Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Klask

Archives

10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 11:30
quebec.jpgAprès visualisation d'une note écrite par le parti québécois (voir ici), je me suis dit qu'un petit article sur mon blog serait intéressant. D'une part pour montrer que je n'ai absolument rien contre le français qui est ma langue maternelle, mais aussi pour montrer que je suis favorable à la diversité linguistique et culturelle partout dans le monde.

Le français est la seule langue officielle du Québec. Toutefois, le français perd du terrain dans la vie de tous les jours au profit de l'anglais. Je suis certain que les promoteurs de la francophonie réagiront et dénonceront l'anglicisation du monde. C'est d'ailleurs étrange que la France reconnaisse la diversité culturelle lorsqu'elle est francophone, mais que sur son propre territoire, elle refuse la diversité. Mais passons...

Comment préserver l'identité francophone du Québec (qui existe réellement) sans imposer le français? La charte pour la langue française adoptée au Québec faisant du français la seule langue officielle est, me semble-t-il, inacceptable dans une région où il existe d'autres minorités linguistiques. C'est pourtant la solution que le Québec a trouvé pour lutter contre au problème que pose le bilinguisme (la langue la plus parlée est toujours dominante). Au Québec, plus de 80% des habitants parlent français, mais l'anglais est plus parlé dans le monde et donc souvent utilisé.

Je n'ai aucune solution, ni aucun conseil à donner, mais je pose la question: si demain, la Bretagne invalidait le français comme langue officielle, je suis persuadé que la révolution serait en marche... à juste titre! Mais les minorités linguistiques du Québec auront-elles la possibilité de sauvegarder leurs langues? Sauvegarder une langue au détriment des autres, désolé, mais je n'approuve pas! (et qu'on ne me parle pas de mon article sur la radio catalane, car il s'agissait d'une radio publique et que l'espagnol est officiel en Catalogne).

En somme, je m'élève contre l'uniformation anglophone du monde et, à ce titre, je revendique un droit d'existence pour le français. Mais également pour toutes les autres langues parlée sur Terre. 2008 est l'année des langues, pensons-y!
D'unenti_bug_fck
Repost 0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 10:26
S--gol--ne.jpgCette information ne sera sans doute pas inédite pour les fans de l'ex-candidate, mais elle me permet de parler d'un sujet autrement plus important que Ségolène Royal: la politique! Car assurément, SR a une stratégie qu'il me plait d'étudier...

SR vient de publier un livre au titre plus démagogique que jamais: "ma plus belle histoire, c'est vous!" reprenant ainsi une chanson de Barbara (ma plus belle histoire d'amour, c'est vous). Nouvelle preuve de la peopolisation de la politique, les élus rendent grâce aux électeurs, à leur public, comme si c'était un cadeau! La politique, ce n'est pas des avantages, c'est être au service de la société!

SR persiste donc dans le semblant de démocratie de proximité et donne raison aux caricaturistes qui l'illustraient lançant un joli "mon programme, c'est vous!".

Bref, il ne s'agit pas ici de juger du fond de l'ouvrage qui est peut-être intéressant, mais de la "méthode Royal". Car qu'on se le dise, Ségolène Royal aime rappeler qu'elle fait de la politique autrement. Comme Sarkozy, comme Besancenot, comme Bayrou... tout le monde pense être le rénovateur de la démocratie! Ségolène Royal se demande même si elle ne serait pas "visionnaire"? Jusqu'où va la mégalomanie?

Avant que l'on me traite de machiste comme l'ex-candidate aime qualifier ses détracteurs (le féminisme a des limites... je suis contre la discrimination positive qu'il s'agisse de noirs ou de juifs ou de femmes), je tiens à donner ma vision des choses:

Pour moi, Ségolène Royal tente de réussir là où Jospin a échoué. Elle garde un pied dans la sphère médiatique pour ne pas être oubliée du public! Bayrou et son nouveau parti lui a-t-il coupé l'herbe sous le pied? Je ne saurais le dire, mais ce que j'affirme, c'est qu'il n'y a pas 36 000 façon de "faire de la politique".

Moi qui suis politisé et hypothétique futur candidat, je pense que la politique, c'est un rapport entre élu et électeurs. Il n'y a pas "le peuple" d'un côté et "les élus" de l'autre car je crois savoir que nous sommes tous égaux (juridiquement parlant) et qu'à ce titre, le peuple, c'est tout le monde, pas seulement les pauvres! La démocratie représentative ne fonctionne pas bien je dois l'avouer, mais ne nous laissons pas berner par la démocratie de proximité! Comme je le rappelle plus que souvent, comment peut-on imaginer une démocratie de proximité dans un Etat aussi centralisé?

