qui veulent en savoir plus sur le Plaid peuvent lire l'article de Gwenael dans le Peuple breton), mais les trois quarts des discours sont fait en gallois et traduit simultanément dans un casque. Petite logistique et 500 participants à vue de nez, tous venus écouter Elin Jones et le leader du Plaid et regarder le nouveau clip "think different, think Plaid".

Je vous passe la soirée, le repas, mes discussions avec Ioan, Gwenllian, Luke, Bethan, Lowry ou Adam, ma rencontre avec Dafydd Iwan (ceux qui fréquentent le westport à Rennes connaissent forcément, c'est l'auteur de Yma o Hyd), le président du Plaid Cymru. Franchement, super congrès même si c'était trop court. Je compte y retourner rapidement...

Repost 0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 02:10

Pegent brav eo ar Pobl Vreizh! Qu'il est beau le Peuple breton! Un de plus dont le contenu pourtant de qualité échappera à la plupart des Bretons préférant Voici, Paris Match ou Gala! Quel gâchis quand on pense au boulot fourni par l'équipe de rédaction (dont je fais partie), mais aussi par les militants qui écrivent les articles chaque mois depuis 45 ans et sans un sou de la collectivité.

Un putain de journal que d'aucuns trouvent cher (15€ par an pour 11 numéros pour les moins de 25 ans, cela ne prive même pas un étudiant d'une bière par mois), que d'autres refusent d'acheter par principe, mais lisent toutefois car on y trouve un certain nombre d'info inédites, qu'enfin certains considèrent comme une presse hérétique (je parle des chanoines de la République Française "une et indivisible", les serviteurs de la France éternelle qui n'existe que dans leurs rêves de petit(e)s garçons ou filles).

Bref, pour ceux qui souhaitent parler de la société bretonne du 21ème siècle, pour ceux qui ne considèrent pas Diwan comme une secte (suivez mon regard), pour ceux qui estiment que la biodiversité est aussi bien culturelle que naturelle, voici le sommaire:

L'invité est Ronan Le Coadic.
Présentation du Nouveau Plan Alter Breton.
Compte-rendu de l'université d'été Régions et Peuples Solidaires à Tréguier.
Une rubrique internationale bien fournie: Pays de Galles, Galice (par bibi) et un point sur la situation des Ouïgours.
Un jour avec... Donatien Laurent.
Une nécro de Robert Laffont ainsi qu'une page histoire sur Joseph Martray.
Un article bien musclée sur la SBFM pour cette rentrée morose.
Un article sur la faim dans le monde par Christian Guyonvarc'h, responsable des affaires internationales de la Région Bretagne.
Un soutien à Ploëzal où l'UDB manifeste au côté des parents d'élèves depuis quelques jours, chaque jour.
Les pages en breton sur le Chiapas, le nouveau conseil culturel.
Hag all, hag all...

Un petit abonnement? De retour au boulot, pensez-donc à convertir vos collègues! C'est si bête de vivre en Bretagne, mais de ne pas savoir ce qui s'y passe (c'est vrai quoi, on est noyé sous les infos se passant ailleurs!). 35€ plein tarif.
Repost 0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 01:51

Un petit rassemblement était organisé lundi dernier à Rennes par la confédération paysanne pour manifester contre les politiques agricoles. Les élus étaient invités à s'exprimer et j'ai tenu à accompagner Mona Bras car je crois que le combat paysan est le combat du 21ème siècle.

La faim dans le monde ne cesse de s'aggraver (voir l'article de Christian Guyonvarc'h dans le Peuple breton du mois), les externalités négatives de l'agriculture productiviste sont de plus en plus criantes, les éleveurs laitiers ne parviennent même plus à couvrir leur coût de production, la déprise agricole continue son cheminement au profit de l'économie résidentielle et les pouvoirs publics continuent de soutenir financièrement une agriculture qui endette les paysans!

Pour autant, faut-il taper comme des sourds sur les agriculteurs esclaves du système? Que nenni! Je connais suffisamment d'agriculteurs aujourd'hui pour comprendre leur situation: des dettes, une exploitation à gérer, une famille à nourrir et des banques sur leur dos! Pour casser la spirale infernale, les pouvoirs publics doivent, parallèlement à la valorisation des produits de qualité, mettre de l'argent sur la table pour reconvertir les agriculteurs qui souhaitent sortir du système. Rappelons tout de même que l'offre de bio n'est pas suffisante pour satisfaire la demande et par conséquent que le lait bio ne connaît pas la crise! De même, il est indispensable de taper une bonne fois sur les banques qui refusent de prêter aux projets d'exploitation qui ne bénéficient pas de subventions. Enfin, en ce qui concerne la crise du lait, il faut rétablir des quota laitiers correspondant à la demande afin de garantir un prix décent pour le producteur (et taper par la même occasion sur la grande distribution qui s'en fout plein les fouilles comme d'hab').

