Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Klask

Archives

16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 17:45


Je suis parfois assez désabusé par cette société consumériste! Vous savez certainement que je travaille au marché de Merville, à Lorient, le samedi matin, et que je vends des fruits et légumes. C'est déjà assez difficile pour un militant écologiste comme moi de devoir vendre des produits qui ne sont pas forcément de saison (et donc importés, souvent d'Espagne), de me rendre compte que l'immense majorité des consommateurs ne savent pas qu'une tomate ne pousse pas en hiver... mais ce matin, la limite du supportable a été atteinte!

Voyez plutôt cette aubergine "ensachée". Produite en Espagne, ces malheureux légumes sont conditionnés individuellement dans des sachets! Précaution complètement ridicule de surcroît car c'est invendable en sachet donc nous les ôtons et qu'il n'y a pas moins de casse ainsi. J'avais déjà vu des brocolis emballés individuellement et aussi certains fruits (oranges notamment).

Pourquoi cette emballagïte aiguë? A quoi cela sert-il à part multiplier le coût pour quelques emplois supplémentaires? D'autant qu'il faudrait apprendre à ces conditionneurs qu'un légume respire! C'est tout à fait ce que je pense de la société: déconnectée du réel. J'espère que les pouvoirs publics se saisiront de ce sujet car il est clair qu'on ne protègera pas la planète en l'emballant!
 
Repost 0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 11:55



Je ne résiste pas à l'envie de faire partager cette vidéo à mes lecteurs! A la 55ème seconde, on pourra apercevoir le magnifique play-back de mon pote et camarade "Jef", militant UDB de Rennes. Mais non, Jef, t'es pas tout seul... Nous aussi, on fait campagne! Tiens, clique donc ici et tu verras que ça bouge chez moi aussi.

Je suis consterné par le débat sur l'Europe. Europe-Ecologie et donc l'UDB a commencé sa campagne il y a plusieurs mois et l'écho est quasi-insignifiant. J'ai même vu une conférence de presse d'une heure à Lorient se transformer en interview d'Eva Joly. Rien sur la conférence du soir qui était pourtant passionnante (et je peux vous dire que j'en ai écumé des conférences).

Je profite de cet article pour tirer mon chapeau à Gérard Onesta, vice-président du Parlement européen et l'un des députés européens les plus assidus. Député Vert, ce militant occitan est très proche de notre fédération
Régions et Peuples Solidaires.
Repost 0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 18:02

Avec toutes mes aventures, j'en oublierais presque de faire la pub' pour le "PB". Je serais d'autant plus ingrat que depuis ce mois-ci, je suis officiellement rédacteur adjoint et participe donc à l'élaboration du journal en compagnie de Ronan Leprohon et du correcteur une journée par mois, à Brest. 

Le sommaire sera un peu plus rapide ce mois-ci puisque la Une en fait mention. Aux titres ci-contre viennent s'ajouter un super édito sur l'Europe, le point sur les meetings d'Europe-Ecologie, le séjour de Christian Guyonvarc'h en Saxe dans le cadre de sa mission au conseil régional de Bretagne, notre compte-rendu de notre séjour à Barcelone pour l'AG de l'Alliance Libre Européenne, un hommage à Gwennolé ar Menn, un article sur la politique culturelle de la Région Bretagne en faveur du breton de Naig Le Gars, conseillère régional également et bien d'autres...

Les articles en breton traitent de l'affaire d'espionnage dont a été victime Yannick Jadot par Hervé ar Gall, un article sur Rémi Derrien par Fanch Broudic (le PB est heureux de constater que les signatures se multiplient en dehors du parti), un article sur le Sri Lanka et les tigres Tamoul par Paol ar Meur.

Sans oublier les rubriques livre où il sera question de Mona Ouzouf et musique.

Votre presse du coin ne distribue pas le Peuple breton? C'est lamentable, mais c'est surtout une bonne raison pour s'abonner. C'est nettement plus pratique et ça coûte moins cher... En plus, c'est un cadeau que vous vous faites et qui dure un an! 35€ plein tarif, 25€ pour les militants d'Europe-Ecologie, 15€ pour les moins de 25 ans (fini pour moi!).

