Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Klask

Archives

26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 12:18

Certaines personnes en Bretagne ont reçu un petit SMS récemment qui leur indiquait ceci:

 

"Des risques pour l’alimentation électrique pourraient intervenir demain en Bretagne. Pour la sécurité d’approvisionnement de la région et pour limiter les émissions de CO2 veillons à modérer nos consommations d’électricité demain soir entre 17h et 20h et informons notre entourage. (...)"

Ce simple message a fait le tour de la toile en quelques jours et malgré son message de bon sens, beaucoup (qui n'ont pas eux-même reçu le SMS) se sont demandés s'il n'y avait pas derrière la volonté pour on ne sait quel groupe de faire passer dans la tête des gens que nous manquons d'énergie et qu'une centrale nucléaire serait appropriée pour y remédier! Je l'ai cru moi aussi au passage en entendant ceux qui ont reçu le SMS.

Depuis, je me suis renseigné sur "l'alerte". En réalité, il s'agit d'un dispositif soutenu par la Région Bretagne afin de faire la chasse au gaspillage: EcoWatt. En effet, la consommation énergétique des ménages a plus qu'augmenté ces dernières années et depuis, les efforts se concentrent sur ce gaspillage-là. Il n'y a donc derrière aucune volonté de promouvoir une source d'énergie en particulier, pas de panique.

Je tenais tout de même a rappelé deux ou trois petites choses: si la consommation des ménages a grimpé, est-ce par une mauvais gestion? Je n'en suis pas certain! Le chauffage par exemple est gaspillé en grande partie car les maisons sont mal isolées. Or, c'est la puissance publique qui peut légiférer sur de telles thématiques. Si la consommation de pétrole augmente, c'est encore à cause de l'étalement des villes, de la disparition des commerces de proximité... Si les déchets augmentent, c'est toujours parce qu'il n'y a aucune réglementation sur les emballages et qu'aujourd'hui, même les fruits sont emballés (certains individuellement).

Il est un peu fort de toujours tout faire porter au citoyen. Je persiste à penser que le citoyen ne prend conscience que s'il a un intérêt. Ici, c'est au Parlement de voter les décisions écologiques que les citoyens, entreprises ET collectivités appliqueront.

Quand un bon geste est perçu comme une manoeuvre, c'est que la population est méfiante. Il y a de quoi, nous qui, en Bretagne, sommes constamment montrés du doigt car nous ne sommes pas indépendants énergétiquement! Mais une question: l'Ile de France est-elle indépendante énergétiquement? Est-elle indépendante alimentairement? Pourquoi donc nous montrer du doigt nous qui ne représentons que 4,5 millions d'habitants? Je suis certain qu'une centrale nucléaire à Neuilly serait très bien accueillie...
Repost 0
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 18:36

'M eus ket amzer evit skrivan amañ ar sizhun-mañ ! Deskiñ a ran brezhoneg tout ar sizhun e skol an emsav. Neuze, digarezit ha ken prestig...

Je n'ai pas le temps d'écrire ici cette semaine! J'apprends le breton toute la semaine à Skol an Emsav. Désolé et à bientôt...

Repost 0
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 10:36

J'ai un "stop-pub" sur ma boîte aux lettres, je réduis ma consommation d'eau, d'électricité, je n'ai pas de voitures, j'utilise le moins possible de produits ménagers dégradant l'environnement, je mange local et parfois bio, cultive un petit potager à la belle saison sans produit... chacun d'entre nous fait, j'en suis persuadé, quelques efforts pour adoucir le sort qui semble pendre au nez de la planète! Et pourtant...

Cet article se veut une contribution au réseau freemen auquel j'appartiens depuis l'origine de ce blog ou presque. J'ai l'intention d'expliquer de façon simple la raison pour laquelle je ne crois pas aux éco-gestes! Et au diable les critiques, si mon argumentaire ne convainc pas, c'est que je ne suis pas bon!

La société s'individualise de plus en plus, c'est un fait difficilement contestable. Je ne dis pas pour autant que la solidarité n'existe plus, mais force est de constater que "le vivre ensemble", les idées collectives et même les projets de société n'ont plus la côte. Aujourd'hui, on préfère la bonne conscience, la personnification, le lobbying (autrement dit, la loi du plus fort) et le nimby (not in my garden).

