Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Klask

Archives

17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 11:53
chateau-des-ducs.jpgOn se demandait si les travaux finiraient un jour et c'est chose faite! La ville de Nantes renoue avec son Histoire mise entre parenthèses pendant quelques années en réouvrant le chateau des ducs de Bretagne.

Je tenais cependant à faire un petit article rapide pour m'élever contre cette manie de ne plus accoler au chateau son appartenance à la Bretagne. Aujourd'hui, on parle du "chateau des ducs" si bien que celui-ci devient un chateau de la Loire comme les autres! Doit-on rappeler que ce monument historique n'est pas l'oeuvre du roi de France? Que, contrairement aux autres chateaux se trouvant sur la Loire, ce n'était pas une résidence du roi de France?

Ce genre de manoeuvres politiques créées par des incompétents comme M. Auxiette, le président de la pseudo région Pays-de-la-Loire, coûte une véritable fortune. Il faut savoir que cette "région" dépense chaque année une somme colossale pour promouvoir une identité factice: l'identité ligérienne! Et de quel droit s'approprier la Loire?

Bref, dans les faits, un premier chateau ducal fut construit au XIIIe siècle avant de disparaître pour laisser place à l'actuel (XVe). Cette pièce maîtresse du patrimoine nantais reste la preuve irréfutable que Nantes est en Bretagne (voir ici). J'entends souvent cette expression étrange: "historiquement oui". Soixante-cinq années suffisent-elles à erradiquer des centaines d'années d'appartenance à un peuple? Imaginez un instant que, demain, un décret déclare que Brest n'est plus une ville bretonne! Du jour au lendemain, on devrait abdiquer l'une des principales villes de Bretagne et dire qu'historiquement Brest est bretonne, mais pas géographiquement! Absurde! D'un point de vue géographique, Nantes appartient autant à la Bretagne que Rennes ou Quimper! D'ailleurs, la ville vit surtout au nord de la Loire... frontière naturelle par excellence!

Pour information, la Bretagne a été annexée au royaume de France au début du XVIe siècle. Auparavant, les ducs maintenaient un équilibre entre le royaume de France et celui d'Angleterre. Il est aussi amusant de noter que malgré son annexion, la Bretagne disposait à l'époque d'une large autonomie ce qui n'est plus le cas actuellement!

Illustration: chateau des ducs de Bretagne.
Repost 0
16 août 2007 4 16 /08 /août /2007 11:25
m--tromarque.jpg
Les "marques"  se sont tellement intégrées dans nos esprits que, bien souvent, nous n'utilisons plus les bons termes! Le frigidaire, le post-it, l'aspro, le bottin, le coca, le K-way, le kleenex... sont des mots qui ont été déposés juridiquement et qui "appartiennent" à leurs créateurs. Dans notre monde, on peut tout acheter, tout vendre, mais surtout on peut tout s'approprier. 

Les marques justifient-elles pourtant une si grande différence de prix! Si auparavant, les marques offraient des produits de qualité, aujourd'hui, force est de reconnaître que ce n'est plus forcément le cas. Les chaussures sont fabriquées souvent dans les mêmes usines et prennent de la valeur lors de l'emballage. En multipliant les points de valorisation (publicité, démarchage, grossiste...), on augmente parallèlement le coût. La marque est devenue une valeur ajoutée car elle garantit au vendeur qui commande ce produit une attention particulière de la part de ses clients. Pourtant, qu'a-t-on amélioré sur la chaussure elle-même?

Aujourd'hui, les grandes marques sont tellement bien installées qu'elles vivent sur une rente! Avec tant de milliards engrangés, des marques comme Nike, Nestlé ou Microsoft ne peuvent quasiment plus être inquiétées sauf par d'autres grandes marques (mais dans ce cas, les accords, même illégaux, sont possibles). Le consommateur ne paye, au final, que le logo tant les coûts de production sont bas! C'est ce logo qui le sécurise... D'ailleurs, n'avez-vous pas remarqué que les sous-marques alimentaires qui ressemblent aux marques connues (Panzani pour ne pas les nommer) sont plus achetées!

