Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Klask

Archives

7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 00:58
Avril/Ebrel 2008

Il est arrivé, le Peuple Breton du mois d'avril. Et avec lui, on l'espère, le printemps pour l'UDB! Voici en quelques lignes son sommaire:

L'invité du mois est Pierrick Massiot, conseiller régional délégué aux finances, rapporteur général du budge de la région Bretagne.

L'édito est signé Robert Pédron qui nous parle des bons résultats municipaux de l'UDB. Cet édito est suivi d'un rapide bilan tant cantonale que municipal et une analyse des élections en Bretagne et ailleurs dans l'hexagone (Corse, Occitanie, Catalogne, Pays Basque...).

La rubrique "idées" est occupée par Jacques Lescoat, président des géographes de Bretagne.

La partie internationale est consacrée au JO et aux services secrets chinois et à la coopération décentralisée au Sénégal.

Un jour avec.... Anna Ar Beg, "modeste abeille de la langue  bretonne".

Sans oublier les traditionnelles rubriques musicales, littéraires, historiques, internet et les pages en breton evel just.

Repost 0
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 17:11
Voici un article publié chez les Jeunes de l'UDB qu'il me semblera important de suivre:

"Base-élèves" est le nom choisi par le ministère de l’Education Nationale pour baptiser son système de fichage informatisé des élèves. Déjà testé dans une vingtaine de départements, ce fichier arrive en Bretagne et doit être généralisé à l'ensemble des écoles d'ici 2010.


La CNIL explique que "ce système concerne tous les élèves des écoles maternelles et élémentaires, privées et publiques, y compris ceux recevant une instruction dispensée en dehors de l’école. (...) L’inscription scolaire étant obligatoire pour les enfants jusqu’à 16 ans, les parents ne peuvent s’opposer à ce dispositif concernant leur enfant".

Outre les informations sur le comportement des élèves ou sur leur niveau, les Jeunes de l'UDB s'interrogent sur l'utilité pour l'Education Nationale de savoir quelles langues sont parlées à la maison et craignent une dérive de ce dispositif engagé suite à la loi de "prévention de la délinquance". Les amalgames entre immigration et délinquance sont trop souvent banalisés et les jeunes de l'UDB s'opposent fermement à l'argumentaire de certains parlementaires qui consiste à dire que les enfants "à problème" se repèrent dès la plus tendre enfance.

Cette idée fait fi de l'humanisme et condamne les enfants ayant des difficultés à être surveillés toute leur vie. Doit-on considérer les élèves agités comme des délinquants en puissance? Plutôt qu'une politique préventive, "base-élève" constitue plus une mesure corrective et masque un véritable contrôle de l'immigration.

Ce système de gestion centralisée rappelle les pires nouvelles d'anticipation. Les Jeunes de l'UDB (génération 1984) dénoncent le fichage scolaire, plus encore quand son véritable but est le contrôle de l'immigration à l'école.

Sources:
blog des jeunes de l'UDB
Repost 0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 14:24
Une belle photo d'un très beau pays breton pour illustrer ce petit article: les marais salants de Guérande.

Le sel, ce petit condiment omniprésent dans notre société n'est pourtant pas si anodin que cela. C'est au néolithique que commença son utilisation pour conserver les aliments (viande et poisson en particulier) et la technique se perpétua jusqu'à très récemment.

Le sel a fait la richesse de beaucoup de régions maritimes et notamment celle de la Bretagne (exempte de la taxe sur le sel appelée "gabelle"). D'ailleurs, le mot "sel" serait à l'origine du mot "salaire".

Aujourd'hui, l'électricité a rendu archaïque cette technique et a fait perdre du pouvoir au sel (moins stratégique puisque l'on peut s'en passer). Le frigidaire permet une conservation plus longue si bien que le sel s'utilise de nos jours pour... donner du goût!

Bref, si auparavant le sel servait à conserver et à masquer le fort goût de la viande faisandée, aujourd'hui, on sale nos assiettes (ou on rajoute des épices) pour pimenter une nourriture fade!

