Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Klask

Archives

26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 00:48
SNCF_Logo.gifLa SNCF déconne à plein tube! Par courtoisie et parce que j'apprécie le train, j'ai privilégié le logo SNCF à une devise shadok, mais j'avoue que la deuxième option aurait été plus appropriée.

Jugez plutôt: alors que la SNCF annonce des bénéfices records (historiques même si l'on en juge les chiffres présentés par le site), les tarifs du TGV pourrait augmenter très sensiblement dans les années à venir...

La cause de cette augmentation serait la volonté de Réseau Ferré de France (RFF) de se désendetter en augmentant de 80% ses tarifs de péage à la SNCF d'ici 2015 (voir ici).

Le journal Le Monde rappelle que la dette de RFF a été héritée de la SNCF lors de la séparation du réseau et de l'exploitation. La SNCF ayant tout misé sur le transport de passagers (alors qu'elle a plus que mauvaise réputation concernant le fret), elle emmagasine des profits records et malgré cela, les usagers devraient payer plus?

Certaines radios nous parlaient lundi d'augmentation du pétrole, mais je ne vois pas le rapport! On voudrait faire croire que parce que le pétrole augmente, on peut bien se sucrer sur le train?

Qu'on ne me parle plus de Grenelle ou d'Environnement si l'Etat valide ça! Moi qui n'aimait déjà pas trop les TGV, vous pouvez être certain que j'utiliserai uniquement les TER dans le futur.

J'estime au contraire qu'une politique volontariste de développement du train serait de proposer des prix abordables pour tout le monde (y compris les 25-59 ans), de créer des abonnements avantageux sur tout le réseau régional, de multiplier les points de ramassage au lieu de les réduire...

La SNCF n'a pas à construire des lignes, c'est à l'Etat de transférer les dépenses autoroutières en dépenses ferroviaires. Tout est une question de choix politique et je demanderai des comptes à l'Etat si cette augmentation avait lieu.

Cette augmentation des billets retardera, à coup sûr, la révolution écologique que nous appelons de nos voeux (cela dit, je reste conscient du fait que c'est l'énergie nucléaire qui fait rouler les trains). Que l'on m'explique pourquoi l'usager troquerait sa voiture si le train reviens plus cher? Tout le monde n'est pas anti-bagnole comme je le suis et le trafic ferroviaire pourrait baisser...

Voilà où mène la privatisation: le but n'est plus l'intérêt général, mais bel et bien le profit. Alors que l'objectif serait de remplir le plus possible les wagons, la SNCF parle d'augmenter ses tarifs. Augmentation qui ne sera pas vraiment supportable pour tout le monde.

La France est décidément un pays qui se tire volontairement une balle dans le pied. Au prochaine épisode, qui sait: une taxe sur les produits bio?
Repost 0
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 17:38
25/03/2008

Stéphane Lhomme, le porte-parole du réseau "Sortir du nucléaire" a été mis en garde à vue ce mardi 25 mars 2008 (dans les locaux de la DST). Motif: le collectif a publié un document classé "confidentiel défense" révélant la vulnérabilité du réacteur EPR en cas de crash suicide d'un avion de ligne.

Pour la seule détention de ce document, Stéphane Lhomme risque 5 ans de prison et 75000 euros d'amende. Le réseau publie
à nouveau ce document  sur son site (voir ici).

Cette affaire est la preuve flagrante que certains sujets sont tabous en France. L'option nucléaire n'est pas débattue dans notre pays. Il n'est même pas possible de faire le choix de réduire notre dépendance à cette énergie.

Après la mascarade qu'a constitué le Grenelle de l'Environnement et les problèmes que rencontre Christian Vélot (un chercheur très hostile aux OGM), voici que l'icone de la lutte anti-nucléaire en France est arrêtée. Jusqu'où l'Etat va-t-il aller pour éviter un débat de fond?