Doit-on également passer sous silence le rôle des marques dans la distinction sociale? A l'adolescence particulièrement, ce petit jeu de distinction pollue les relations entre élèves et passé un certain âge, c'est le type de voiture qui donne une idée du type d'individus. Serait-on à ce point mangé par la consommation pour ne pas gratter le vernis?

Mais le plus grave, c'est que les grands groupes mondiaux commencent à se racheter les uns et les autres malgré les lois anti-trust qui tentent d'éviter les monopoles. En s'assurant une moindre concurrence, ces multinationales imposent un prix de vente qui ne diminuera pas! Et ça ne vous dérange pas que l'on vous fasse croire que la main invisible d'Adam Smith fonctionne?

Repost 0
15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 12:04
Sfar.jpgUn bonne alimentation est, j'en suis persuadé, la base d'une bonne santé. Même si cet unique élément de réponse n'est pas suffisant, il est troublant de constater qu'à mesure que notre alimentation et nos rythmes de vie se modifient, le déficit de la sécurité sociale ne cesse de se creuser.

La médecine moderne est à ce point avancée qu'elle a la possibilité (dans nombre de domaines) d'apporter un traitement qui corrige nos déséquilibres. Malheureusement, cette même médecine fait face à de plus en plus de maux et le phénomène ne fait que commencer... car qui sait les effets qu'auront à long terme notre alimentation actuelle (OGM, McDo, sandwichs, sous-consommation de légumes et uniformisation des repas) sur notre corps?

En voulant se couper des saisons, l'Homme moderne s'est peu à peu coupé de sa base, des connaissances traditionnelles loin d'être inutiles. La technologie lui permet en effet d'être encore moins vigilent! Or, à trop vouloir maitriser la Nature, nous ne comprenons plus son fonctionnement et, parallèlement, le nôtre.

Le corps est une machine complexe qui a besoin d'équilibre. Les médicaments, nécessaires dans certains cas, ne sont pas toujours utiles. Un bon médecin devrait être capable d'apprendre à son patient les rudiments de la médecine. Ainsi, pourquoi allez consulter pour une gastro-entérite bénine quand on sait pertinemment qu'il nous prescrira une diète, beaucoup d'eau et de simples pansements gastriques (bananes, riz, eau de riz)? Les antibiotiques sont la plupart du temps destinés à rassurer le patient...

L'alimentation a, de tout temps, répondu à des codes. Souvent, la religion imposait des rythmes car elle savait d'expérience que ces rythmes étaient bons pour la santé (prendre le temps de manger). De même, les interdits alimentaires ne correspondaient qu'à une protection contre les maladies (l'hygiène n'étant pas la même). Continuer de tels rituels à l'heure actuelle (pas de porcs chez les musulmans par exemple) me paraît donc amusant car cela reproduit une habitude qui n'est plus d'actualité! Pourquoi pas, mais ne pas le faire équivaut-il à ne pas respecter sa Religion?

En résumé, mieux vaut prévenir que guérir. En réapprenant les vertus des aliments, nous retrouverons peu à peu un équilibre qui nous fait défaut. La naturopathie, l'homéopathie et autres médecines tentent de le faire (même si on ne peut nier qu'il existe des dérives). Une simple tisane à la verveine contre une fatigue nerveuse, un morceau de sucre contre les coups de fatigue ponctuels...

Illustration: Joann Sfar, le chat du rabbin.
Repost 0
14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 12:21
m--t--o.jpgUn petit article sur la météo après un mois de juillet pourri et un mois d'août correct (ce qui se ressent dans la fréquentation de ce blog). Après tout, parler de la pluie ou du beau temps n'est pas qu'une affaire de grand-mère! Que celui qui n'a jamais "meublé" une conversation téléphonique d'un "il faut quel temps chez vous?" me lance le premier grelon!