Bref, la société s'individualise en parallèle de la défiance envers les politiques. Résultat, c'est le mouvement associatif qui reprend les combats qui devraient être portés par la puissance publique. Bénies soient ces associations car elles conservent l'espoir dans la tête des citoyens... mais la logique qui prévaut aujourd'hui se résume à cette maxime: "C'est avec les petits ruisseaux que naissent les grandes rivières". Malheureusement, quand la rivière est polluée au plomb, enlever quelques sacs plastiques change-t-il quoi que ce soit? En somme, le Mieux est-il l'ennemi du Bien?

On reporte sur le consommateur la responsabilité de la destruction de la planète. Je dis bien "consommateur" car le citoyen se substitue de plus en plus à un rôle de porte-monnaie. Les éco-gestes vont dans ce sens: n'achetez que tels ou tels produits, refusez la pub, éteignez vos lampes, fermez vos robinets... autant de gestes de bons sens que je vous invite bien évidemment à faire. Mais pensez-vous réellement que c'est éteindre un robinet qui sauvera le monde? Parfois, je fais du stop et quand je vois le flot incessant de voitures, je me dis que c'est vraiment pour ma conscience que je n'en utilise pas.

J'en viens au fait car on me reprochera de ne rien proposer si j'en reste là! Les solutions existent, mais elles doivent être collectives, politiques! La politique a la légitimité de DECIDER de l'avenir de cette planète. Quelle leçon ai-je à recevoir d'un État qui est un des premiers vendeurs d'armes au monde, un État qui fait la part belle à la "médicamentation" et à toutes les dérives qui en découlent, un État qui ne raisonne que par le profit et les exportations, un État qui se fout des paysans et préfère proposer les OGM comme solution à la faim dans le monde (a-t-elle disparue depuis la généralisation des plantes dé-naturées?), un État qui oriente ses crédits de recherche vers le nucléaire, énergie
dangereuse et loin d'être propre comme on voudrait nous le faire croire ?

Un éco-geste, c'est tout sauf ambitieux! A ce rythme-là, c'est 10000 ans qu'il faudra pour sauver la planète. La civilisation, les peuples d'ici et d'ailleurs auront disparu d'ici là! Je ne crois pas à la technologie car elle est basée sur une logique de marché qui pense au profit et non au Bien du l'Humanité. Que pensez des brevets rachetés depuis des décennies pour éviter de troubler la vente de voitures? Ne savaient-ils pas les actionnaires et industriels automobiles que l'on pouvait faire autrement? L'ont-ils fait?

Alors oui, il est nécessaire que chacun s'engage, mais pas individuellement! C'est auprès d'un parti ou d'un syndicat que l'on a le poids nécessaire pour proposer des alternatives.

Un écogeste, c'est un indien qui tire une flèche sur un blindé! C'est courageux, mais inefficace. Or, c'est l'efficacité qu'il faut rechercher. Il faut passer pro: réfléchir aux façon de réduire l'énergie des villes et pas simplement des maisons car le monde ne saura sauvé ni par Jésus Christ, ni par Obama ou N. Sarkozy, mais par les humains solidaires!

Un parti politique, c'est avant tout un projet de société.
Et c'est au Parlement que l'on fait les lois. D'où, entre parenthèse, ma volonté d'avoir un parlement régional, une véritable autonomie nous permettant de résoudre les problèmes régionaux et locaux efficacement.
Repost 0
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 10:23

BFM Karl Zéro : Jean Christophe Angelini

Une petite vidéo trouvée au hasard d'une ballade sur le net. Jean-Christophe Angelini, leader du Parti de la Nation Corse, que j'ai eu le plaisir de rencontrer à l'université d'été de Régions et Peuples Solidaires (voir ici).

J'avoue que j'admire sa maîtrise de l'oral et j'aime aussi sa franchise. Angelini en jette! Et je suis très fier de dire que le PNC est partenaire avec l'UDB. Car en écoutant cette interview, sa volonté de construire, sa conception ouverte du peuple Corse et sa détermination à s'opposer à la lutte armée comme moyen de résoudre les problèmes, je me dis que nous sommes véritablement sur la même longueur d'ondes. Jusqu'à sa position sur Colonna (voir ici).