Ces "révélations" (qui au final coulent de source) ne sont pourtant pas les plus embarassantes pour l'Etat. Savoir qu'il existe des fuites, que certaines centrales sont mal protégées, que la faune et la flore se modifient dans les cours d'eau où refroidissent les réacteurs (...) sont des informations autrement plus graves qu'anticiper un crash d'avion, non?


 
Repost 0
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 00:21
chtis.jpg
Je suis allé voir ce film avec, je dois l'avouer, pas mal d'a priori et je reconnais que je suis agréablement surpris. Evidemment, on est loin du chef d'oeuvre, mais c'est une comédie sympa dont le but est de valoriser une région qui est souvent méprisée. La seule chose que j'espère, c'est que ce film ne transformera pas le patrimoine en un Disneyland peuplé de parisiens voulant goûter une fricadelle!

Ce qui m'intéresse davantage, c'est d'étudier la vision du parler de là-haut. A vrai dire, je ne saurais dire si le picard est une langue ou un dialecte. Pour ma part, je classerai le picard dans la deuxième catégorie car, même si les différences se creusent entre le français et le picard, je doute que la codification de ce dialecte ait atteint un niveau tel qu'il puisse être considéré comme une langue (j'ai la même interrogation vis-à-vis du gallo). Mais où commence exactement une langue?

Imaginons un instant le même film, mais avec la langue bretonne! Premièrement, n'étant pas une langue romane (bien qu'il y ait eu des mélanges), le public aurait eu plus de difficulté de compréhension donc le film aurait bénéficié de moins de publicité car réservé à ceux qui le comprennent (ou sous-titré). Pire, le film aurait peut-être été qualifié de "nationaliste" (au sens "gros-mot" du terme).

Gageons cependant que chaque région va vouloir son film régionaliste (au sens archaïque du terme). Je crois savoir que la Normandie est sur le créneau (Franck Dubosc ne va pas se laisser voler la vedette par Dany!). Tout celà pour dire que j'ai l'impression qu'en France, les formes dialectales ont plus de reconnaissance que les langues avérées comme le breton, le basque, le catalan, le corse, l'occitan, le flamand.

Néanmoins, j'ai apprécié qu'il soit fait référence aux flamands car on a tendance à oublier que la Flandres s'étend aussi en France! Or, le flamand est, à coup sûr, une langue! Deuxième clin d'oeil qui m'a amusé (mais je dois être un des seuls), la présence au milieu de drapeaux de supporters de Lens d'un drapeau catalan. Je sais bien que les couleurs de Lens sont jaunes et rouges comme celui de la Catalogne, mais rajoutez à ce drapeau un triangle bleu et une étoile et vous obtenez... le drapeau des indépendantistes catalans!

Le drapeau d'une future République de Catalogne dans une comédie française, cela m'amuse terriblement! Dany Boon l'a-t-il fait délibéremment? La question restera en suspens car je ne connais pas le fameux Miloud.

Espérons tout de même que les touristes ne croient pas que le Nord, c'est ch'ti. Sans oublier qu'au départ, le mot "ch'ti" est péjoratif (de même qu'Esquimaux est le nom donné aux inuits par les étrangers, pas leur propre nom). Tenter de le revaloriser, n'est-ce pas faire honneur à Bécassine quand on est breton?

Repost 0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 01:32

La journée du 29 mars sera très chargée question manifestation puisque Rennes accueillera la manifestation anti-OGM, Carhaix celle de défense de l'hopital de la capitale du Poher et Paris verra défiler des milliers d'handicapés demandant une reconnaissance de leur droit et un "revenu d'existence". 

 

Si je ne pourrais participer à aucune de ces manifestations de par mon travail au marché, j'appelle mes lecteurs a choisir celle qui leur convient le mieux et de s'y rendre car elles me paraissent toutes importantes. 

 

Dans l'immédiat, je vais parler du handicap car on n'en parle pas assez et que j'ai assisté à une conférence sur le sujet hier soir.

