Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Klask

Archives

2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 16:45


Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 13:03

RPS Européennes 2009
envoyé par ARRITTI.


Première tentative du genre: les partis de Régions et Peuples Solidaires ont réalisé un clip pour promouvoir la diversité culturelle en France.

Je croise les doigts et j'espère que notre ami corse du PNC, François Alfonsi, sera élu au Parlement Européen. Car en voilà un qui saura défendre les intérêts des cultures, de l'écologie, des acquis sociaux en Europe.
Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 12:40

Mona Bras au meeting d'Europe écologie à Nantes
envoyé par EuropeEcologie.

Nantes, le jeudi 28 mai 2009. Voilà une intervention type de la porte-parole de l'UDB. Plein d'humour pour des sujets sérieux, Mona sait aussi rappeler en quelques phrases nos combats culturels et sociaux. Car derrière l'autonomie, c'est un projet de société que nous défendons et pas le "Breizh Hepken" (Bretagne seulement) si néfaste à l'ouverture aux autres.
Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 10:00

Tro Breizh an Emrenerezh 2009
envoyé par Jeunes-UDB. - L'info internationale vidéo.

Voici un petit aperçu de notre projet pré-estival. A partir du 8 juin, je prends une semaine de congé pour parcourir les routes de Bretagne afin d'expliquer ce qu'est l'autonomie à des Bretons qui y pensent sans le savoir. Vous pourrez suivre le parcours sur le blog des Jeunes et peut-être sur le mien.

Un parcours traversant la Bretagne de Rennes à Nantes en passant par Vitré, Fougères, Plancoët, St Brieuc, Paimpol, Lannion, Guingamp, Morlaix, Brest, Carhaix, Quimper, Quimperlé, Pontivy, Lorient, Auray, Plescop, Ploërmel, Redon, St Nazaire (plus retour à Rennes par Chateaubriant) et je passe toutes les petites villes qui seront, elles aussi, desservies. Pas vraiment en ligne droite donc...
Projet ambitieux, première expérience du genre, qui nous l'espérons suscitera au moins de la curiosité pour un concept ("autonomie") mal compris. Une conférence par soir, du matériel à utiliser et des copains tout au long de la route!

D'ailleurs, n'hésitez pas à me contacter si ça vous branche...
Repost 0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 15:35
Extrait du film "les raisins de la colère" de John Ford avec Henry Fonda
La famille Joad transporte l'ensemble de ses biens dans un camion.


Avec le recul, je pense que c'est la littérature qui m'a ouvert les yeux sur le monde dans lequel nous vivions. Lire "Germinal" de Zola, c'est d'abord faire un cours d'Histoire et comprendre le système économique capitaliste. Car si le marché existe depuis que le monde est monde, le capitalisme moderne est né sous la révolution industrielle. L'histoire ouvrière et les chroniqueurs de l'époque nous en apprennent donc autant que l'observation de la société actuelle puisque le système a été poussé, mais reste le même.

Je crois que mes deux plus grosses claques littéraires restent tout de même "Les raisins de la colère" de John Steinbeck (voir ici), roman décrivant l'exode d'une famille vers la Californie et "Le seigneur des porcheries" de Tristan Egolf (voir ici). Tout deux américain, tout deux systémiques, ils ont su raconter une histoire plus vraie que nature. C'est ainsi que je conçois un bon auteur: quelqu'un qui est capable, par une histoire, d'expliquer une thématique de la société contemporaine dans un territoire donné.

A travers l'Art, c'est cette critique sociale, cette réflexion sur notre époque qui m'a toujours passionné. C'est d'ailleurs la raison de mon goût pour la Science-fiction qui, loin d'être de la sous-littérature, est en réalité une littérature de réflexion. Les premiers anti-nucléaire ne sont-ils pas les auteurs de SF? Certains d'entre eux n'avaient-ils pas anticipé Hiroshima? Lire "Jack Barron ou l'éternité" de Norman Spinrad, c'est comprendre le pouvoir des médias et lire "Demain, les chiens" de Clifford D. Simak, c'est se poser des questions sur l'Humanité. On pourrait également parler du film "Brazil" de Terry Gilliam sans doute aussi percutant qu'un Kafka.