Je souhaite vraiment que nos amis (de Jean-Christophe Angelini à François Alfonsi en passant par Fabienne Giovanini) remportent les élections en 2010 et lance l'île de Beauté sur la voie de l'autonomie.
Pour info, un récent sondage a révélé que 51% des Corses sont pour l'autonomie. ça fait rêver ici en Bretagne!

Voir le nouveau site du PNC
Repost 0
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 10:30


Il paraît que nous avons tout le mois de janvier pour souhaiter ses voeux! Il ne vous a pas échappé que je n'ai pas exécuté la tradition avant aujourd'hui. voici donc ma petite carte de voeux informatique qui reprend une expression populaire bretonne.

Je vous souhaite à tous une excellente année 2009 !

Mes voeux? La paix dans le monde, le respect des droits de l'Homme ici comme ailleurs, du travail pour tous, l'interdiction des OGM, la transition vers des énergies plus durables que le nucléaire, la réunification ainsi que l'autonomie de la Bretagne... Sans oublier un voeux égoïste: être heureux!

Beau programme, mais je ne crois plus au Père Noël malheureusement. Je souhaite donc le débat et la solidarité en ces temps de crise! Les problèmes de société ont des solutions. Elles sont politiques. Alors plutôt que de laisser à d'autres le soin de s'occuper des choses publiques (res publica), joignez-vous au parti ou au syndicat qui vous convient. Vous ferez, modestement ou non, avancer les causes que vous défendez!

Pour vivre dans un monde meilleur, il faut avant tout aimer ce monde et vouloir s'engager pour lui...

Repost 0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 14:22
Repost 0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 14:18
Repost 0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 14:16
Repost 0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 14:09
Repost 0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 10:32

Après mon second passage à la radio (le premier concernait "le clan du néon" sur Hit West), je constate que j'ai encore beaucoup de progrès à faire à l'oral. L'écrit est une chose, l'oral en est une autre!

 

Je vous invite tout de même à écouter l'enregistrement. Ma volonté était de rappeler que la réunification méritait un véritable débat et que ce débat était porté par l'UDB, mais aussi par Bretagne Réunie et d'autres partis politiques et associations. C'est un débat qui dépasse le cadre des partis fort heureusement.

 

Il est assez pénible de devoir justifier l'appartenance des différents pays de Loire-Atlantique à la Bretagne. Car le véritable scandale, c'est que pendant que les Bretons doivent s'excuser de l'être, la pseudo-région "Pays de la Loire" finance des campagnes de promotion d'une identité factice: ligérien! Or, personne ne se sent ligérien malgré la dernière campagne qui a tout de même coûté aux contribuables de cette technostructure la bagatelle d'un million d'euros.


J'entends aussi les incessantes critiques du milieu breton à l'égard de l'UDB concernant notre tendance à condamner la "désobeissance civile" en Loire-Atlantique. C'est vrai que nos méthodes ne sont pas les mêmes, mais soyons réalistes: croyez-vous que nous souhaitions que les six inculpés aient un casier judiciaire? Nous savons pertinemment que ces jeunes sont sincères et qu'ils rentrent dans le jeu que souhaitent les médias (action-répression, ça fait vendre). Mais pourquoi s'en prendre à l'UDB comme si leur condamnation était notre faute? C'est à peine si ces personnes ne disent pas que nous sommes anti-réunification! Le milieu Breton a la mémoire sélective car la campagne d'affichage en 3 x 4 mètres à Nantes et St Nazaire, c'est bien nous et nos cotisations qui l'avons financé!

Un grand merci en tout cas à Julie Salabert et à toute l'équipe de Radio Bro Gwened. 
97.3 à Lorient, 92.6 à Pontivy, 101.7 au nord-Morbihan, 94.8 à Vannes.
  

Pour écouter:




Pour signer la pétition (et vous n'avez qu'à préciser votre non-appartenance à l'UDB si ça vous fait honte de soutenir une de nos initiatives):

cliquez ici.
Repost 0