Il faut dire que parler météo est possible partout. Cela dit, je pense que les prévisions météo ne devraient être divulguées qu'en cas de cataclysme et pas tous les soirs (5 fois par jour). Car la météo est surtout une affaire de moral. Qu'il pleuve est une chose, mais savoir qu'il va pleuvoir pendant 10 jours en est une autre. D'autant que les prévisions ne sont pas infaillibles et généralisent: en Bretagne, par exemple, dans une même journée, soleil et pluie peuvent se côtoyer. On n'en retiendra que la pluie comme le verre à moitié vide!

La météo est encore un signe prouvant que l'Homme tente de maîtriser son milieu au lieu de s'y adapter...

Toujours est-il que le climat, les éléments, jouent sur notre santé! Le soleil sur notre peau, la lune sur le caractère (ça ne justifie tout de même pas la connerie!), la pluie sur nos articulations... Il est également prouvé qu'une cure de soleil, de lumière, remonte le moral (luminothéraphie). Mais certains médecins semblent avoir du brouillard dans la tête dès qu'il s'agit de comprendre les mécanismes naturels et préfèrent prescrire des anti-dépresseurs! 

Pour ma part, puisque j'ai le moral aujourd'hui, je vais lâcher l'ordinateur... jusqu'à demain! Et je vous invite à en faire autant.
Repost 0
13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 09:53
Chapatte-g--nie.jpgL'Histoire de l'Humanité s'est réalisée par "bonds". Je crois, malgré toutes les critiques que je peux formuler à l'égard de notre système, que nous en vivons actuellement un énorme en Occident. Malgré tout, nous devons toujours être vigilants pour ne pas tomber dans l'obscurantisme, c'est-à-dire dans une société qui refuserait la diffusion du Savoir. A l'obscurantisme s'oppose les Lumières... période faste malgré les interdits religieux ou politiques (liés).

Jadis, l'Etat et l'Eglise était si liées que l'évolution de la recherche dépendait de l'ouverture du Saint Siège! Puisque le clergé a assuré l'enseignement pendant des centaines d'années, il lui a été très facile d'imposer sa vision du monde et ses dogmes aux élèves. De ce point de vue, la séparation de l'Eglise et de l'Etat a permis de rendre l'enseignement plus libre et la recherche plus facile.

Il est donc plutôt préoccupant de constater que certaines école américaine (entre autre) sont de plus en plus polluées par des discours de pseudo théologiens intégristes. Cette montée en puissance du religieux (dois-je appeler ça "religion" puisque ça ne lie pas, mais exclue?) en ce début de XXIe siècle n'est pas saine car elle n'est pas ouverte comme ce fut le cas durant certaines périodes de l'Histoire. Comme le souligne cette caricature, Galilée en fit les frais, de même que Giordano Bruno et nombres de savants critiques à l'égard de la parole professée par les ordres religieux.

Car ce à quoi nous assistons, c'est moins un renouveau spirituel qu'une volonté d'ordonner le monde, de faire du ménage. Pour ce faire, l'argument consiste à dire que certains savent mieux que d'autres ce qui est bon pour tous. Pourquoi le Pape (catholique donc) propose-t-il des messes en latin (non traduite) quand plus personne ne le parle? N'est-ce pas une volonté d'interdire un rapport direct entre Dieu et soi? De ce point de vue, le protestantisme ou le soufisme sont des courants bien plus ouverts... car ils partagent le pouvoir et permettent à chacun de s'épanouir sans intermédiaire!

Illustration: Chapatte.
Pourquoi faut-il partager l'information? Cliquez ici
Repost 0
11 août 2007 6 11 /08 /août /2007 11:21
mad-baleine-comparatif-g.JPGAvant de commencer cet article, je tiens à préciser que j'utilise consciemment le terme générique de "baleine", mais que parler de baleine équivaut à parler d'oiseau ou de singe, autrement dit à parler de manière schématique. L'important est de comprendre l'idée derrière mon propos et je m'excuse d'avance auprès des puristes qui pourront ajouter des commentaires avec plaisir!