Repost 0
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 20:30

Je ne suis pas un fana des hymnes. Et pourtant, j'ai été, comme des milliers de bretons aujourd'hui, ravi de constater à quel point une chanson pouvait enthousiasmer les foules. La Une de l'Equipe est en breton, on ne parle que du match Guingamp-Rennes dans les rues et on s'attend à voir un stade de France pavoisé aux couleurs du Gwen-ha-du!

Qui aurait dit, il y a quelques mois, que l'UDB aurait réussi l'exploit de rentrer dans le monde du sport? C'est pourtant suite à une lettre de Mona Bras (voir ici), notre porte-parole que l'hymne breton va être joué sur la pelouse du stade, en plein Paris! Une belle revanche sur cet Etat centralisé et intolérant. Car c'est bien la Fédération Française de Football qui a accepté de faire jouer le "Bro-Gozh ma zadoù" (vieux pays de mes ancêtres) et pas l'Etat.

Alors certes, certains croiront sans doute que l'hymne, c'est Tri-Martelod que sonneront les bagadoù, certes l'hymne ne sera pas joué dans le temps protocolaire et nous le regrettons (mais c'est avant tout la faute de l'Etat qui refuse d'officialiser les langues régionales), mais réjouissons-nous car aujourd'hui, beaucoup de bretons ont appris l'existence de leur hymne.

Le voici d'ailleurs. Bonne soirée à tous! Sans Sarkozy si j'ai bien compris?


BRO GOZH MA ZADOU


Ni Breizhiz a galon karomp hon gwir Vro!
Brudet eo an Arvor dre ar Bed tro-dro!
Dispont e kreiz ar brezel, hon tadoù ken mad
A skuilhas eviti o gwad

O Breizh! Ma Bro me'gar ma Bro
Tra mar vo'r mor'vel mur'n he zro
Ra vezo digabestr ma Bro!


Ar Vretoned a zo tud kalet ha krenv
N'eus pobl kan kalonek a zindan an nenv
Gwerz trist, son didius a ziwan eno
O Pegen kaer ez out, ma bro

Breizh, douar a Sent kozh, douar ar Varzhed
N'eus Bro-all a garan kerment' barzh ar Bed
Pep menez pep traonienn d'am c'halon
Enno'krousk meur a Vreizhad ter!

Repost 0
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 10:33


Le 9 mai est le jour anniversaire de la déclaration de Robert Schumann, ministre français des affaires étrangères, en 1950 (texte écrit par Jean Monnet). En créant la CECA, ce sont les bases de l'Union Européenne que l'on créa. Je suis très fier que ce jour ait été choisi comme jour de l'Europe car il ne faut pas oublier, quoiqu'on pense de l'Union Européenne actuelle, que son but initial était de garantir la paix en liant les Etats économiquement entre eux. Cet objectif est réussi même si, comme le rappelle l'édito du mois du Peuple breton, les guerres actuelles sont économiques!

Le 9 mai, je fête donc, et mon anniversaire, et le projet européen qui, comme la Sagrada Familia à Barcelone, se construit chaque jour. J'en profite pour saluer mes copains d'un peu partout en Europe.

Vive l'Europe des peuples! Vive la diversité culturelle! Vive l'ouverture aux autres!

(N'oubliez pas d'aller voter le 7 juin! Car l'Europe des peuples supposent que les dits peuples s'en préoccupent).
Repost 0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 17:52
En leur annonçant ma destination, la plupart de mes interlocuteurs m'ont posé la même question: "l'île de Man? C'est où?". Pour certains paradis fiscal, pour d'autres paradis de la course de moto (la fameuse "TT race"), pour d'autres encore une des nations celtes, finalement cette île n'est connue que de ses habitants qui sont fort peu nombreux (80 000).