Cet article peut paraître un peu étrange et pourtant, il met en avant une évolution de notre société. L'Homme continue à vouloir dominer la Nature! Le non-débat sur les OGM en est une preuve flagrante. Résultat, la nourriture est de plus en plus aseptisée.

Puisque l'on peut donner n'importe quel goût à n'importe quel aliment, pourquoi respecter les rythmes de saison? Pourquoi ne pas utiliser des produits chimiques pour faire pousser les légumes puisque ces produits ne se sentent pas?

Les aliments n'ont plus besoin d'avoir de goût puisque les conservateurs permettent d'en donner! Pourquoi les plats surgelés sont-ils si salés? Ne dit-on pas que nous mangeons trop salés et que cela créé des risques cardio-vasculaires plus importants?

Bref, peut-être serait-il bon de revenir à une agriculture paysanne et d'éviter de corriger un déséquilibre que nous créons nous-mêmes, non?

Quel est le goût de la vie au naturel?
Repost 0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 00:16
03/04/2008

Il y a quelques jours, le collectif du Peuple des Dunes annonçait que le référé qu'il avait déposé contre le Préfet du Morbihan au tribunal administratif avait été débouté!

La Justice indépendante aurait-elle peur d'affronter l'Etat? A priori oui pusqu'elle considère qu'un site d'informations dans lequel il manque TOUTES les études contradictoires est impartial!

La France, soit-disant "patrie des Droits de l'Homme", n'est pas capable de lancer les débats de société. Un Etat aveuglé par la sphère financière ne peut comprendre le bon sens.

Que l'Etat continue d'utiliser les fonds publics pour les multinationales et je ne donne pas cher de la peau de notre gouvernement au prochaines élections!

Kalon vat, Pobl ar Tevennoù!
Repost 0
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 14:57
Cette illustration vaut mieux que tous les grands discours sur le pic pétrolier...

Repost 0
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 14:18
Puisque j'en ai fait la publicité, je me devais de faire un bilan sur les manifestations qui ont eu lieu samedi 9 mars 2008.

Rennes:


La manifestation anti-OGM a atteint son objectif. Une mobilisation très réussie comptant 10000 manifestants. Christian Vélot, chercheur à Paris, s'est joint au cortège.

L'UDB était bien entendu au rendez-vous. Ses drapeaux jaunes frappés de la colombe ont été assez visibles. De ce que j'en sais, une bonne trentaine de militants s'y sont rendus, mais il n'est pas impossible que la mobilisation de notre parti ait été plus forte.

Cette mobilisation était d'autant plus importante que le Conseil Régional a voté un texte en 2004 faisant de la Bretagne une terre sans OGM "du champ à l'assiette".



Quimper:

300 personnes ont défilé à Quimper pour soutenir Dihun et demander aux cinq directions diocésaines de mettre fin à la politique menée à l'égard du breton dans l'enseignement catholique.

Je n'ai malheureusement pas pu participer à ce défilé faute de train de retour (je m'y suis pris trop tard), mais j'ai appris le lendemain, lors du bureau politique de l'UDB, que quelques militants s'y sont rendus. Je renouvelle mes excuses auprès de Yannick Baron que j'ai vu hier.

Crédit photo: Agence Bretagne Presse


Carhaix:



On s'attendait à une forte mobilisation à Carhaix et le pari est réussi: 7000 personnes ont défilé pour demander le maintien de l'hôpital de Carhaix.

Il faut savoir que l'hôpital est l'un des premiers employeurs du Kreiz Breizh. La disparition de cet établissement engendrerait une désertification accrue du centre-Bretagne.

L'UDB était très présente ici encore puisque la section UDB Kreiz Breizh a été rejoint par quelques membres de Quimper ainsi que certains membres du Léon.

En tout cas, cette mobilisation est une bonne nouvelle pour Christian Troadec, le maire de Carhaix qui siège à nos côtés au Conseil Régional de Bretagne.

Crédit photo: Le Télégramme


Paris:

Mobilisation record (historique) pour les handicapés qui demandaient un revenu d'existence. Des milliers de participants atteints d'un handicap plus ou moins important ont envahi les rues de Paris samedi dernier.