La chasse aux cétacés se pratique depuis des centaines d'années, sans doute depuis que les hommes ont débuté la pêche en mer. On sait que les basques, ce peuple énigmatique de par son originalité linguistique (pas de racines indoeuropéenne ce qui pose la question de leur origine), chassait la baleine en Golfe de Gascogne au XIe siècle, mais il est possible que cette pratique soit ancore antérieure au Japon ou en Méditerranée en ce qui concerne les dauphins.

La baleine a toujours été très recherchée pour sa chair, mais aussi pour l'huile, le cuir ou les fanons. De même, le cachalot fut chassé pour l'ambre qui sert fabriquer des parfums. Les enjeux économiques sont tels qu'une zone de non-retour a été atteinte au cours du XXe siècle avec l'industrialisation de la chasse à la baleine. Les bateaux-usines ne pêchent plus, ils massacrent en 3 x 8...

Or, la baleine est un mamifère marin qui, comme tous les grands mammifères, n'est pas très fécond (temps de gestation relativement long et mise à bas d'un seul petit en général) ce qui rend difficile le renouvellement des générations. La pêcher avec autant d'entrain, c'est condamner les espèces de baleines concernés à disparaître et continuer à déséquilibrer toujours plus la chaîne alimentaire.

Forts de ces constats, une commission baleinière internationale fut créée en 1946 qui instaura un moratoire sur la chasse à la baleine dans les années 1980. Certains pays comme la Japon, la Russie, la Norvège ou l'Islande, malgré les interdictions ont continué à pêcher et demande aujourd'hui la levée du moratoire. il semblerait, malgré l'absurdité de la reprise de cette pratique, que le moratoire vive ses dernières années... Notons pourtant que les pratiques pour obtenir des voix à la commission sont anti-démocratiques puisqu'elles ne sont pas basés sur des argumentaires scientifiques, mais sur des aides au développement engagés par ces pays aisés! Mais encore une fois, la gouvernance mondiale est si peu crédible que personne ne pourra réagir à ces entorces démocratiques!

Aujourd'hui, les anti-moratoire pêchent 2000 baleines par an pour les besoins de la recherche scientifique, mais personne n'est dupe! La recherche est le dernier des soucis de ces "bouchers". Si on ne peut reprocher à un peuple traditionnel comme les Esquimaux de chasser la baleine au péril de leur vie, qu'y-a-t-il de glorieux à prélever des géants des mers (lents de surcroît) avec la technologie à notre disposition? La fin du moratoire pourquoi pas... à condition que les japonais troquent leurs bateaux-usines contre des coquilles de noix! Juste histoire de remettre les forces à égalité!

Si nous n'y prenons pas garde, avec la baleine disparaîtra notre imaginaire maritime car la baleine a inspiré les écrivains et artistes de la Bible (Jonas) aux dessins animés (Nemo) en passant par le non moins célèbre Moby Dick d'Herman Melville dans lequel Ismael et le capitaine Achab vivent une aventure initiatique en poursuivant un cachalot blanc. Perdre notre culture maritime, c'est rester à jamais terrien et se couper des richesses (naturelles, culturelles, économiques...) que peut offrir la Terre.


Repost 0
10 août 2007 5 10 /08 /août /2007 10:35
Poutine.jpgJe ne sais pas si c'est de savoir que Vladimir Poutine est un ancien du KGB ou le fait que ses pratiques sont plus que douteuses, mais j'ai la vague impression que la Russie n'accepte pas sa perte d'influence! A tel point que la politique de Poutine me fait penser aux moments les plus forts de la guerre froide!

La Russie n'est plus la puissance économique qu'elle était! Elle conserve néanmoins une position diplomatique plus qu'importante ce qui complique les relations de l'Union Européenne avec ce géant.

"La guerre froide", c'est aussi le nom utilisé ironiquement par les journalistes pour décrire l'opération russe qui vise à planter un drapeau sous la banquise de l'Arctique. En effet, s'il s'avère que l'Artique est une continuïté du continent asiatique, la Russie pourra revendiquer sa propriété à l'ONU. Les enjeux stratégiques sont donc toujours d'actualité.

