Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 23:08

Il y a peu de moment où l'on rencontre un esprit aussi fraternel que celui qui existe chez nous! Peut-être faisons-nous mal passer notre message, sans doute avons-nous beaucoup d'efforts à fournir pour améliorer notre communication, assurément la route sera encore longue avant que l'on respecte nos droits et notre projet politique, mais qu'il est bon de revenir d'un congrès aussi réussi! Qu'il est bon de sentir ce lien entre les générations, ce passage de témoin et malgré tout la même foi en une Bretagne debout dans un monde solidaire.

Je ne dis pas cela parce que j'ai été élu, mais parce que je me rends compte que le temps que j'ai donné à mon parti après deux ans d'exercice est bien récompensé! Combien d'amis me suis-je fait en deux ans? Combien de projets ai-je mis en place? Combien de lieux ai-je découvert? Je ne saurai les compter! Des communications jeunes aux manifestations, des articles pour le Peuple Breton en passant par  mon stage à Bruxelles, la distribution de tracts, la rhétorique au sujet de l'autonomie de la Bretagne, les voyages pour l'Alliance Libre Européenne! Qu'il est grisant de savoir que son parti raisonne en couleur et non en noir et blanc!

L'UDB, un discours complexe assumé sans complexe!

Avant de vous exposer les deux jours à Plérin, je tenais à saluer l'arrivée de Gwenoline, une nouvelle adhérente et à féliciter mon camarade et ami Gwendal qui a porté l'amendement du Trégor-Goëlo à bout de bras... et réussit à le faire voter à la quasi-unanimité! Désormais, le responsable jeunes de l'UDB aura un droit de vote au Bureau Politique.

La première partie de notre congrès consistait à débattre du texte du congrès. J'avais réussi à faire inviter Rhisiart Tal-e-bot, responsable des jeunes de l'ALE pour une petite présentation de la structure européenne jeune, et Lucy Collyer, la nouvelle coordinatrice des jeunes de l'ALE.

Les débats terminés, la commission des résolutions à laquelle j'appartenais (voir photo ci-dessus) était chargée de classer, trier, corriger, fusionner les articles, trancher et proposer les articles définitifs le lendemain pour les votes. Le dimanche matin fut d'abord consacré aux votes. Votes qui, on peut le dire, on été plutôt consensuels... preuve de l'unité des courants.

Puis, nous avons accueilli Alain Retière, le coordinateur du projet Climsat qui verra le jour à Brest en 2009 grâce à Christian Guyonvarc'h, vice-président du Conseil Régional de Bretagne. Alain Retière nous a dressé en quelques minutes les risques du changement climatique et quelques pistes pour y remédier en concluant sur la nécessité de relocaliser l'économie et les institutions. Son discours s'est d'ailleurs conclu par le mot "autonomie" ce qui nous a fait, vous vous en doutez, extrêmement plaisir! Suivait François Alfonsi, pilier du Parti pour la Nation Corse (autonomiste) et futur candidat aux élections européennes de 2009 dans la coalition proposée par Daniel Cohn Bendit.


150 congressistes et beaucoup plus de jeunes que ce à quoi je m'attendais (une vingtaine de moins de 30 ans). Comme pour témoigner du passé, une exposition des anciennes affiches trônait à l'entrée: "Armorique, réserve d'indiens", "non à la désertification de la Bretagne", "Bretagne colonie"... un passé riche de lutte sociale et de combats pour la reconnaissance du peuple breton (l'UDB fêtera ses 45 ans en 2009).

Quand à moi, je vous l'ai dit, j'ai été élu au congrès pour deux ans. Le Bureau Politique qui a suivi marquera sans doute un tournant dans mon parcours de militant puisque l'on a bien compris que ces deux années seraient cruciales pour le parti tant du point de vue de la formation que de celui du Peuple Breton. J'ai été chargé de "seconder" Ronan Leprohon dans le Peuple Breton, le magazine de l'UDB que je présente chaque mois sur ce blog. Une place qui me permettra d'allier mon plaisir de l'écriture avec celui de la réflexion.

Même si parfois, je crains de devenir un moine copiste, être formé par Ronan Leprohon himself est un atout supplémentaire qui ne desservira pas ma carrière professionnelle (bien au contraire). C'est le métier de journaliste que Ronan compte m'apprendre en deux ans. Le quatrième pouvoir il paraît...


Bref, un congrès plus que réussi: un esprit de camaraderie, du fond idéologique, des rencontres, des conférences, des invités internationaux (Le drapeau kabyle flottait au même titre que le Gwen-ha-du à côté de celui de l'ONU!)...

C'est reparti pour deux ans durant lesquels nous devrons faire comprendre que l'autonomie n'a rien de cauchemardesque et que c'est le meilleur moyen de réaliser notre projet de société écologique et de justice sociale. Hag evel just, me zo vont da deskiñ muioc'h brezhoneg.



La Bretagne au coeur et le coeur à gauche!
Breizh gant kalon ha kalon a-gleiz.

Voir l'article des jeunes
Voir la vidéo des jeunes


Partager cet article

Repost 0

commentaires

-oBé- 19/11/2008 19:12

WAHOU !Toutes mes ficelles de calçon !et bien, bon courage pour les deux années à venir...

yvonne 14/11/2008 14:10

ouii... bravo

Jakez Castrec 12/11/2008 22:47

FELICITATIONS ET ... BON COURAGE