Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 00:48
SNCF_Logo.gifLa SNCF déconne à plein tube! Par courtoisie et parce que j'apprécie le train, j'ai privilégié le logo SNCF à une devise shadok, mais j'avoue que la deuxième option aurait été plus appropriée.

Jugez plutôt: alors que la SNCF annonce des bénéfices records (historiques même si l'on en juge les chiffres présentés par le site), les tarifs du TGV pourrait augmenter très sensiblement dans les années à venir...

La cause de cette augmentation serait la volonté de Réseau Ferré de France (RFF) de se désendetter en augmentant de 80% ses tarifs de péage à la SNCF d'ici 2015 (voir ici).

Le journal Le Monde rappelle que la dette de RFF a été héritée de la SNCF lors de la séparation du réseau et de l'exploitation. La SNCF ayant tout misé sur le transport de passagers (alors qu'elle a plus que mauvaise réputation concernant le fret), elle emmagasine des profits records et malgré cela, les usagers devraient payer plus?

Certaines radios nous parlaient lundi d'augmentation du pétrole, mais je ne vois pas le rapport! On voudrait faire croire que parce que le pétrole augmente, on peut bien se sucrer sur le train?

Qu'on ne me parle plus de Grenelle ou d'Environnement si l'Etat valide ça! Moi qui n'aimait déjà pas trop les TGV, vous pouvez être certain que j'utiliserai uniquement les TER dans le futur.

J'estime au contraire qu'une politique volontariste de développement du train serait de proposer des prix abordables pour tout le monde (y compris les 25-59 ans), de créer des abonnements avantageux sur tout le réseau régional, de multiplier les points de ramassage au lieu de les réduire...

La SNCF n'a pas à construire des lignes, c'est à l'Etat de transférer les dépenses autoroutières en dépenses ferroviaires. Tout est une question de choix politique et je demanderai des comptes à l'Etat si cette augmentation avait lieu.

Cette augmentation des billets retardera, à coup sûr, la révolution écologique que nous appelons de nos voeux (cela dit, je reste conscient du fait que c'est l'énergie nucléaire qui fait rouler les trains). Que l'on m'explique pourquoi l'usager troquerait sa voiture si le train reviens plus cher? Tout le monde n'est pas anti-bagnole comme je le suis et le trafic ferroviaire pourrait baisser...

Voilà où mène la privatisation: le but n'est plus l'intérêt général, mais bel et bien le profit. Alors que l'objectif serait de remplir le plus possible les wagons, la SNCF parle d'augmenter ses tarifs. Augmentation qui ne sera pas vraiment supportable pour tout le monde.

La France est décidément un pays qui se tire volontairement une balle dans le pied. Au prochaine épisode, qui sait: une taxe sur les produits bio?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LE POULENNEC 01/04/2008 18:27

BonjourEh oui,à propos des transports nous pouvons mesurer la "conscience" de nos décideurs parfait copier/collé de ce qui se dit ou qui se décide à Paris.Je me souviens qu'en 1969 j'avais écris un article dans PRESSE OCEAN à ce sujet ,qui avait été repris sans doute par manque de matière (nous étions en juillet)Je leur demandais pourquoi la priorité des politiques n'était pas la ligne SABLE-QUIMPER qui mettait les principales villes de BRETAGNE à une courte distance du rail central tout en vivifiant le kreizh breizh.A l'époque,je demandais également si le principe d'un metro suspendu au milieu de la quatre voie NANTES RENNES avait été étudié .De même j'interrogeais les "grands" décideurs pour connaître leur opinion sur l'urgence de la relation Nord Sud autoroutièreainsi que celle routière et ferroviaire NANTES -GENEVEJe n'en ai jamais entendu parler.Par contre je ne peux m'empêcher de rigoler quand la sono annonce à LORIENT que le "TGV entre en gare".D'autres appelleraient cela publicité mensongère.Quarante ans !!! que les politiques bretons se laissent mener en bateau pour,au bout du compte,nous faire payer lesdits transports par l'impôt.Une grande réussite vraiment. 

Chacalito 02/04/2008 15:07


Nous ne sommes pas la Province!

Gael.


Arnaud 28/03/2008 08:59

Ce qui va a l'encontre de l'évolution des populations finalement...Beaucoup vont travailler à Paris par dépit, et en reviennent dés qu'ils le peuvent.Les entreprises commencent à "délocaliser" de Paris certains services ou les locaux et les salaires sont chers pour des emplois qui n'en ont aucunement la necessité (Administratif, Informatique, ...).Mais nos dirigeants semblent fermer les yeux sur ces phénomènes, ce qui tend à les ralentir

Arnaud 26/03/2008 09:36

On peut ajouterà leur charge "l'oubli" des lignes non parisiennes...La SNCF a gardé l'idée d'une France qui ne passe que par Paris...(Mon exemple concret étant la ligne Nantes - Bordeaux et plus généralement toutes les lignes n'appartenant pas à l'étoile parisienne)

Chacalito 26/03/2008 11:45


Ooooh oui! Le mien d'exemple, ce sont les lignes Nord-Sud qu'il faudrait pour la BZH: Auray-St Brieuc, Nantes-Rennes (donc Bordeaux) et Quimper-Brest. Mais je crois que partout en France, on peut
citer de tels exemples!

Nos régions sont persuadées également que notre développement doit passer par Paris. D'où un ancien article de ce blog que j'avais intitulé: "nous ne sommes pas la province".

Gael.