 

La colère gronde chez les personnes handicapés puisque beaucoup d'entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté. Ceux-ci dénoncent le cynisme du président de la République qui, dans un discours, disait qu'il "saurait reconnaître les personnes qui feraient l'effort d'aller travailler". Pour nombre de personnes handicapés, le travail n'est pas un choix, il est simplement impossible!

 

L'instauration de la franchise médicale, la non-application des lois votées par l'Assemblée Nationale (saviez-vous que deux tiers des lois ne sont pas suivies d'un décret d'application?), le perpétuel sentiment d'être considérés comme des mendiants alors qu'ils ne demandent qu'un revenu décent a poussé plus de 80 associations à organiser cette manifestation.

 

Le handicap a de multiples facettes: visuel, moteur, neurologique, mental... Chacune de ces personnes doit vivre dans une société qui est déjà mal adaptée à son handicap et où le discours ambiant consiste à dire que l'Etat a d'autres priorités car les caisses sont vides. 

   

ni-pauvre--ni-soumis.jpg

Je trouve scandaleux de dire que la France est un Etat pauvre! Disons plutôt que le gouvernement fait des choix et que les handicapés n'entrent pas dans ceux-ci. La meilleure preuve est de rappeler que Nicolas Sarkozy avait promis d'augmenter l'allocation adulte handicapé (AAH) de 25% sur 5 ans. L'augmentation a été seulement de 1,1% à ce jour!

 

Au final, la revendication première des personnes handicapées est de bénéficier d'un statut de citoyen à part entière. Ce statut nécessite un revenu correct  qui leur permettrait de payer des impôts, de se loger, de manger... sans être trop dépendants des aides!

 

Rappelons également que les auxiliaires de vie sont invités à se joindre au cortège car après tout, ce combat est aussi le leur. Quelques personnes recontrées ont dit qu'elles étaient obligées de réduire leur prise en charge par un auxiliaire pour pouvoir manger! Voilà où nous en sommes rendus dans cette France qui clame l'Egalité entre les Hommes.

Repost 0
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 18:00

Voici la vidéo tant attendue de mon premier discours (voir le texte ici). Mes lecteurs pourront constater qu'un Chacal assoiffé tire souvent la langue...

 

 

 

Repost 0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 17:20

bass-saxe.gif19/03/2007

Le 4 mars dernier, la minorité frisone de Basse-Saxe, en Allemagne, a été officiellement reconnue par l'Etat allemand. Il semblerait que les frisons soient éparpillés et que cette reconnaissance n'avait pas encore été accordé en Basse-Saxe (contrairement au Schleswig-Holstein).

Le 27 février, le ministre allemand des affaires intérieures a confirmé par une lettre officielle que l'Etat reconnait les frisons comme une minorité.

La présidente de l'Alliance Libre Européenne, Nelly Maes, a déclaré:

"C'est un jour de gloire pour tous les partis de l'Alliance Libre Européenne et pour toutes les minorités dont les droits sont bafoués. Il est clair qu'un processus irréversible est en marche en Europe. De plus en plus de minorités accéderont à la reconnaissance, beaucoup de langues minoritaires bénéficeront d'un meilleur statut. L'ALE va continuer son travail pour montrer que la diversité n'est pas simplement un vague slogan de technocrates européens centralisés, mais un processus démocratique qui rapproche l'Europe de ses peuples".

Cela contraste avec la situation en France, non? Voir ici.

Source: voir ici.
Repost 0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 09:52
080307_tempete_vignette-copie-1.jpg
Je n'aime pas trop parler de la pluie et du beau temps, mais j'accumule quelques nouvelles qui me permettent de développer un argumentaire écologique et de refaire ma petite pub' pour le collectif du Peuple des Dunes.

Comme je lis moins la presse qu'auparavant, j'ai parfois du retard dans mes infos. J'ai donc appris assez tardivement les conséquences de cette tempête du 10 mars 2008. Il semblerait pourtant que la thalasso de Douarnenez ait été complètement dévastée (voir ici), que la piscine de Trégastel également (voir ici), que de nombreux centres de voiles et pontons ont été détériorés également. Quelques digues ont sauté. Jusqu'au port de pêche de St Guenolé dont les cuves de gazole ont été touchées (voir ici).