Ces enjeux se répercutent sur l'Union Européenne puisque, d'une part, la Russie fait partie du Conseil de l'Europe (je me demande au nom de quelle légitimité?) et que d'autre part, nos relations économiques passent sous silence les "affaires" russes.

Après l'affaire
russo-ukrainienne du gaz, ce sont des révélations sur la prise d'otage en Ossétie du Nord qui viennent une nouvelle fois battre en brèche la politique soit disant "juste" du président russe. Tout le monde sait pertinement que la Tchétchénie paye lourd le tribut de sa position stratégique. Car comment interpréter autrement que comme une volonté de maitrîse de son territoire cet acharnement envers un peuple qui veut devenir indépendant? La situation serait-elle si sanglante si aucun pipeline ne passait en Tchétchénie?

Pour ma part, je pense que la Russie joue à l'Etat Nation alors qu'elle aurait tout intérêt à redevenir une fédération d'Etats. De plus, si certaines régions bénéficient d'un pouvoir relativement autonome, je pense qu'il serait judicieux de proposer leur indépendance à de nombreuses régions qui n'ont de russe que la carte d'identité (et encore!). Certes, la Russie perdrait des ressources, mais elle se concentrerait sur un plus petit périmètre et éviterait de dilapider son argent à maintenir sa puissance partout!

Les conditions de vie des russes ne sont pas bonnes et je doute que la paupérisation en cours serve les intérêts russes. L'Etat est moins puissant que la Mafia car son mode d'action est beaucoup trop rigide. Poutine dirige d'une main de fer, comme ses prédécesseurs communistes...

Illustration dans son contexte original ici.
Repost 0
9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 14:04
PB-bocage.jpgLe bocage est non seulement joli, mais est en plus utile ce qui, dans un monde utilitariste comme le nôtre, devrait faire réfléchir ceux qui ont subventionné les agriculteurs pour les détruire...

Les années 1960 et la mécanisation agricole de la France ont particulièrement touché les régions agricoles françaises et notamment la Bretagne. Pour faciliter les manoeuvres des machines agricoles (tracteurs, moissoneuses...), une idée lumineuse des politiques parisiens a été de donner des subventions pour rendre le territoire plus pratiquable (autrement dit, transformer un territoire complexe en un espace uniforme, voir ici).

A l'époque, l'ARB a bien fait sauter quelques tractopelles de la DDE (haut fait d'arme pour lequel certains "terroristes" ont été placés à la prison de la Santé), mais personne n'y voyait une contestation suffisante de la mesure. D'autres, bien entendu, se sont élevés contre ces destructions du paysage, mais aussi de la biodiversité. Aujourd'hui que la question est à la mode, peut-être pourra-t-on remettre cette question à l'ordre du jour car, même si les progrès sont certains, nous sommes encore loin de l'aspect d'antan des champs bretons.

Sachez pourtant qu'il n'y a pas que les beaux discours de Nicolas Hulot qui préservent notre environnement. De nombreuses associations locales tentent de reconstruire les bocages (ce qui est très complexe contrairement aux apparences). Ces opérations qui coûtent extrêmement chères (de l'ordre de 300€ les 100m) sont souvent réalisées par des bénévoles. Skol ar C'hleuzioù (l'Ecole des talus) en fait partie (site ici). Les Conseils Généraux et le Conseil Régional de Bretagne mettent eux aussi la main à la patte, mais les efforts ne sont pas égaux partout! Si en Ille-et-Vilaine le bocage retrouve un peu son rang, le pays de Pontivy reste, lui, dénaturé! A tel point que l'on compare ces terres à la Beauce.

Aider ces associations paraît dérisoire, mais s'avère plus que concrêt car les talus sont les lieux où nichent de nombreuses espèces de petits oiseaux, où vivent beaucoup d'espèces d'insectes et même de petits mammifères. Ces talus abritent aussi beaucoup d'essences végétales et notamment des fruitiers qui pourraient être exploités par leurs propriétaires. Au lieu d'abandonner les jachères comme autorise le gouvernement cette année (et gageons les années suivantes), nos agriculteurs feraient bien d'essayer d'être polyvalent et de n'être pas prisonnier d'une culture!