L'île de Man a un petit goût d'Irlande avec ses champs verts à perte de vue, ses murets de pierre, ces lapins, ces moutons. Mais aussi un peu de l'île d'Arz tant les faisans pullulent et de la Bretagne aussi quand les ajoncs sont en fleur.

C'est surtout une incongruïté politique! Nation assurément, cette île n'est ni un Etat, ni rattaché au Royaume Uni. La reine y exerce un pouvoir puisque l'île possède un gouverneur, mais elle a aussi un gouvernement (on dit d'ailleurs que c'est le plus ancien parlement au monde). L'île de Man n'appartient pas à l'Union Européenne, mais suit certaines de ses directives néanmoins (ne serait-ce que pour composer avec le RU). Elle possède (si j'ai bien compris) deux chambres: la House of keys qui serait plus ou moins notre assemblée nationale sauf que les membres sont "ministres" et une autre chambre dont les membres ne sont pas élus au suffrage universel direct, mais nommé par la house of keys et qui s'apparenterait à notre sénat (sauf qu'elle a le dernier mot). En gros, un pouvoir législatif, mais un pouvoir exécutif situé on ne sait où car partagé entre la Reine et les chambres. En réalité, c'est un peu plus compliqué que cela, mais je ne vais pas faire un cours de science politique ici (d'ailleurs, j'en serai incapable).

Un voyage extra réalisé grace à un ami qui préfère rester anonyme (sic) qui m'a fait découvrir son pays du nord au sud, de l'est à l'ouest:
- Douglas, "capitale" et sa promenade, son musée super, ses collines, le Gaiety theater... 
- Peel et son château, son port, ses phoques, sa colline (encore), sa plage, son musée (moins bon que celui de Douglas cependant).
- Laxey et sa roue (mineurs).
- Cregneish et son village typique (chaumière) qui servit d'environnement au film "Waking Ned" (comédie tournée à l'île de Man dans laquelle deux amis usurpent l'identité d'un de leur ami mort de stupeur en apprenant qu'il était le gagnant de la loterie nationale).
- L'école par immersion de St John's,
Bunscoill Ghaelgagh (Diwan, mais en Manx). Un article devrait y être consacré prochainement dans le Peuple breton. Et Tynwald, en face, une butte symbolisant le Parlement que d'aucuns qualifient de plus ancien au monde.  
- Castletown et l'ancienne House of keys
- Ramsey, , Ballasalla, Port Erin, Calf of Man (voir photo)...

Je suis persuadé de toute façon que j'en oublie. On a souvent l'impression de dominer sur cette île contrairement à l'impression que j'avais ressentie au Mexique. Car s'il n'est pas plat, le pays ne possède quasiment pas d'immeuble si bien que déambuler dans des rues avec vue sur le ciel est étrange pour un citadin comme moi. Sans compter qu'ils sont si peu que tout le monde finit par se connaître ou connaître quelqu'un qui connaît quelqu'un.

Que retenir de cette île? Pff... des chats sans queue, mais pas tant que ça? Des bancs publics tous construits en hommage à des morts (sympa je trouve comme concept)? du fromage à différents goûts? Les steack pie (tourtes à la viande)? Claire Danes (Juliette de Roméo + Juliette) que j'ai croisé en allant manger dans une taverne et que j'ai pris pour une copine (une fille qui vous sourit et que l'on voit à la TV, c'est comme si on la connaissait, non?)? Phil Gawne, le ministre de l'agriculture et sa femme avec lesquels j'ai mangé et qui partageait mon sentiment sur tellement de sujets?

Je ne saurai choisir et conclurai en disant que c'est une petite île qui vaut le coup d'oeil...
Repost 0
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 19:20

Me oa hiziv en Ofis ar brezhoneg gant Yannick Jadot, Mona Bras ha Nicole Kiil Nielsen evit komz diwar-benn ar yec'hed ar yezh, met ivez diwar-benn al labour an ofis. Labour brav a ra Ofis ar brezhoneg ha laouen tre on ar skipailh Europa Ekologiezh en deus treiñ ur programm ober e brezhoneg. Setu ar testenn.