Mais personne ne fait le lien entre ces dégâts et les prévisions des géographes bretons! Il semblerait pourtant que les catastrophes de ce genre se multiplient et que les constructions littorales en fassent de plus en plus les frais et cela ne risque pas de s'arrêter...

La Loi Littoral en France est peu appliquée car le Préfet ne joue pas son rôle d'arbitre quand le maire, détenteur du permis de construire, laisse construire trop près des côtes. Pire, le Préfet préfère ne pas voir ces mobil-homes qui n'ont de mobiles que le nom. A-t-on jamais vu une caravane avec des fondations?

Comme le rappelle régulièrement Yves Lebahy, les sociétés anciennes construisaient peu sur le littoral. Elles préféraient mettre un peu de distance entre la mer et leurs habitations. La balnéarisation de la Bretagne, l'héliotropisme dont notre région est victime pousse au contraire l'industrie touristique à densifier la côte et les résidences secondaires à pousser comme des champignons. Outre l'expulsion des jeunes de la bande littorale, cette bétonisation commence à montrer ses premières limites.

On sait que la mer monte, mais ce que l'on sait moins, c'est qu'elle ne monte pas de façon uniforme. Certains endroits prendront 2 mètres, d'autres 2 centimètres. Malheureusement, les zones tampons sont bien souvent protégées par des digues. Les marais comme Redon ou la Brière sont habités, les barrages comme Arzal faussent les études puisqu'ils ralentissent la montée des eaux.

Cette tempête nous rappelle que l'Homme ne peut maîtriser les éléments. La mer grignote ce que l'Homme fait et c'est la raison pour laquelle le bon sens voudrait que nous la comprenions pour pouvoir s'adapter à son rythme.

Le collectif du Peuple des Dunes a engagé ce travail suite au projet d'extraction de sable au large de Quiberon par le groupe Lafarge. Il vient d'ailleurs de déposer un référé contre le Préfet qui a créé un site d'information sur ce projet sans y intégrer TOUS les éléments (voir ici). Les études ou mises en garde contre le PER ne sont pas disponibles sur le site malgré le conflit juridique qui fait rage entre la multinationale et le collectif.

Bref, pas un mot sur le Peuple des Dunes qui mobilisa pourtant 12000 personnes lors de la manifestations de mars 2007 à Erdeven. Comme si l'Etat avait déjà promis cette exploitation à Lafarge en dépit des études. L'Etat est-il réellement impartial?

Pour ma part, je rappelle que cette exploitation risque d'éroder les côtes et donc d'accentuer davantage la violence des tempêtes. Imaginer la disparition de la barre d'Etel! Ne pensez-vous pas que cela perturberait l'ensemble de l'écosystème de la Ria? La disparition des dunes, de la même façon, engendreraient des inondations plus fréquentes et des bourrasques de vent plus violentes. Rappelons que Gâvres, il y a quelques années, a connu un mini raz-de-marée!

Que cela serve de leçons au moins! Qu'est-il besoin de construire une piscine ou une thalasso à dix mètres de la plage? 
Repost 0
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 10:33
bandeau-copie-1.gif
Cette campagne de Reporters sans Frontière ne doit pas faire oublier les injustices faites par la Chine aux minorités: je pense notamment aux Ouïgours, population turcophone et musulmane habitant le Xinjian (ancien Turkestan) et au Tibétains que tout le monde connaît.

Le Tibet est un plateau immense situé au Sud-Ouest de la Chine (voir carte). Sa capitale est Lhassa et son gouvernement est itinérant. C'est la raison pour laquelle le Dalaï Lama réalise tant de conférences de par le monde.

Deux versions s'affrontent concernant le Tibet. La Chine déclare que c'est un territoire historiquement sous protection chinoise. Le gouvernement Tibétain considère la présence chinoise comme une invasion et dénonce les massacres commis par le gouvernement ainsi que la sinisation du Tibet (interdiction de parler, pas de droits pour la langue, déplacements de population...).