Le collectif "Ni Pauvre, ni Soumis", fort de 80 associations a réussi son pari. On ne peut que regretter que cette mobilisation (comme les autres d'ailleurs), n'ait pas été plus médiatisée.

Quelques Gwen-ha-Du ont été remarqués dans la foule. D'après mes renseignements, la Bretagne a fourni un nombre très important de cars.


Rajoutons également les manifestations de soutien au Tibet, à la Palestine, aux retraites... Décidément, samedi 29 mars était une journée de revendications!




Repost 0
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 16:43
Nantes le 21 mars 2008

Monsieur le Président de la République

Palais de l'Élysée 75 000 Paris


Monsieur le Président,


Le 9 novembre 2007, Mme Rachida Dati, Garde des Sceaux, annonçait le retrait du projet de démembrement de la Cour d'appel de Rennes, organisant le transfert des tribunaux de Loire-Atlantique sous la juridiction de la Cour d'appel d'Angers.


Nous saluons cette sage décision sans doute en relation avec la forte opposition des professions juridiques, relayée par les grandes associations culturelles et les principaux représentants politiques des cinq départements bretons. Le fait que le gouvernement a su faire preuve de réalisme sur ce point nous donne espoir en la possibilité d'un dialogue constructif.


Si l'État souhaite aligner la carte judiciaire sur le découpage administratif, cela justifie la réunification administrative de la Bretagne, car les habitants des cinq départements bretons dénoncent avec de plus en plus de force l'incohérence et l'arbitraire d'une partition administrative, sur laquelle ils n'ont jamais été consultés.


La partition administrative et politique du territoire breton entrave l'émergence d'un projet commun à toute la presqu'île, brouille l'image de la Bretagne, engendre une coupure profonde dans la circulation de l'information notamment entre Nantes et Rennes.


En Loire-Atlantique les deux tiers des habitants souhaitent vivre en région Bretagne et donc quitter les Pays de la Loire. C'est un cas unique en Europe au niveau des grandes régions historiques parce que les réformes régionales ont respecté leurs limites territoriales, alors que la Bretagne a été amputée de sa plus grande ville qui est aussi celle où se dresse le château de ses derniers ducs. Une telle situation est génératrice d'aliénation identitaire et culturelle.


En effet la partition administrative nie le sentiment d'appartenance à la Bretagne des habitants de Loire-Atlantique, au mépris des droits culturels reconnus par les grandes conventions internationales.


La politique menée par les pouvoirs publics dans le but d'inculquer une identité « ligérienne » en Loire-Atlantique, se traduit par l'éviction progressive de la culture bretonne de l'espace public. Dans ce département, la langue bretonne vient d'être proscrite à la télévision par la chaîne publique France 3. Il s'agit là d'une situation discriminatoire et d'autant plus choquante qu'elle contredit le message universel de la France au soutien de la diversité culturelle et des valeurs de la démocratie. De telles contradictions entre le discours et les pratiques contribuent à la crise de la conscience universaliste de la France et au délitement du lien social d'une nation fondée sur le respect des plus grandes valeurs, sans compter qu'elles nuisent à l'image de la France dans le monde.


Monsieur le Président, vous avez exprimé votre volonté de faire aboutir les réformes indispensables à la modernisation du pays. La réunification administrative, que souhaitent les habitants des cinq départements bretons, est une exigence démocratique. Elle pourrait être le socle d'une cohérence retrouvée pour l'ouest de la France, autour de régions fortes et chargées de sens parce que respectant les identités et leurs territoires. Par ailleurs, la possibilité d'en réduire le nombre engendrera des économies de gestion administrative qui vont dans le sens de votre action politique.


Cette réforme, il ne tient qu'à vous de l'accomplir. La coordination des juristes de Bretagne et les grandes associations soussignées, expression de la société civile bretonne, vous demandent solennellement de faire initier le processus législatif de réunification administrative, en sollicitant si nécessaire l'avis des populations directement concernées, conformément aux vœux exprimés par le Conseil régional de Bretagne et le Conseil général de Loire-Atlantique.


