Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Klask

Archives

19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 12:33
crs-babouse.pngPlus j'écris et plus j'ai l'impression d'être incompris. Non pas sur le fond, mais sur la forme! Moi qui me considère comme quelqu'un de raisonnable (à la limite du "chiant" parfois), les commentaires d'Autrui me renvoie une toute autre image!

Il est vrai (mes amis et ma famille ne diront pas le contraire) que je m'emporte vite sur les sujets qui me tiennent à coeur. Mais attention, point de colère, juste de la passion! On peut d'ailleurs se demander si mon langage ne déteind pas sur ma prose à en juger par la ponctuation!

Si bien que les lettres que je veux "amicales" se lisent d'une manière corrosive, que les phrases que je veux apaisantes sèment la zizanie, que les questions que je soulève par simple naïveté prennent des proportions inattendues!

Tout ça pour parler d'un sujet qui n'est pas souvent abordé: la communication non-violente! La confrontation  des groupes (le contact entre les groupes) me semble nécessaire au meilleur dialogue.

Qui s'agisse du rapport police/jeunes, du rapport citoyen/élus, du rapport public/privé... un dialogue apaisé éviterait sans doute des grèves usantes pour celui qui la fait comme pour celui qui la subit!

Car qu'on se le dise, ce ne sont pas les groupes eux-mêmes qui créént des difficultés, mais le rapport qu'entretiennent les groupes entre eux. Les anti-communautaristes sont au final des gens qui refusent l'existence de groupes et souhaitent unifier le monde sous leur propre conception de la société. Personnellement, les groupes ne me choquent pas dès lors qu'ils sont ouverts, pacifistes et qu'ils laissent libres les membres qui les composent.

illustration: babouse
Repost 0
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 10:31
nieuw-donkerblauw.gifVoici trois mois que je suis à Bruxelles, que je travaille pour l'Alliance Libre Européenne (EFA), que je communique sur les actions que ce parti européen mène, mais je ne vous l'ai même pas présenté! Je vais donc tenter, en quelques lignes, de remédier à cet oubli.

L’ALE prône une union européenne basée sur le principe de subsidiarité et sur l'être humain (à opposer à la vision économiciste). Elle milite pour la reconnaisance des peuples minoritaires, mais aussi pour la prise en compte des intérêts des petits Etats.

Elle oeuvre en faveur de la protection de droits humains et des peuples, la défense de l'environnement,  l'action politique exclusivement basée sur la démocratie, et donc non-violente, la défense et la sauvegarde de la diversité linguistique et culturelle de l’UE.

Le speech peut paraître un peu consensuel, mais il ne faut pas oublier qu'il n'est, en l'état actuel de l'Europe, pas possible d'avoir des partis identiques de l'Estonie jusqu'à l'Ecosse!

Je ne vais pas vous lister l'ensemble des partis membres (voir liste ici). Mais sachez que l'ALE compte 5 députés et appartient au groupe parlementaire Verts-ALE. Elle possède également un groupe jeune dynamique dont j'ai déjà parlé précédemment (voir ici).

Repost 0
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 10:12
Dans quelques semaines, Benka, un "éminent" membre du réseau Freemen auquel j'appartiens (voir ici) va partir recueillir les témoignages des acteurs locaux du monde entier (enfin, pas loin!) afin de trouver des idées originales permettant de lutter contre changement climatique.

J'avais promis de faire sa publicité et de vanter son blog (Avenir Climat) car son projet me semblait intéressant à suivre. J'ai l'habitude de critiquer le benchmarking, mais je sais notre Benka suffisamment intelligent pour savoir que les solutions doivent s'adapter d'un pays à un autre. Et comme il a le bras long, je lui souhaite toute la réussite possible...

Je vous invite à suivre ce projet et à relayer comme je le ferai les informations qu'il nous transmettra. Lui voyage, nous travaillons!

Illustration: Olivox, un autre freemen. Voir site.
Repost 0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 09:21

 


A force de renvoyer mes lecteurs vers cette vidéo, je me suis décidé à la publier! Elle exprime mieux que je ne saurai le dire l'absurdité de nos pouvoirs publics et le dogmatisme dont fait preuve la Science (et non pas les chercheurs).

Merci à Jef pour la vidéo et merci à Christian Vélot pour ces quelques minutes de Raison dans un monde sans projet de société. Et vive l'information gratuite...
 
Repost 0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 09:02
terrorisme.gifLe procès d'Yvan Colonna est terminé et nous a permis de relever de nombreux indices de la façon dont la France traite le terrorisme sur son territoire. J'ai beau répugner la lutte armée et ne pas me reconnaître dans les propos de Colonna, ma conviction profonde est que je ne le pense pas coupable.

Si je suis scandalisé par ce procès, cette mascarade de procès qui a condamné un homme dont la preuve du forfait n'est pas établi à la réclusion à perpétuité, cet article n'a pas vocation a rendre justice!

Symboliquement, j'écris cet article juste à la suite de mon article sur les Droits de l'Homme pour ne pas que l'on me taxe de terroriste et que je puisse aborder ce sujet sensible sereinement.