Récemment, le Dalaï Lama évoquait la possibilité d'un "génocide culturel" (voir ici). J'utilise ces termes depuis quelques années pour décrire ce qu'il se passe en Bretagne (destruction programmée de la langue bretonne). On trouve le mot dur, mais c'est pourtant la vérité dès lors que les pouvoirs publics sont au courant de la situation!

Les français semblent empreints d'un relativisme à toute épreuve: "on ne tue pas les bretons tout de même"! Non, bien sûr, mais on détruit une part de leur culture et les rapports annuels le prouvent. En Chine, la situation est autre: pas d'yeux pour voir, pas d'informations, peu de contacts... ce n'est pas le cas chez nous! On ne voit pas ce que l'on ne veut pas voir.

Encore une fois, ce n'est pas le fait qu'il existe des nations sans Etat qui me gêne, mais c'est le sort de ces nations au sein d'un Etat qui ne les reconnait pas...

Repost 0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 12:03
hercule---ulysse.jpgLa route est longue encore avant d'atteindre le statut de "mythe" comme Hercule ou Ulysse ici représenté par Johann Sfar. A tout bien réfléchir, ce blog a plus de chance d'être oublié comme Socrate, le demi-chien du demi-Dieu Héraklès.

Pourtant, aujourd'hui, j'ai dépassé la barre des 50 000 visiteurs uniques depuis la création de ce blog le 2 mars 2007.

170 000 pages vues, 350 articles publiés, 450 commentaires, ce n'est pas négligeable dans la blogosphère et pourtant l'impact de cet outil dans "la vraie vie" est très limité. 

Internet est, de même que la TV, la presse, la radio... un outil! Ce qu'il s'y dit est une part de la réalité, mais comme tout moyen de communication, l'internaute doit savoir faire abstraction des prismes de lectures s'il veut garder un oeil objectif.

Ainsi, sur la toile que je parcours, on est persuadé que l'idée bretonne est omniprésente! Pourtant, les idées que je défends sont minoritaires car les grands médias s'acharnent à ne pas les mettre sur la place publique pour en débattre.

Qui, en France, connaît la différence entre indépendance et autonomie? Qui sait que la langue bretonne disparaît parce que la France refuse de l'officialiser et de lui donner les moyens de sa survie? Qui sait que la Bretagne a une Histoire qui n'est jamais racontée dans les livres?

Je ne suis pas amer, mais espère qu'un jour, les lignes de ce blog tombent entre les mains de ceux qui ont vraiment le pouvoir et qu'une dynamique s'enclanche. En attendant, je remercie mes lecteurs et espère qu'ils apprécient toujours mes articles. Ce blog m'a permis de rencontrer de nombreuses personnes et d'échanger.

Je regrette de ne pouvoir porter mes idées plus haut. Mais la communication est difficile et la distinction que j'ai privilégiée pour ce blog, c'est le contenu.

Un cadeau pour fêter l'année de ce blog? En parler suffira. Et si quelqu'un est capable de me réaliser une caricature de Chacal ou une bannière originale... mon mail de militant écologiste breton est toujours indiqué!
Repost 0
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 15:41
undefinedBonjour à tous, Demat d’an holl,

Je me permets de prendre la parole ici en tant que responsable fédéral de l’Union Démocratique Bretonne bien que n’habitant pas Auray. Je m’excuse à l’avance si je quitte ce meeting avant la fin puisque les trains n’ont pas la même flexibilité horaire que les voitures!

Au premier tour des cantonales, l’UDB appelait à voter pour M. Pierre-Gildas Fleury qui, avec 1834 voix, obtient 10,74% des voix. Aujourd’hui, Michel Le Scouarnec est le représentant de la gauche alréenne et il est logique pour l’Union Démocratique Bretonne de lui apporter son soutien total et sans ambiguïté.