Les talus sont aussi des filtres à pollution et participent à la rétention d'eau ce qui réduit, par exemple, l'impact des innondations et de l'érosion (voir les dégâts dans des villes comme Redon situées dans des zones marécageuses) et permet une meilleure hydratation des cultures en été. Enfin, élément non négligeable, le bocage préserve les cultures des vents et améliore leur rendement (et si certaines espèces d'insectes sont attirées, cherchez à les chasser par des méthodes naturelles!).

De plus, aujourd'hui, l'entretien des bocages pourrait être financé (au moins en partie) par les collectivités qui se fournirait en bois de chauffage pour alimenter des chaudières à bois (comme c'est le cas à Lorient) et éviter ainsi d'être de trop dépendant de l'énergie nucléaire. Indirectement, le bocage participe donc à l'émancipation énergétique de vos régions! Le talus est d'intérêt général...

L'Histoire des bocages bretons doit surtout nous éclairer sur le fait qu'il nous faut réfléchir avant d'agir. L'Etat qui donna des subventions à l'arrachage des talus
("remembrement") en donne aujourd'hui pour replanter. Beaucoup d'argent aurait pu être économisé! Et ces mesures n'ont pas touché que la Bretagne (voir la Normandie)!

Illustration: couverture du magazine "le Peuple Breton" du mois de novembre 2006. Certains éléments de cet article ont été pioché dans celui écrit par Patrick D. Morvan.
D'autres éléments sur le bocage ici.
Repost 0
8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 12:01
mami-coyote.jpgLe vieillissement de l'Europe explique en partie le problème des retraites en France même si, chez nous, ce problème devrait être pondéré par le renouvellement des générations dû aux nombreuses naissances.

Notre système de retraite est condamné, un jour ou l'autre, à disparaître ou à se réformer puisque, la durée de vie s'allongeant (jusqu'à quand?), les enfants doivent être de plus en plus nombreux pour financer les retraites.
On constate  pourtant, n'en déplaise à certains démographes qui pensent que nous sommes trop nombreux sur Terre, que lorsqu'un pays est riche, il a tendance à faire moins d'enfants (parallèlement d'ailleurs à l'amoindrissement de la croyance en Dieu). L'Irlande et la France cependant reste relativement bien "classé" en ce qui concerne le nombre d'enfants par femme.

Toutefois, Il faudra bien imaginer une nouvelle approche des retraites pour que d'une part, les retraités ne se sentent pas exclus et que d'autre part, le système puisse se renouveler de lui-même et non être condamné à croître comme notre système économique! Je passerais sur les problèmes des conflits générationnels (voir ici).

Mais le problème des retraites n'est pas qu'une question de naissances, c'est aussi un problème de partage des richesses. Et notamment un problème du partage du travail. Car finalement, ce sont ceux qui travaillent qui payent les retraites de ces "inactifs" (au sens ANPE du terme). Le système économique actuel créant du chômage (réserve de main d'oeuvre permettant de faire pression sur le salarié selon Marx. Cette réserve tire, de ce fait, les salaires vers le bas. Lire les raisins de la colère de Steinbeck à ce sujet), comment imaginer un dénouement heureux de ce problème de financement des retraites?

C'est pourquoi, il est nécessaire d'avoir en tête que le seul objectif valable pour enlever temporairement cette épine du pied de la société, c'est le plein emploi. Si tout le monde cotise, les retraites seront assurées...

La retraite par capitalisation n'est en effet pas une bonne solution et pourtant, c'est ce que propose au final notre gouvernement. Les riches pourront mettre de côté, les pauvres non, les plus joueurs investiront en bourses au risque de tout perdre. Sans compter que cela va dans le sens de la spéculation boursière, de la substitution du 
capital au travail . En somme, ce seront les retraités du monde entier qui décideront ou nom de la validité de telle ou telle activité.