J'étais aujourd'hui à l'Office de la langue bretonne avec Yannick Jadot, Mona Bras et Nicole Kiil Nielsen pour parler de la santé de la langue, mais aussi du travail de l'office.

(à partir d'ici, je vais être un peu plus précis car mes compétences en breton sont très, mais alors très réduites).


J'ai toujours considéré que le travail de l'office était remarquable et que les gens qui y travaillent (notamment Olier ar Moign et Fulup Travers qui nous ont accueilli) avaient réussi à crédibiliser la langue bretonne. Les dernières élections municipales l'ont bien démontré tant on a assisté à une course à celui qui ferait le plus dans ce domaine. 
 
Je suis très content que l'équipe d'Europe-Ecologie (et donc l'UDB) ait traduit son programme politique en breton. Voici le résultat.

Repost 0
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 19:00

Un chien meurt et les bretons (re)découvre le problème des algues vertes en Bretagne! Comme quoi, la vie d'un chien est peut-être enviable... beaucoup n'ont pas la même réaction quand on leur dit que des SDF meurent de froid l'hiver dans la rue. Bref, je suis stupéfait de constater le nombre de gens qui ont été choqués par l'émission de Thalassa d'il y a quelques semaines.

Portée sur la thématique de la mer, l'émission de Georges Pernoud a osé faire un petit reportage d'investigation et récolte désormais quelques levers de boucliers de la part de certains maires locaux accusant Thalassa de faire une mauvaise publicité à la Bretagne.

Quelle mauvaise foi! Si je n'ai pas vu cette fameuse émission, j'en ai vu deux autres sur la Bretagne et suis toujours effaré de constater la capacité qu'ont les émissions de télévision à sublimer les lieux. Que l'on ne reproche pas à Georges Pernoud de ne pas aimer la Bretagne tout de même. Moi qui suis pourtant amoureux de mon pays, j'avais de la peine à me dire que je vivais dans le même tant les lumières choisies étaient belles.

Bref, quand j'entends le maire de Trélévern pleurnicher sur son sort en faisant passer Pernoud et son équipe pour des caricaturistes, je me marre. La fin de sa lettre ouverte est édifiante. En voici une partie:

"Revenez-nous voir. (...) En ce qui concerne les bretons, vous avez oublié de parler du taux de suicides élevé, de l’alcoolisme, de l’abrutissement des bretons à parler une langue que vous ne comprenez pas. Vous pourriez aussi ajouter la misère morale et financière de certaines familles. Il serait bon aussi de parler de la violence dans les bars, des accidents de voitures, des trafics de drogue et de démontrer, tant que vous y êtes, notre culpabilité collective dans l’assassinat de l’archiduc d’Autriche."

Je trouve particulièrement savoureux de la part d'un adhérent du Parti Radical de Gauche de se soucier de l'image véhiculée par la langue bretonne. D'autant plus savoureux quand, sur le site de sa commune, aucun bretonnant n'a été foutu de dire au maire que sa formule pour "à bientôt" contient une faute!

Je ne vais pas trop traîner monsieur le maire dans les algues vertes, simplement féliciter Thalassa de faire quelques reportages sur la Bretagne telle qu'elle est et pas telle que l'on voudrait qu'elle soit. Une Bretagne qui est certes magnifique et dont je fais la promotion chaque jour, mais qui sort des clichés. Car oui, l'agriculture productiviste est une plaie pour la qualité des eaux bretonnes, oui, nous avons subi des marées noires, oui, nous avons des drogués, chômeurs, handicapés, gros... En refusant d'en parler, c'est vous, M. le maire, qui véhiculez le cliché breton du gentil cochon élevé au grain dans une ferme en plein air!

Nous ne vivons pas dans une boule à neige ici! Nos paysages sublimes cachent mal certaines verrues n'en déplaise à Yvon Bonnot, maire de Perros-Guirec depuis que le monde est monde et qui bétonne la côte de granit rose pour les besoins de touristes sans cervelle (ou drogués au casino). Des touristes, pourquoi pas, mais pas à n'importe quel prix! Touristerezh puilh, 'm eus ket c'hoant! Le tourisme de masse, je n'en veux pas.