J'ai déjà fait part aussi de mon opposition à la PAC telle qu'elle est mise en place par Bruxelles. Non aux aides à la production! Oui, aux aides à l'installation! La Bretagne, première région agricole de France en volume est dans le peleton de queue dès qu'il s'agit de la valeur ajoutée. Comme quoi, tout n'est pas bon dans le breton... et ce fameux "modèle breton" est le même qui a fait perdre 17000 agriculteurs à la Bretagne en 5 ans (dixit René Louail).

Evidemment, ces pistes sont loin d'être exhaustives, mais il serait temps que l'on ose s'attaquer à la source des problèmes plutôt que de faire comme François Fillon: se mettre la tête dans les algues vertes et attendre Godot!

Repost 0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 01:25

Comme le hurlait Paul Guéguéniat au marché de Concarneau pendant notre Tro-Breizh pour l'autonomie: "qui a dit que l'UDB était un parti de vieux?". C'est ce jour-là, je crois que j'ai compris qu'il y avait des centaines de jeunes "vieux" à l'UDB et que c'était un plaisir d'être leur camarade! Et ce n'est sûrement pas Alain Kervern qui me contredira (j'ai 15 ans nous avoua-t-il un jour!).

Bref, le week-end dernier orchestré par notre responsable jeunes, l'ami Gwendal, était une franche réussite même si l'objectif de 20 personnes n'a pas été atteint faute de désistements! Il faut dire que le programme était plutôt sympa: un rendez-vous au local de St Brieuc pour rencontrer quelques nouveaux, faire le bilan des deux années passées, réfléchir aux projets à venir et réflexion autour du livre vert sur la jeunesse de Martin Hirsch... avant bien entendu de passer aux festivités: barbecue et sortie! Rigolades et cogitations!

Je ne révélerai pas encore nos projets, mais certains sont très sympas. Il suffit d'ailleurs de passer de temps à autre sur le blog des jeunes de l'UDB pour constater que l'on ne chôme pas. Pas de répit pour les braves!
Repost 0
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 16:45

De retour en stop du Trégor où se déroulait l'université d'été de Régions et Peuples Solidaires, je peux enfin revenir vous faire mon compte-rendu. Pas complet puisque je ne veux pas redire ce que j'ai dit pour le Peuple breton du mois à venir, mais en donnant d'autres infos, plus conviviales.

Je ne peux que commencer mon petit article qu'en m'apitoyant sur le sort que réserve la presse à une université où trois députés se sont déplacés! Alors que s'ouvre dans quelques jours l'université d'été des socialistes que les journalistes chroniquent tel un match de football (Ségolène a dit ça, la balle est dans le camp de Martine qui fait un dégagement vers Vincent...), certains travaillent pour de vrai.

Le programme (cliquez ici) était copieux de même que la bouffe. A ce propos, comment sait-on qu'une université est préparée par des hommes? Il y a beaucoup de charcuterie au menu! Rassurez-vous toutefois, les femmes étaient aussi au rendez-vous et des jolies en plus...

250 congressistes, ça commence à chiffrer pas mal. Surtout quand on sait qu'ils viennent d'un peu partout en France pendant quatre jours. J'ai choisi la photo ci-dessous (sans convive) pour illustrer (paradoxalement) le monde qui a participé au repas convivial à Plougrescant: 175 assiettes, verres, couteaux, fourchettes et cuillères que j'ai aidé à installer avec quelques camarades. Impossible de décrire cette soirée où Gwendal, le magicien, a mis le feu sous le regard ébloui de nos amis! C'est aussi ça la Bretagne que l'on aime: l'amitié et le partage.


Côté fond, pas trop de déception.

La conférence sur le changement climatique était animée par Christian Guyonvarc'h qui sera bientôt au sommet de Copenhague au nom de la Région Bretagne (Christian s'occupe des affaires internationales). Alain Retière, après être venu au congrès de Plérin, nous a fait le plaisir de revenir. Mais on pouvait également écouter Vincent Mariette et Guy Jourden au sujet des énergies marines, porteuses d'espoir en Bretagne (rappelons que la Bretagne importe la majorité de son énergie). A cette occasion, le Nouveau Plan Alter Breton de l'UDB a été présenté.