Au lieu d'augmenter les salaires, on paye les actionnaires! Sauf que ce sont ces salariés qui payent les retraites. Leur enlever le pain de la bouche, c'est aussi enlever du pain de la bouche des retraités... un cercle viscieux!


Illustration: Coyote
Repost 0
7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 12:17
Kadhafi.jpgLe récent coup de théâtre se transforme en scandale politique français, voire européen! Il y a quelques jours, M. Sarkozy rentrait en France triomphant car lui et sa femme ont participé à la libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien qui étaient emprisonnés en Lybie depuis 8 ans. La justice lybienne les avait pourtant, au départ, condamnés à mort pour avoir contaminé des enfants lybiens par le virus du SIDA. Aujourd'hui que le président bulgare leur a accordé la grace présidentielle, la Lybie proteste...

Outre le fait que le procès de ces bulgares était une mascarade (même le propre fils du "Guide" ne croit pas à leur culpabilité), l'intervention du président français pose de sérieux problèmes d'éthique!

Premièrement, on constate que le colonel Kadhafi, du jour au lendemain, devient un ami de la France! Celui qui était qualifié de terroriste ou d'ennemi de la Liberté, celui qui est responsable de nombreux attentats contre l'occident, est soudain blanchi parce qu'il souhaite lever l'embargo (qui perdure dans les faits) sur son pays en faisant un geste! En rendant la Liberté aux infirmières qui n'auraient jamais du la perdre, Kadhafi montre sa bonne volonté! La Justice serait-elle à ce point corrompue que, pour des histoires d'argent, on passe sous silence les reproches que l'on adresse au colonel Kadhafi? Et bien oui!

Et c'est le deuxième problème: la justice n'est plus une justice dès lors que son verdict est contesté par des accords commerciaux! Le procès aurait du être cassé par l'ONU (au moins dans les textes) car il ne reposait sur rien! De nombreux experts ont démontré que ces prisonnières n'avaient pas innoculé le virus du SIDA aux enfants et leurs aveux ont été extorqués par la torture. Mais M. Sarkozy, en politique libéral qu'il est, sait pertinemment qu'il peut négocier du nucléaire et on ne sait quoi d'autre (missiles? Argent?...). En somme, pour lui, la fin justifie les moyens! Et même s'il n'y a pas eu d'accord, je doute que vendre des armes à la Lybie l'incite à se démocratiser! C'était à la communauté internationale, voire à un représentant de l'Union Européenne d'agir dans ces cas-là (même si l'UE était au courant), pas à un chef d'Etat dont aucun ressortissant n'est impliqué...

D'autant que ce problème (même si on ne peut que se féliciter du retour à la liberté de ces victimes) créé des débuts de tension avec l'Allemagne dont les intérêts en Lybie ont été purement et simplement ignorés! Que la France pique un marché à son voisin soit, mais quand ce marché comprend du nucléaire alors que l'Allemagne voulait implanter des énergies renouvelables, on constate que les intérêts écologiques sont inexistants dans la tête de notre cher président...

Enfin, nous passerons sous silence l'inexistence de Bernard Kouchner sur ce dossier. Le ministre des affaires étrangères du gouvernement Fillon s'est vu voler la vedette par Cécilia Sarkozy qui se transforme en ambassadrice diplomatique par l'opération du St Esprit!

Aujourd'hui, ces femmes brisées devraient renoncer à leur droit (dans cette affaire, la justice n'existe vraiment pas) de porter plainte pour torture. Il est vrai que commercer avec un tortionnaire n'est pas bien vu... tant que juridiquement, Kadhafi n'est pas responsable (et que finalement personne n'est responsable), les échanges peuvent débuter! La morale de cette affaire serait donc que, pour corriger une injustice, on doive payer des dommages et intérêts à celui qui a fabriqué cette injustice!

Que ne ferait pas les Etats capitalistes pour des marchés?

Illustration de N. Goergiev, tirée du Courrier International du 5 mai 2006.
traduction: "merci pour votre politique étrangère et pour votre diplomatie tranquille".


 
Repost 0