Repost 0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 18:33


20 avril 1980 - 20 avril 2009. (29 ans donc, l'illustration de Hic datant de l'année dernière).

Une dizaine de milliers de personnes ont répondu hier à l'appel du Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie pour commémorer "le printemps berbère". Journée d'abord placée sous le signe de la lutte contre des répressions en souvenir d'avril 1980, mais aussi du printemps noir (émeutes suite à la mort d'un lycéen kabyle réprimée dans le sang par le pouvoir algérien en 2001), elle fut aussi l'occasion pour les kabyles de revendiquer leur identité que l'Etat algérien, soucieux de copier son modèle français, refuse d'accorder à ces berbères qui ne sont pas arabes.

Les manifestants ont scandé les slogans du MAK "pouvoir assassin", "autonomie pour la Kabylie" (assa azekka, timanit thella thella ce qui veut dire aujourd’hui ou demain, l’autonomie, il y aura). D'après le journal
El Watan  l'un des symboles fort de cette manifestation, c'est la décision du MAK de sortir de l'anonymat en dévoilant les cadres de l'organisation.

Tout mon soutien au peuple amazigh et à ceux qui les défendent ici en Bretagne comme ma camarade Nicole ou là-bas comme mon non moins camarade kabyle Salah qui lutte chaque jour pour le droits des kabyles et de leur territoire. 

Repost 0
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 08:00

Mona Bras (UDB) - autonomie énergétique
envoyé par Jeunes-UDB

Après Nantes, Rennes, Brest et Carhaix, C'était hier à Lorient que l'équipe d'Europe-Ecologie posait ses bagages. Eva Joly (la fameuse magistrate ennemi des paradis fiscaux), Jean-Claude Pierre (M. développement soutenable) et Joël Labbé (maire de St Nolff) étaient les invités de la soirée. Mona Bras était également de la partie et ce qu'il est agréable d'entendre ce discours-ci!

L'après-midi, quelques heures de discussions avec le collectif du Peuple des dunes puis sur les thématiques de la pêche, de l'agriculture, de l'industrie (notamment automobile), de la solidarité nord-sud...


(Ok, sous la pression, j'en rajoute un peu à ce (trop) petit résumé, mais il faut dire que je l'ai écrit à 4h du matin, après avoir monté les vidéo donc j'étais un peu fatigué).

L'après-midi, Alain Bonnec a expliqué le contexte dans lequel cette lutte que nous connaissons tous contre Lafarge s'est montée. Il a décrit l'hypocrisie du cimentier pour qui le lieu où l'extraction était prévue ne représentait pas un intérêt écologique majeur ce qui a été contre-dit par des reportages sous-marins. Si le Peuple des dunes a remporté une petite victoire, il sait néanmoins que Lafarge n'a pas terminé son combat comme en témoigne le récent accord entre le WWF et le cimentier (voir le blog) dans lequel le collectif était évoqué au passé! On croit rêver! Qu'il y vienne le cimentier et Alain Bonnec et ses amis sauront réunir les milliers de personnes qui ont aposé un autocollant sur leur voiture! J'étais sur la plage en 2007, j'étais au procès, je serai à leur côté à ce moment... J'étais parfaitement dans mon élément puisque cette réflexion porte essentiellement sur l'aménagement du territoire et que les principaux acteurs de cette lutte sont des gens à qui j'ai eu affaire (de Pierre Mollo à Yves Lebahy en passant par André Berthoux). La lutte n'est pas terminée pour la simple et bonne raison qu'il est très probable que l'armée vende des terrains dès 2010. Or, c'est l'armée qui est la cause de la bonne sauvegarde du cordon dunaire!