De tels artistes existent toujours. L'excellent "Full Monty" par exemple n'est-il pas une critique acerbe du chômage et une vision plus réaliste de la vie dans le Nord de l'Angleterre que celles que les séries américaines de Berverly Hills véhiculent sur la vie aux Etats-Unis? Comment mieux comprendre la ségrégation que par l'ouvrage d'Harper Lee, "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" (voir ici)?

Notre société a trop tendance à écarter ce qui est "moche" (subjectif) dans l'art. La télévision est particulièrement douée pour cela: entre les reportages d'Ushuaïa magnifiques ou les téléfilms où tout est propre, on a parfois l'impression de ne pas vivre dans le même monde. La critique vaut pour nous qui, lorsque nous prenons des photos, faisons en sorte de pousser la poubelle qui gâche la vue!
Repost 0
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 02:53

J'ai hésité un peu avant de mettre cette vidéo sur mon blog puisque deux des acteurs de ce sketch ne peuvent plus me souffrir, mais franchement, je le trouve si bon que je voulais pas vous en priver. Et puis, un peu de pub' ne fait jamais de mal. Voilà le genre d'initiatives qui, comme "Ken Tuch'", fait bien marrer et donne une image un peu plus moderne du breton... Pour ceux qui s'inquiètent, rassurez-vous, c'est sous-titré! Gourc'hemennoù/Félicitations.

Je précise que je soutenais le mouvement de grève et je ne crois pas beaucoup m'avancer en disant qu'eux aussi.


 

 Gwagenn TV

Repost 0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 14:02

Dimanche dernier, 20000 personnes (selon la police) ont manifesté à St Jacques de Compostelle pour dénoncer la politique linguistique du Parti Populaire (conservateurs), au pouvoir en Galice depuis le 1er mars. Le mot d'ordre de la manifestation était "le droit de vivre sa vie en galicien" (dereito a vivirmos en galego).

Le Parti Populaire lutte contre la normalisation du galicien arguant du fait que le castillan serait "menacé" en Galice! A l'inverse, les militants linguistiques ainsi que divers partis dont le BNG dénoncent les manoeuvres du PP visant à limiter le galicien dans le domaine public comme c'était le cas sous Franco. Ils réfutent l'argumentaire du PP puisque la constitution espagnole oblige tous les citoyens d'Espagne à apprendre l'espagnol (en gros, vous ne trouverez pas un galicien qui ne sache parler castillan).

Le PP a promis pendant sa campagne d'abolir le "Language Act" qui régule l'utilisation du galicien à l'école. Cette décision pourrait ruiner les efforts du précédent gouvernement (PSOE-BNG) qui permettait d'apprendre au moins 50% des sujets à travers le galicien.


La manifestation a réuni les locuteurs galiciens, mais aussi les hispanophones contre les politiques anti-galicien. Parmi les bannières: "O Galego une" (unité pour le galicien), "Falamos Galego, temos dereitos" (nous parlons galicien, nous avons des droits), "Na Galiza, en galego" (En Galice, en galicien) ou "Pola nosa lingua, nin un paso atras" (pour notre langue, pas même un pas en arrière).


 
Repost 0
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 12:13

Me oa dec'h e Ti Tachenn veurzh e Roazhon o welet pezhioù c'hoari e brezhoneg. Daou strolladoù oa o c'hoari: Reveldia ha ar brudet strollad ar vro bagan. Ne oa ket re diaes da gomprenn ha fentus tre evit bugale hag evit tudoù brasoc'h ivez. Ar pezh gentañ oa o kontañ an istor diwar-benn sistemoù politikel. Skrivet gant Oscar Castro, ar pezh-mañ oa c'hoari gant yaouankiz (mad tre). Goude oa c'hoariet (gant Goulc'han Kervella) tri pezhioù o kontañ istorioù bemdez: "ar mevel laer", "ar c'hlasker-bara en armel" hag "o vont da welet ur pezh-c'hoari". Fentus tre oa, met sirius ivez ("ar c'hlasker-bare en armel" eo ur bazhad digaster tudoù). 