Ce soutien est exprimé dans une logique de solidarité avec la gauche. C’est grâce à cette solidarité de gauche que le Conseil Général bascule progressivement. Yves Lenormand, l’actuel conseiller général de Lorient-sud où je me présentais également, racontait encore hier soir qu’il se souvenait d’un temps où la gauche n’avait que 5 sièges ! La route est longue, mais très bientôt, je l’espère, nous assisterons à la chute de la droite dans le département du Morbihan. Cette chute sera d’autant plus historique que le département a toujours été aux mains de la majorité actuelle.

2011 ? 2014 ? Peu importe ! Dans peu de temps, la gauche ravira les sièges qu’il lui manque et s’accordera avec les quatre autres départements bretons qui, eux, ont déjà basculé ! La Bretagne confirmera ainsi son ancrage à gauche comme l’ont prouvé les élections régionales de 2004 durant lesquelles l’UDB est entrée au Conseil Régional pour la première fois de son existence au côté de Jean-Yves Le Drian.

Auray, elle aussi, semble s’ancrer à gauche malgré sa réputation de « ville de droite ». La réélection de Michel Le Scouarnec dimanche dernier ne doit cependant pas faire oublier les bons scores des extrêmes aux cantonales. Le Front National et Adsav !, l’extrême-droite bretonne, a eux-deux, totalisent près de 10% des voix et ceci est inacceptable pour l’UDB. A Lorient, la liste FN n’atteint pas la barre des 5% (ni aux municipales, ni aux cantonales). Le FN est au plus bas partout en Bretagne et Auray doit elle aussi faire une croix sur ces idées d’un autre temps…

Rappelons que ces partis ne s’appuient pas sur un projet, mais sur le mécontentement. Adsav ! mène une politique appelé en breton « Breizh Hepken » (comprenez « Bretagne seulement »)  qui cache mal une xénophobie de plus en plus assumée. Être breton suffit-il à nous donner plus de droits ? Le droit du sang n’est pas notre conception de l’humanisme en tout cas…

L’Union Démocratique respecte bien évidemment la diversité des points de vue dès lors qu’ils sont démocratiques. Or, Adsav ! tient trop souvent des discours fascisants. Ami du Vlaams Belang flamand, il tient le même discours xénophobe : « Bretons, maître chez toi ! ». Chacun de vous a déjà remarqué leurs affiches bordant nos quatre-voies et donnant une image déplorable de l’hospitalité bretonne. Revenant de Bruxelles, je peux vous affirmer que les flamands jouissent d'une réputation exécrable qu'ils ne méritent pas.

Certes, le Morbihan connaît de graves problèmes fonciers (et le pays d’Auray est concerné), mais ce n’est pas par le rejet que nous réglerons cette situation. C’est par exemple, en soutenant la création d’un Etablissement Public Foncier Régional pour la Bretagne que l’Etat sarkozyste (celui qui se fout des bretons) nous refuse. C'est en luttant contre l’étalement urbain ou en réinventant notre façon d’Habiter notre Territoire également. Les solutions existent et il n’est nul besoin de chercher des boucs émissaires.

Je ne vais pas monopoliser la parole car d’autres ici parleront mieux que moi des sujets locaux. Pour ma part, je souhaite mes vœux de réussite à la Kevrenn Alre pour le concours des sonneurs cette année et exprime ma reconnaissance à l’association Sten Kidna qui mène un travail remarquable sur la culture bretonne dans le pays d’Auray. Je fais toute confiance à l’équipe municipale renouvelée  de Michel Le Scouarnec et notamment à sa nouvelle adjointe à la Culture pour mener une politique culturelle volontariste dans les années à venir…

En attendant, rappelez-vous que chaque voix comptera dimanche pour notre camarade du parti communiste. « Unie dans la diversité » (comme le dit la devise européenne), toute la gauche bretonne est derrière lui. Et si l’UDB a la Bretagne au cœur, son cœur est bel et bien à gauche…

Trugarez.

Repost 0