La question de la réforme territoriale a été débattue à partir d'un exposé de Romain Pasquier. Fort intéressant même si, ayant lu le rapport, je n'ai pas appris grand chose. On reste dans le flou côté réunification. Puis, débat sur l'avenir d'Europe-Ecologie où Yannick Jadot et Nicole Kiil-Nielsen ont pu constater que l'UDB était loin d'être inféodé à qui que ce soit et qu'elle entendait ne rien entamer avant la convention du 26 septembre, celle où les militants de l'UDB, démocratiquement, choisiront leur préférence quant aux scénarii qui leur seront proposés.

Il était question lors du dernier débat de l'Europe e
t des réponses régionales à la crise. Bref, une valorisation du couple Régions-Europe. Je tiens ici à remercier René Louail, paysan breton dont la fougue a été vivement saluée par la salle. Merde, il y a des personnalités bretonnes qui valent leur pesant de cacahuètes!

Un grand merci aux camarades qui ont organisé et animé cette université d'été. Je pense à Jef, Gwenael, Annie, Jean-Paul, Philippe, Gwendal en particulier, mais aussi Gwennoline qui a convoyé deux "ravagés" une nuit, Nono, Julien, Tristan, "M." Bruno et Pèire, Nicole et tous les amis amazight, sans compter Jacques le britto-belge encarté et j'en passe (notamment mes amis de l'ALE). L'UDB, c'est avant tout une belle histoire d'amitié...

Je rajoute que l'UDB exploite les filles de militants pour la buvette! Excuse moi Charlotte pour t'avoir oublié... j'espère que tu t'es bien amusée malgré la charge de travail que l'on t'a imposé!
Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 17:40


Ce qui m'a plu à l'UDB, c'est la capacité qu'avait ce parti à réfléchir et à proposer. De même, le fait que l'UDB conçoive un projet de société non pas comme une liste de points programmatiques, mais comme une réelle réflexion, une réelle vision du monde, comme un système alternatif m'avait aussi séduit.

Ce Nouveau Plan Alter Breton (sorti en premier lieu en breton d'ailleurs) me conforte dans l'idée que l'UDB est un parti dans lequel on pense. Or, l'objet de ce blog était bien de parler de fond plutôt que de forme. En actualisant l'ancien Plan Alter Breton du PSU, l'UDB entend donner quelques pistes de réflexion sur un sujet que tout le monde accepte, mais où les efforts sont trop minimes.

Téléchargez le Nouveau Plan Alter Breton version bretonne.

Téléchargez le Nouveau Plan Alter Breton version française.

Ce document sera présenté lors de l'université d'été de Régions et Peuples Solidaires à Tréguier qui début lundi.
Repost 0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 12:18

14 ème université d'été Région et peuples solidaires 2009
envoyé par Jeunes-UDB.

Le calme avant la tempête! Dès lundi prochain, le boulot recommence sur les chapeaux de roue avec en premier lieu l'université d'été de Régions et Peuples solidaires qui se déroule cette année à Tréguier. L'occasion d'accueillir trois eurodéputés: François Alfonsi, Yannick Jadot et Nicole Kiil-Nielsen et de faire un peu de débat de fond.

Le programme est résumé sur cette petite vidéo. Je pense que cette université d'été peut devenir L'énèvement politique de l'été en Bretagne. Une bonne façon d'aborder la rentrée...
Repost 0
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 12:40

Profitant d'un peu de temps libre et de mes potes, j'ai visité il y a quelques jours la brasserie Lancelot, au Roc St André. Lancelot est une marque de bières bretonnes (donc fabriquées en Bretagne) dont les noms sont aujourd'hui assez connus: Bonnets Rouges, Duchesse Anne, Telenn du, Lancelot, Morgane bio (+ Breizh Cola)... il existe très peu de bières bretonnes de nos jours. Je lève mon verre cependant à ceux qui font vivre des micro-brasseries à commencer par le barman du village solidaire, j'ai nommé Franck Boileau! Si la Belgique peut le faire, pourquoi pas la Bretagne! Ça nous changera de la Kro infâme.

Bref, une visite rapide, mais assez agréable dans un coin de Bretagne qui mérite le détour (Josselin est une petite cité sympa... blindée de touristes).

Yec'hed mat! Ha bremañ, red eo skriv e brezhoneg war ar voutailhad!
Repost 0