J'étais hier à la maison du Champ de Mars à Rennes pour voir des pièces de théâtre en breton. Deux troupes jouaient: Reveldia et la célèbre troupe "ar vro bagan". Ce n'était pas trop dur à comprendre et très drôle pour les enfants, mais aussi pour les plus grands. La première pièce racontait une histoire à propos des systèmes politiques. Ecrite par Oscar Castro, cette pièce était jouée par des jeunes (très bien). Après étaient jouées (avec Goulc'han Kervella... et deux autres acteurs qui voudront bien m'excuser si je ne connais pas encore leur nom) trois pièces racontant des histoires de la vie quotidienne: "le valet voleur", "le mendiant dans l'armoire" et "on sort au théâtre ce soir". C'était très drôle, mais sérieux aussi (le mendiant dans l'armoire est une critique contre l'indifférence des gens). 

Trugarez da Skol an Emsav ha Skeudenn evit ar nozvezh-mañ ha trugarez ivez da guzul rannvro Breizh o festañ ar Gouel Erwan. (Ha digarez c'hoaz evit ma brezhoneg fall).

Merci à Skol an Emsav et Skeudenn pour cette soirée et merci aussi au conseil régional de Bretagne qui fête la St Yves.

Evit ar re o plij pezh-c'hoari e brezhoneg, kavet 'm eus ur lec'hienn aze.
Pour ceux qui aime le théâtre en breton, j'ai trouvé un lien ici.

Repost 0
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 10:39
Repost 0
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 15:42

L'Union démocratique bretonne est membre de l'Alliance Libre Européenne, fédération de partis formant un groupe au Parlement Européen avec les Verts. Voici quelques aperçus de campagne de ses partenaires politiques européens pour les élections européennes:

Mebyon Kernow:

Cornouailles. Le Mebyon Kernow est sans doute le parti le plus proche de l'UDB idéologiquement. On reconnaît les ténors du parti, en particulier Dick Cole. La fine équipe que nous avons rencontré lors du congrès du MK
 . Vidéo en anglais.



SLP:

J'ai tellement de copains au SLP que j'ai longuement hésité avant de choisir les affiches que je mettrais ici. Finalement, j'ai opté pour Günther Dauwen, directeur de l'ALE, et Eva Bidania, conseillère politique pour l'ALE. J'ai passé trois mois super en leur compagnie et faire leur publicité est un réel plaisir. A noter qu'Eva est basque et qu'elle se présente sur une liste du SLP. Comme quoi, nos partis sont loin d'être renfermés sur leur territoire! J'aurai aussi pu faire la pub de Nelly Maes, présidente de l'ALE, de mon pote Bram, de Geert Lambert, de Thomas... Le SLP est sans doute le parti dont la communication est la plus originale. Je vous passe la vidéo de leur campagne pour les européennes car elle est en flamand, mais elle vaut le détour (
voir ici).





























BNG:

Nos amis galiciens ont choisi, à notre grand soulagement, la coalition avec les autres partenaires de l'ALE. Ils ont aussi misé sur le top du top puisqu'il s'agit de ma copine Ana Miranda. Si avec une affiche comme ça, elle ne cartonne pas, c'est que les galiciens n'ont aucun goût.



ERC:

 

Les copains d'Esquerra Republicana de Catalunya mènent la coalition puisque l'Etat espagnol, si j'ai bien compris, n'a qu'une circonscription électorale. Oriol Junqueras est donc le chef d'orchestre et, je l'espère, le futur premier député (pour les coalitions, le mandat européen est divisé en fonction des résultats).

 



Plaid Cymru:

 

Les quatres candidats du Plaid Cymru,  Eurig Wynn, Jill Evans, Ioan Bellin and Natasha Asghar, espèrent décrocher deux sièges contre un actuellement pour Jill. Ioan que j'avais rencontré à Budapest prépare sa campagne depuis longtemps déjà. Je leur souhaite beaucoup de réussite.

 

Je finis (en avant première en Bretagne) par l'apport de Régions et Peuples solidaires dans la campagne Europe-Ecologie. Une affiche de l'artiste Ben en occitan (donc pour le POC). L'affiche en breton ne va pas tarder...

Repost 0