Car cet article n'est pas classé dans la rubrique "international", mais concerne le terrorisme en France.
Cette caricature du dessinateur belge Geluck exprime très bien mon état d'esprit. Je suis terrorisé par la manière dont l'Etat français traite les affaires de terrorisme!

Selon moi, il n'y a que le combat politique de légitime. Or, politiquement, la France ne fait rien pour empêcher le terrorisme! Jugez plutôt: Claude Erignac, préfet de Corse, a été assassiné voila 10 ans et le procès se déroule aujourd'hui! Dix ans pour juger quelqu'un? Vous trouvez cela normal? Moi pas! D'autant plus anormal qu'il semblerait que les preuves de la culpabilité de Colonna soient plus que douteuses! Un témoin affirme que ce n'est pas lui, aucune preuve tangible n'existe, mais l'Etat semble avoir besoin d'un coupable!

Rappelons les faits: lors de l'interpellation, Yvan Colonna n'est pas dans le lot, mais le commando affirme que c'est lui le tireur. Au final, sa cavale semble être la seule chose qui fasse penser qu'il est peut-être coupable. En même temps, qui n'aurait pas pris le maquis à la place de Colonna? Il revendiquait tout de même un nationalisme intransigeant et pour lui la lutte armée est "un acte de résistance".

La question que je pose est la suivante: la violence est-elle gratuite? L'Etat écoute-t-il les revendications avant de tout rejeter en bloc? La méthode utilisée par certains nationalistes, qu'ils soient corses, basques ou bretons ne me plait pas, mais force est de reconnaître que ce terrorisme interne est plus présent dans les Etats qui ne reconnaissent aucuns droits à leurs minorités que dans les autres
(voir ici)!

Je le répète donc: si l'Etat souhaite désarmer les commandos terroristes du FLNC ou d'ETA, qu'il donne du pouvoir aux régions, qu'il reconnaisse la diversité et n'impose pas une identité qui ne fait pas l'unanimité! Sans soutien de la population locale, ces groupes rendront les armes et investiront la sphère politique, démocratiquement.

En disculpant Yvan Colonna, la Justice aurait favorisé les partis corses modérés (PNC) qui appellent à un apaisement de prônent le vote comme sortie de crise! Au lieu de ça, les actes de violence reprennent (voir ici).

Alors que la réclusion à perpétuité vient d'être prononcée à l'encontre de Colonna, alors que Me Jannier est persuadé qu'en assassinant un préfet, le tireur à tiré sur un "Etat symbole de liberté" (source), j'attire votre attention sur le fait que le terrorisme existe des deux côtés!

A lire: article des jeunes de l'UDB.
Repost 0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 09:51
Declaration-of-Human-Rights.jpgSouvent, les partis dits "identitaires" sont perçus comme non-démocrates! Comme si l'identité était un crime! Ceux qui usent de cet argument ne prennent même pas le temps de vérifier quel discours tient le parti: il est forcément anti-démocrate!

Moi qui suis "un identitaire breton", je vais vous livrer ma vision des Droits de l'Homme. J'en profiterai pour parler du droit d'ingérence: d'un point de vue géopolitique, comment peut-on intervenir lorsqu'un Etat ne respecte pas les Droits de l'Homme?

Selon moi, les Droits de l'Homme, c'est ce qui n'est pas négociable (vote, libertés, respect de l'être humain...)... même par le vote! Puisque nos Etats ont signé une Charte des Droits de l'Homme, ils sont contraints de la respecter. Ca paraît évident comme ça et pourtant, la démocratie n'est pas éternelle!

Néanmoins, comment agir si un Etat ne respecte pas les Droits de l'Homme! Qui doit agir? Depuis 2001 et les attentats du 11 septembre, la puissance américaine s'est auto-déclarée "force d'intervention", "axe du bien contre le mal", et une question reste en suspens: quelle légitimité ont les Etats puissants pour intervenir dans les conflits?

La réponse est claire: aucune! C'est à l'ONU d'intervenir et de régler ce genre de problème. C'est elle la garante de la démocratie et des Droits de l'Homme dans le monde. Pour cela, encore faudrait-il que nos Etats souverains lui délèguent un budget et une compétence! Le principe de subsidiarité doit s'appliquer: les perturbations internationales nécessitent des solutions internationales et un dialogue entre toutes les nations.
Repost 0
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 12:45
kosovoPismestrovic.gif13/12/2007

"Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux", disait  la chanson de Pierre Perret! Le Kosovo semble prêt à prendre son envol et à se détacher de la tutelle serbe.

Mon précédent article (voir ici) laissait entendre que cette situation adviendrait. Le journal Le Monde dévoile ce matin que l'indépendance pourrait se faire après les élections serbes (source).

L'objectif des européens est de légitimer les forces démocratiques du Kosovo plutôt que les ultra-nationalistes intégristes tout en contournant l'ONU où la Russie a utilisé son veto pour empêcher que l'indépendance arrive.