Il est établi qu'en Bretagne l'enracinement se conjugue avec une volonté d'ouverture sur le Monde, que sa forte identité régionale ne s'oppose pas au sentiment d'appartenance à la France (selon les enquêtes de l'Observatoire Inter-régional du Politique) et qu'elle manifeste son espérance dans l'Europe Unie dont elle a voté le projet de constitution en 2005. Un tel comportement irréprochable mérite que soit prise en compte la forte demande démocratiquement exprimée de mise en cohérence du découpage territorial de nos régions. Monsieur le Président, dans l'attente de votre réponse, nous vous prions d'agréer l'expression de nos sentiments républicains.

 

Pour le Barreau des avocats de Rennes
Me Jean Bouëssel du Bourg, Bâtonnier
Pour le Conseil Culturel de Bretagne
Patrick Malrieu, Président
Pour le Barreau des avocats de St-Nazaire, Me Bruno Denis, Bâtonnier

 

 

Pour l'Institut Culturel de Bretagne Yvonnig Gicquel, Président
Pour la Compagnie des avoués de Rennes Me François Perot, Président

 

Pour le Collectif breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme, Mme Angèle Jacq, Présidente
Pour la Coordination des Juristes de Bretagne Me Yann Choucq, avocat à Nantes Pour Bretagne Réunie
Jean-Yves Bourriau, Président
Repost 0
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 07:00
Trois manifestations importantes en Bretagne demain et une autre à Paris:




MANIFESTATION A RENNES Contre la culture des OGM en plein champ, départ du cortège à 14h Place de la gare.




h-pital-carhaix.gif



MANIFESTATION A CARHAIX  pour le maintien de l'hôpital public, à 14h devant la gare.







dihun.jpg




MANIFESTATION A QUIMPER en soutien à la filière bilingue dans l'enseignement privé, à 15h Place de la Tour d'Auvergne.






Manifestation à Paris pour demander un revenu d'existence aux handicapés, à 11h
Place de la République à Paris. Départ fixé à 13h.
Repost 0
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 15:37
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir ce documentaire sur le Dahu sur Youtube! Moi qui pensait que cet animal mythique était le fruit de l'imagination de mon grand-père...

Il semblerait pourtant que l'Union Européenne ait décidé de protéger le Dahu de l'extinction. Il faut dire qu'il est très facile de le chasser.


Une franche rigolade en tout cas: j'en pleure de rire! Amusez-vous bien...

Repost 0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 18:09
alyn-smith.jpeg26/03/2008

Alyn Smith, député écossais au Parlement Européen (SNP) et membre de l'Alliance Libre Européenne, vient d'appeler les athlètes écossais à boycotter la cérémonie d'ouverture des JO en Chine. Source ici.

Regrettant l'utilisation du sport à des fins politiques, il estime néanmoins que boycotter la cérémonie d'ouverture montrerait aux chinois que la communauté internationale n'est pas aveugle et n'approuve pas l'abus systématique de mesures contraires aux Droits de l'Homme.

Il rappelle également que beaucoup d'Etats ont vivement critiqué l'entrée en guerre du Royaume Uni en Irak, mais qu'aucune pression n'a été exercée sur le royaume.

Reflexions personnelles (qui complètent la position d'Alyn Smith):

Le sport a TOUJOURS été utilisé à des fins politiques. Alyn Smith, que j'ai rencontré lors de mon stage, le sait pertinemment puisqu'il regrette qu'il n'existe pas de délégation olympique écossaise comme il existe une équipe de rugby ou une équipe de football. A quoi servent les JO si ce n'est à glorifier un Etat bardé de médailles?

Reparler du Tibet quelques mois avant l'ouverture de la cérémonie officielle, c'est oublier que ce peuple (comme d'autres) subit la repression chinoise depuis des années même si, paraît-il, l'invasion chinoise a considérablement augmenté le niveau de vie des tibétains.
 

Loin de moi l'idée de défendre le régime chinois, mais je rappelle que les religieux tibétains utilisent également les JO comme arme. Attention simplement à ne pas utiliser le sport contre un régime pour en placer un autre guère meilleur. Un Tibet indépendant dirigé par les religieux serait-il plus démocratique?

Repost 0