Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klask

Archives

3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 11:48

gated-commun.jpg

 

Lors de mes études de géographie, certains de mes professeurs faisaient mention des "gated communauties", lotissements privatisés et gardés, réservés à une élite fortunée. Le phénomène essentiellement concentré sur les Etats-Unis n'existait pas vraiment chez nous. C'était sans compter sur le groupe Pierre et Vacances qui vient d'annoncer le projet de réaliser en Bretagne plusieurs lotissements clôturés et gardiennés réservés à un public de retraités aisés. Un projet baptisé "senioriales" et qui commencerait à Pont Aven.

 

L'UDB est le premier parti (et pour le moment le seul) à s'être prononcé publiquement contre par la voix des élus régionaux: L'UDB estime que "ces projets immobiliers se situent à l'opposé des valeurs que porte la société bretonne où la mixité sociale et les rencontres intergénérationnelles sont partie intégrante de l'identité collective. Ils sont contraires à ce qui fait la Bretagne et le peuple breton".

 

 

Je pense en effet que ces projets sont malsains, contraires à l'esprit de mixité sociale et de "vivre-ensemble". Il suffit d'être amateur de SF comme je le suis pour savoir jusqu'où peut mener cette société où les habitants ne vivent plus ensemble, mais côte-à-côte. Après les résidences, l'eau, la nourriture, l'air, le pétrole... C'est une pente dangereuse que celle-ci!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marx is dead 01/04/2011 17:56



"Mais tant qu'il n'y aura pas de véritables mesures pour les obliger à rester là TOUTE l'année ou à dégager"


 


Si c'est pas du fascisme je m'y perd. En gros les gens devraient surtout ne pas bouger, ne pas avoir de maison à la campagne ou ailleurs. C'est cool votre vision des choses. En plus je vous
signale qu'il y a libre circulation des biens et des personnes en Europe (c'est la convention Européenne de Schengen). Mais bon aujourd'hui les gens qui ont des résidence secondaire, demain qui
d'autre?



Chacalito 01/04/2011 18:18



Les résidences secondaires ne sont choquantes que si d'autres personnes vivent dehors ou dans des taudis! La libre circulation, j'y suis favorable. Est-ce vraiment le cas? 


 


Je ne critique pas le fait d'avoir une résidence secondaire, mais qu'elle soit vide. De même que je ne critique pas le fait de posséder un bateau, mais qu'il ne soit pas utilisé. La possession
pour la possession, c'est se tirer une balle dans le pied. La propriété, bien sûr, mais pour vivre, pas pour amasser. C'est du fascisme ça? Et regarder les gens crever, c'est pas du fascisme
peut-être?



etrevroadeler.over-blog.com 15/03/2011 21:03



Il faut oser dire ce qu'il en est! Oui, les vieux plein de fric font crever la côte, t'as raison Perigriou. Qu'ils soient bretons ou Ouzbeks, on s'en tape un peu en faite.


Mais tant qu'il n'y aura pas de véritables mesures pour les obliger à rester là TOUTE l'année ou à dégager, le phénomène continuera c'est obligé! Si pour ne pas stigamatiser sur ce
sujet, faut fermer sa gueule et bien soite....


La concentration des habitats ne doit pas être tabou d'ailleurs l'UDB s'est toujours opposée à l'étalement urbain, c'est pas nevez.



perigriou 12/03/2011 10:07



@ Chacalito : on connaît les dégâts de la mono-industrie touristique (cf la presqu'île de Guérande). Donc c'est vrai qu'on doit se méfier du tourisme, si on ne veut pas voir les promoteurs
immobiliers saloper un peu plus nos côtes. Il n'en demeure pas moins que quelques dizaines de milliers de Bretons trouvent plus ou moins leur pain dans le tourisme (cf les musiciens "estivaux",
par exemple). La diversité économique est donc une richesse pour la Bretagne et tout est bon à prendre pour maintenir la population et l'emploi chez nous. En plus, je crois que vous vous trompez
un peu quand vous assimilez l'économie touristique et celle de la résidence secondaire. Les résidents secondaires ne consomment pas grand chose sur place (cf les Anglais), à la différence des
touristes de passage.


Pour les "valeurs que porte la société bretonne" : les résidences "gated community", c'est un truc qui nous vient du Royaume-Uni, comme les caméras de surveillance, le "neighbourood watching
area" et toutes les saloperies sécuritaires qu'on essaie de nous imposer. Mais comme l'écrit très justement Kevin (premier message), cela n'a strictement rien à voir avec le caractère breton ou
non breton du truc. Le même type de lotissement est tout aussi choquant sur la Côte d'Azur ou en Cornouailles britannique. C'est une régression des libertés, c'est tout.


@ pseudo "Pierre" : les résidences secondaires représentent 13,7% des logements bretons. Une grande partie n'est pas détenue par des Bretons (je ne retrouve plus le chiffre, je crois que c'est
inférieur à 5%). Une toute petit minorité. Les résidents secondaires ne sont donc pas des salauds. Ils sont simplement une population âgée privilégiée qui ne se rend plus compte de l'état de la
société dans laquelle elle vit. Pour caricaturer : des "vieux pleins de fric" qui passent leur temps à geindre, quand leurs propres enfants ont à peine de quoi bouffer (je sais, je suis très
méchant...).