En remplaçant la MINUK par
une mission civile au titre de la politique européenne de sécurité et de défense, l'Union Européenne affirme son autorité diplomatique et rachète une part de sa dette (on se souvient qu'elle avait été incapable d'agir dans les Balkans pendant les guerres des années 1990).

Cependant, au sein de l'Union Européenne, tous les Etats ne semblent pas favorables à une déclaration d'indépendance du Kosovo. Si la plupart de ces Etats ne s'opposent pas au déploiement de la mission civile, il y a fort à parier que l'Etat russe ne reconnaisse pas ce nouvel Etat et qu'il destabilise la marche vers la démocratie qu'entame ce petit coin des balkans.



Repost 0
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 10:18
413-Euskadi-braz.jpgLe pays basque est divisé en trois. D'une part, Euskadi soit ce qu'on appelle le pays basque espagnol, région la plus autonome d'Espagne (peut prélever son propre impôt), la Navarre, et Iparralde (le pays basque français) qui, lui, n'est même pas une région propre.

Malgré la bande cotière non montagneuse, les Pyrénées servent de frontières entre Iparralde et Euskadi et la centralisation française a créé une véritable séparation culturelle. Car si d'un côté, les nationalistes sont puissants, de l'autre, ils sont relativement faibles. Même si le basque est encore parlé en Iparralde, la situation culturelle est loin d'être la même de part et d'autre de la frontière.

Alors que la Cour Européenne des Droits de l'Homme vient d'accepter de se pencher sur la question de l'illégalisation du parti basque Batasuna, le combat abertzale continue.
Au nord, un site ouvert il y a peu propose de parler de l'autonomie au pays basque français (voir ici). Je vous conseille d'y aller car je crois qu'il n'y a que par le dialogue que la situation évoluera au pays basque (comme ailleurs d'ailleurs!).

Samedi prochain, soit le 15 décembre, est organisée une manifestation pour l'autonomie en Iparralde (16h à Bayonne).

Sur fond d'un récent attentat imputé à ETA, la plupart des forces démocratiques basques invitent les abertzales à rejoindre cette manifestation pacifique demandant un peu de droit dans le soi-disant "pays des droits de l'Homme".

Repost 0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 10:43
EFAy.jpgPuisque les jeunes de l'UDB ont publié un article sur la journée jeune de l'EFAy dans lequel ils me citent (voir ici), je me devais d'en écrire un moi aussi. J'ai donc participé et même aidé à l'organisation de cet évènement dans la vie de l'EFAy (ALE jeunes).

La première journée (vendredi) a commencé par une visite du Parlement Européen pendant laquelle notre guide nous a affirmé que le parlement répondait dans toutes les langues de l'Union. Je lui ai fait remarqué qu'il se trompait en citant l'exemple de la France. J'avais oublié que les langues catalane et basque sont reconnues en Espagne et que l'occitan l'est en Andorre. Reste qu'une lettre en breton ou en corse passera inaperçue.

Le samedi, la trentaine de jeunes de nos groupes ont participé à la manifestation organisée à Bruxelles à l'occasion de la journée mondiale contre le réchauffement climatique avant de rentrer afin de participer à des tables rondes.

Frisons, catalans, aragonais, suédois, basques, gallois, cornouaillais, minorité allemande de Belgique, bretons, flamands, moraves, silésiens, l'échange d'idées et d'expériences a été plus que fructeux. Bref, un très bon week-end teinté d'amitié entre les peuples.
Repost 0
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 08:00
11/12/2007

Le colonel Kadhafi est arrivé hier à Paris hier créant un raz-de-marée de protestation. Amnesty International, Human Right Watch (...), nombreuses sont les associations qui ont dénoncé les nouveaux rapports qu'entretiennent le président Sarkozy avec le chef Lybien.

Parmi ces associations se trouve l'association Tamazgha qui entretient de très bonnes relations avec l'UDB. Cette association voit dans cette visite un avenir assez sombre pour les berbères. En effet, il est nécessaire de rappeler que les armes vendues par la France à cet Etat terroriste ne vont pas rester dans les tiroirs!

Le "peuple libyen" se voit imposer une des plus vieilles  dictatures qui l’empêche du droit de vote depuis 38 ans, qu’il lui fait subir enlèvements, torture, arrestations arbitraires… tout cela sous l’œil indifférent de l’opinion internationale,
écrit Tamazgha.


Tamazgha ne peut que déplorer cette visite du dictateur de Tripoli en France et appelle l’ensemble des Imazighen et leurs amis à exprimer leur indignation en se joignant notamment à l’appel de la Fondation Tawalt  qui appelle l’opinion à manifester contre cette visite.

Pour info, la Lybie ne reconnaît pas non plus les langues minoritaires présents sur son territoire. "la religion de l'Etat est l'islam et l'arabe sa langue officielle".


La fondation organise un rassemblement aujourd'hui à la Place Saint Augustin à Paris de 8h à 20h. (désolé, j'ai eu l'info tardivement).

Repost 0