L'élu doit écouter constamment les avis et parler d'une seule voix. Voilà la plus grande difficulté: trouver un concensus à des avis divers en fonction d'une ligne choisie pendant l'élection. La démocratie de proximité, si elle est monopolisée par les groupes de pression locaux, peut accoucher de la valosiation de l'intérêt particulier au détriment de l'intérêt général (je dis bien "peut"). La démocratie représentative, à l'inverse, est par essence participative dès lors qu'il existe un dialogue entre l'élu et les électeurs!

Je concluerai en disant que Ségolène Royal n'a pas l'air de faire une véritable auto-critique. Comme si la frénésie qu'elle a déclenché chez les militants du PS la rendait invincible! Jospin n'a pas su rester médiatique, mais au moins a reconnu sa défaite et les raisons de cette défaite.

Note: Comme je ne suis pas mauvais joueur, voici le lien vers le blog de SR et de son ouvrage. Quels titres! Voir article.
Repost 0
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 09:51
chateau-fort-tregor-4276.jpgSouvent, les détracteurs de l'autonomie nous opposent l'argumentaire selon laquelle l'autonomie, c'est le féodalisme! Finalement, cet argumentaire n'est pas loin de rejoindre celui sur le communautarisme.

Je comprends cet argument qui nous plonge en plein Moyen-Age où chaque place avait sa propre loi et où chaque voyageur devait payer l'octroi à l'entrée de chaque ville. Il serait même admissible SI l'Etat qui chapeaute ces autonomies (et l'Union Européenne) n'existaient pas!

Mais que croyez vous? Que l'autonomie ne subit aucune règle? C'est que vous n'avez pas encore compris la différence entre autonomie et indépendance. D'ailleurs, même en cas d'indépendance, le nouvel Etat s'intégrerait dans l'Union Européenne et se plierait à ses règles! 

La féodalité ne répond à aucun intérêt général, mais l'universalisme à la française ne respecte pas la diversité culturelle au nom de la supériorité d'une culture sur les autres. Entre la peste et le choléra, que choisir?

L'autonomie, pour la Bretagne ou pour tout autre région française, n'aurait rien d'un modèle féodal puisque la région respecterait à la fois la loi française et les lois sur lesquelles l'Etat consent à laisser la région légiférer. C'est ce que l'on appelle "le principe de subsidiarité"! Le droit d'agir à l'échelon qui est le plus à même de le faire! La solidarité se fait grace à la péréquation autrement dit, les régions riches payent pour les plus pauvres.

D'ailleurs, les anti-communautaristes ont beau jeu de nous accuser eux qui demandent à l'Etat de défendre les intérêts français à l'Union Européenne! L'Europe des Etats est plus féodale que l'Europe des régions à mon humble avis, mais bon...

Illustration: château de Tonquédec (Trégor)
Article très intéressant sur le sujet ici.

Repost 0
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 10:12
06/12/2007

Le 4 décembre 2007 paraissait dans le journal Le Monde un article intitulé "Quand le singe dépasse l'Homme" et qui relayait les résultats d'une étude publiée dans Current Biology.

Selon cette étude, les jeunes chimpanzés seraient doués d'une mémoire photographique nettement plus développée que celle des humains. Grosso-modo, l'expérience opposait de jeunes chimpanzés à des étudiants dans une sorte de jeu Memory (où l'on doit retrouver quelles étaient les cartes ou les chiffres).

L'étude conclut que les humains auraient perdu cette capacité en évoluant et en choisissant de nouvelles compétences (le langage).

Pour ma part, j'aime relayer ce genre d'informations qui montrent bien que l'Homme n'est qu'une espèce parmi d'autres sur cette planète. Certes, nous sommes puissants, mais nous ne sommes ni supérieurs, ni inférieurs aux animaux. Et nous avons à apprendre aussi bien au contact de nos semblables qu'au contact des animaux!

Voir la vidéo.
Repost 0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 10:32
conf--d--ralisme-spirit.jpgEt si la solution à la crise belge venait d'un petit parti membre de l'Alliance Libre Européenne? Spirit et ses 5000 adhérents propose une sortie de crise qui, de mon point de vue, sans doute trop peu objectif, paraît la voie de la raison.