Personnellement, je suis toujours aussi choqué de me promener dans des petits bourgs côtiers encore vivants il y a seulement 15 ans de cela. Les trois-quarts des maisons aux volets fermés toute
l'année, plus aucun commerce. Des retraités non domiciliés en Bretagne, qui viennent dans leur "villa keravel" une fois par mois (jamais entre novembre et mars, bien sûr) et qui vous regardent de
travers parce que c'est le village de LEUR résidence secondaire. Ces gens n'ont strictement aucun contact avec les derniers Mohicans locaux. Ils ont tout tué en s'appropriant la côte bretonne.
Des gens qui ont voté à au moins 80% pour Sarkozy, bien sûr...



Pierre 07/03/2011 10:26



A vous lire on peut croire que résidences secondaires = salauds. Franchement beaucoup de ces salauds sont des bretons qui ont le droit d'avoir un appartement à Rennes et une maison dans le
trégor. Qu'il y ait des familles qui aient des difficultés à se loger est un fait qu'il faut signaler pour y trouver des solutions mais en aucun cas la stigmatisation d'autre catégories de la
population n'est une bonne idée. 



Chacalito 07/03/2011 12:11



A lire mon article? je ne parle pas de résidences secondaires, mais de résidences principales pour une catégorie de personnes uniques!


 


Le droit, le droit! Oui, le droit! Et les devoirs alors? Et les villages mort l'hiver, ça créé de l'emploi peut-être? Je ne jette pas la pierre à ceux qui possèdent une maison secondaire, je
jette la pierre à ceux qui ne l'utilisent pas plus de trois semaines dans l'année et qui ne la mettent pas en location le reste du temps.


 


Et je n'ai jamais écrit "salauds".



perigriou 04/03/2011 19:51



Vous n'êtes pas personnellement en cause.


Vous avez écrit 2 sujets en 4 ans. C'est très bien... sauf que les prix de l'immobilier ont commencé à baisser en Bretagne fin 2007, soit il y a 4 ans ! Un peu tardif, non ? Et elle était où
l'UDB avant 2007, fin de la hausse des prix ?


Vous savez quand le Peuple Breton a parlé de la hausse des prix de l'immobilier pour la première fois ? Quand des gugusses ont cassé la vitrine d'une agence immobilière de Guingamp spécialisée
dans la vente aux Anglais (en 2005 ?), au motif que la venue de ces derniers avait tendance à faire monter les prix en zone rurale. L'UDB s'est alors fendue d'un éditorial sur le thème "c'est pas
bien, les Bretons ont le sens de l'accueil". Complètement à côté de la plaque, comme d'habitude.


Le Conseil Régional, sortant de sa torpeur, a alors décidé de créer un établissement foncier, qui contribue aujourd'hui à maintenir en haut le prix des terrains à bâtir, par assèchement de
l'offre. C'est frais, hein, l'immobilier breton ?


Cela fait 20 ans que les jeunes et les pauvres ont été progressivement évincés des communes littorales par la bonne bourgeoisie citadine sans que l'UDB ait rien trouvé à redire. Cela a mis une
génération. Plus de 70% de résidences secondaires dans certaines communes littorales, voilà où on en est. Alors vous savez, la "ségrégation sociale" de vos deux douzaines de maisons quimpéroise,
les Bretons s'en fichent un peu en fait.


-----


Tiens, en annexe, pour la campagne "algues vertes" de FNE. J'ai tout de suite reconnu la plage de Bréhec sur la photo avec le gamin, avec la pointe de la Tour dans le fond. Je me suis dit que
c'était pas possible, parce que jamais je n'avais vu d'algues vertes comme ça par là-bas.


Patatras ! Ce soir France 3 Bretagne annonce que France Nature Environnement a acheté la photo à une agence. Elle daterait de 2001, et serait très probablement une photo-montage.


Vous donnerez donc le bonjour de la part des hôteliers bretons à Mona Bras, pour sa contribution personnelle à la juste promotion de l'économie touristique de notre région.


 



Chacalito 05/03/2011 10:18



C'est cela oui, UDB = méchant! Je crois que je suis bien bête de continuer une discussion avec un mur. Un mur qui d'un côté se plaint du coût de l'immobilier avec raison et de l'autre dénonce
Mona Bras parce qu'elle remet en cause l'économie touristique de notre région. Sic! Comme si le tourisme n'avait et n'avait eu aucune influence sur l'immobilier. 


 


Lisez bien ceci: pour moi, le tourisme n'est pas sérieux. Le tourisme doit se contenter de rester à sa place, c'est à dire une économie qui représente 5% du PIB breton. Pour moi, le tourisme tel
qu'il est fait en BZH et notamment par Le Drian et consort nuit à beaucoup d'activités économiques autrement plus importante comme les activités primaires. 


 


Allez donc donner vos cours politiques à d'autres personnes!