Le soir, la parole était donnée à Eva Joly, magistrate qui s'est illustrée au cours de diverses affaires dont celle d'Elf. Une bonne partie de la salle était là pour l'écouter elle et son discours simple, mais technique a séduit assurément. J'ai réussi à exploiter un morceau de son discours que vous pouvez voir en cliquant ici. Un plaidoyer contre la spéculation en bourses. "L'Islande par exemple a joué au casino. Mais où étaient les contrôleurs? Aujourd'hui, les islandais ont au-dessus de leur tête une dette de 100 milliards de dollars soit plus que les allemands après guerre!". Eva Joly a pointé du doigt le fait que la moitié des transactions mondiales passe par les paradis fiscaux, par l'intermédiaire de "filière en papier", pour éviter de déclarer les impôts. "Les impôts, c'est pour les classes moyennes" a-t-elle dit. Je partage son avis.

Jean-Claude Pierre que Yannick Jadot a mis à l'aise en rappelant qu'il intervenait de façon indépendante a été fidèle à ses habitudes. Son discours est connu de tout lorientais: développement durable et solidaire car comme il le rappelle humoritisquement "les blockhaus sont durables, le béton est durable, les nazi aussi voulaient durer mille ans". Ce qui est durable n'est pas forcément bon. Un discours teinté de métaphores qui plait toujours. Parfois un peu moralisateur, mais ce M. Ecologie a tellement le problème dans les tripes qu'on ne va pas lui chercher des noises.

Joël Labbé, le maire de St Nolff, a explqué pourquoi il rejoignait le rassemblement. Pour lui, ce rassemblement est un signe d'ouverture car comme il le rappelle il n'aurait jamais adhéré si ç'avait été une liste des Verts. Elu local, il souhaite le rester et impliquer les jeunes dans cette campagne européenne.  

A suivi Pascal Durand, l'avocat de Yannick Jadot qui a fait écho aux paroles de sa collègue Eva Joly en lui faisant un hommage vraiment admirable. Il dénonçait la suppression progressive des contre-pouvoirs par Nicolas Sarkozy, sa volonté de faire taire les voix dissonantes.

Anne-Marie Baudou, élu alréenne, a concentré son intervention sur les énergies renouvelables avant de laisser la parole à Mona qui s'est présentée avec une tige de moutarde pour dénoncer l'agriculture porductiviste, l'utilisation des pesticides, la mort des abeilles, les aides de la PAC puis pour vanter l'autonomie, plus efficace qu'un Etat centralisé qui distribue des aides aux entreprises sans aucune garantie (ce que Yannick Jadot a confirmé par la suite). On peut retrouver les interventions de Mona sur le site des jeunes de l'UDB (ici, et puis ici).

Yannick Jadot, le tête de liste, a conclu par un long discours. Je ne vais pas vous faire un résumé de son discours, mais plutôt vous donner mon sentiment sur lui. C'est un type qui sait écouter en témoigne son discours du soir qui avait repris des éléments de l'après-midi (et je ne suis pas peu fier de dire que mes conseils sur la pêche ont été réutilisés). Je l'aime bien cet ex-Greenpeace et pourtant je n'avais pas beaucoup de sympathie pour eux avant. S'il est élu, nous pourrons dire aussi que c'est NOTRE député. Et il n'est pas aveugle, il sait que l'UDB bosse (d'ailleurs, les jeunes de l'UDB devancent toujours l'équipe officielle d'Europe-Ecologie pour mettre les vidéos en ligne! ;-) Je suis juste un peu déçu que ce ne soit pas Janick Moriceau, conseillère régionale en charge de la Mer, qui le seconde sur cette liste. Mais ceci est une autre histoire...

De l'Europe, ça oui, on en a entendu, mais de l'Europe concrète, de l'Europe compréhensible. Et surtout un vrai fond idéologique bien loin des appels d'autres partis pour qui ce scrutin doit être un vote sanction contre Sarkozy. Bien loin aussi de l'UMP pour qui la campagne ne durera que 3 semaines tant le discours sur l'Europe les intéresse. A la sortie de cette réunion publique, j'étais vraiment content d'avoir signé l'appel d'Europe-Ecologie, plus encore des sujets choisis par Mona pour ce passage dans ma ville, à Lorient.
Repost 0