Résumons la situation: voila quatre mois que la Belgique n'a plus de gouvernement. Yves Leterme doit former un gouvernement conciliant les wallons, les flamands ainsi que la communauté bruxelloise (+ la communauté germanophone qui ne pose pas de problème). Les négociations n'aboutissent pas et ce, du fait des deux communautés. Des wallons qui veulent moins d'autonomie et des flamands qui en veulent plus! Plus le problème de la périphérie bruxelloise.

Que faire? L'idée d'un compromis à la belge que tous les journaux francophones élevaient en modèle s'écroule. En réalité, si les deux communautés travaillent de concert et se fréquentent, ils ne vivent pas ensemble! Deux nations bien distinctes existent en Belgique et l'Etat n'est qu'un accord de raison.

Néanmoins, contrairement aux idées reçues, les flamands ne sont pas indépendantistes. Bien sûr, ils existent, mais ils ne sont majoritaires. De même que pour le FN en France, le Vlaams Belang n'est pas homogène: certains adhérents sont belgicistes, d'autres sont racistes, d'autres royalistes, mais l'indépendantisme n'est pas le lien fédérateur. Seule N-VA peut paraître réellement indépendantiste et ne représente que 5% environ des suffrages. La meilleure preuve de ce que j'avance est le rejet récent du projet de séparation de la Belgique (il y a trois semaines) par le parlement flamand. Si indépendance il doit y avoir, elle ne sera pas pour tout de suite...

Spirit propose une voie intermédiaire qui permettrait de conserver la solidarité envers les wallons plus pauvres. Par la métaphore du mariage, le parti essaye de faire comprendre qu'avant le divorce, il existe d'autre façon de vivre en couple que le mariage conventionnel.

Concrêtement, Spirit propose un modèle confédéral plutôt que fédéral. Deux grandes entités fédérées (Flandres et Wallonie), une entité fédérée plus petite (la communauté germanophone) et la région bilingue de Bruxelles-capitale. L'autorité confédérale au sommet (l'Etat) conserverait:

  • Le contrôle de Bruxelles en tant que capitale commune et en particulier le respect des lois linguistiques.
  • Les relations internationales confédérales.
  • La défense nationale.
  • Les impôts confédéraux.
  • Le régime de revenus de remplacement de la sécurité sociale, comme les pensions et les allocations de chômage.
  • Les axes de transports confédéraux (grandes autoroutes, conduites pour l’approvisionnement en gaz et en électricité).
  • Certaines compétences pratiques plus petites comme l’acquisition de la nationalité et le calcul de l’indice.


Le reste serait compétence des communautés autonomes. Par cette solution, je pense que Spirit écoute les revendications des wallons qui craignent surtout de perdre la sécurité sociale et la puissance financière nécessaire à la construction des infrastructures.

Alors?

Plus d'explications sur le site dédié au projet.

Repost 0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 08:07
05/12/2007.

Madame Rachida Dati, ministre de la Justice, a annoncé la fermeture du tribunal de Grande Instance de Guingamp, du tribunal d'instance de Lannion et du greffe détaché de Paimpol. Par cette décision, c'est le Trégor qui paye la réforme seul au niveau de la Bretagne.

Pour ma part, j'estime que cette réforme est doctrinaire! Seule la vision économique a primé et pourtant, il y aurait beaucoup à dire sur cette réforme d'un point de vue économique (1,3 millions d'euros ont été investis dans la rénovation de ces tribunaux depuis 2004 et le tribunal pour enfants a été créé en 2003 pour désengorger celui de St Brieuc rappellent les avocats!), mais plus encore social et environnemental.

Pour une Justice de proximité, pour le vivre et travailler au pays défendu par l'UDB, j'ai signé la pétition en ligne et je vous invite à faire de même.

Signez la pétition.
Repost 0
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 11:00
04/12/2007

L'annonce est tombée hier et je ne l'ai pas vu passer... l'Australie vient de ratifier le Protocole de Kyoto! Ce changement de position intervient suite à l'élection de Kevin Rudd (travailliste) au poste de Premier Ministre.

Premier acte officiel du nouveau gouvernement australien, on peut espérer que la question environnementale restera une préoccupation constante. 

Après la ratification par l'Australie, les Etats-Unis sont désormais le dernier grand pays développé à n'avoir pas ratifié le protocole de Kyoto, note le journal Les échos . Prochaine étape: Bali et la conférence qui s'est ouverte lundi sur les changements climatiques.

Source: Les échos.fr.
Repost 0
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 09:04
PB-d--cembre.jpgMiz Kerzu, décembre.

Le Peuple Breton est disponible depuis hier! Ce mois-ci, la Une affiche une photo de l'abbaye de Beauport (22) incitant à la prière! Une prière en fin d'année pour que vive la culture bretonne et que ces pages continuent à avoir une raison d'être!

Un sommaire très ouvert sur l'Europe et ses peuples: Roms, Corses, Basques et bien entendu les pages en breton dans lesquelles vous pourrez découvrir un article sur les bande-dessinées en breton.

En plus des articles portés sur l'environnement (carburant, énergie), vous pourrez lire l'analyse de Christian Guyonvac'h sur le traité de Lisbonne (Europe), le bilan du CESR Bretagne, le net en breton...

Pour finir, si vous êtes en rade d'idées pour les cadeaux de Noël (c'est un peu tôt je sais, mais le PB ne va pas vous le rappelez en janvier), pensez au Titeuf et autre Gaston en breton ou abonnez la personne de votre choix au Peuple Breton (11 numéro dont deux spéciaux).

Tarifs étudiants et chômeurs: 17,5€.
Repost 0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 08:07
03/12/2007

Conseil Régional de Bretagne, le 29 novembre 2007:

Le Conseil régional s’inquiète de la découverte d’une parcelle d’OGM non autorisé sur la commune de Hédé. Pour la Région Bretagne, une étape de plus vient d’être franchie dans la prolifération incontrôlée des organismes génétiquement modifiées en Bretagne. Nous demandons que toute la lumière soit faite sur cet événement grave pour notre environnement.

Selon toute vraisemblance, il s’agit de l’OGM BT 11 jugé trop risqué pour l’environnement par Stavros Dimas, commissaire européen à l’environnement. Pour la Région, de nombreuses questions se posent sur cette découverte. Cette parcelle faisait-elle l’objet d’un suivi ? Comment a-t-on pu laisser ce maïs BT 11 non autorisé se développer ? Quelle filière a-t-il pu emprunter pour se retrouver sur nos terres ? Cette découverte repose également la question de la transparence des décisions sur la culture d’OGM en Bretagne.

Pour sa part, le Conseil régional continue son travail au sein du réseau européen des Régions libres d’OGM pour mieux structurer une filière non OGM, notamment à travers l’organisation d’une Conférence de l’alimentation animale sans OGM à Bruxelles les 4 et 5 décembre prochain sous le patronage du Comité des régions.

Source: ici.
Repost 0
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 12:48
histoire.jpgLors d'une discussion épique avec mes voisins de pallier à Bruxelles sur les revendications des minorités en Europe, l'un d'eux m'a fait savoir qu'il pensait que mon argumentation n'allait pas dans le sens de l'Histoire.

J'ai été très surpris de constater qu'en plus des problèmes sémantiques (Etat-Nation) auxquels je me heurtais, cette question était aussi à considérer dans une perspective historique!

L'Histoire a-t-elle un sens? Beaucoup de courants de pensées ont évoqué cette possibilité. Je résumerai ici les deux principaux avant de donner mon sentiment.

Le premier courant est d'ordre religieux. D'après les trois Livres (Torah, Bible, Coran), le monde a été créé par Dieu. Il y a donc un commencement et une fin: le Jugement Dernier par exemple. Cette vision linéaire de l'Histoire fait de l'Homme un grain de sable dans un engrenage qu'il ne maîtrise aucunement (le destin: voir ici).

Le second courant place au contraire l'Homme au centre de l'analyse. Il s'agit du courant marxiste qui, pour schématiser, étudie l'Histoire dans une perspective de luttes des classes. Ainsi, la société évolue constamment: esclavagisme, féodalisme, captalisme, socialisme, communisme. Le communisme marque la fin de l'Histoire selon Marx puisque les conflits sont erradiqués et les choses en ordre!

Pour ma part, je pense que l'Histoire n'a aucun sens. D'ailleurs, l'Histoire est forcément le produit des choix des Hommes puisque ce concept est essentiellement humain. Dieu, s'il existe, est immanent et infini, il se fout pas mal de l'Histoire. De même que les animaux ont peut-être conscience du temps et apprennent (évolution de Darwin), mais ne consignent pas tous les éléments historiques!

Ainsi, dire que mon argumentation ne va pas dans le sens de l'Histoire (je parlais de l'hypothétique apparition de nouveaux Etats en Europe dans les prochaines années: Ecosse, Pays Basque, Catalogne, Kosovo) me semble être un peu étrange. L'Etat n'est pas quelque chose de figé. L'Histoire le montre et cela évoluera encore. En effet, l'Etat n'est que la résultante du bon vouloir des habitants de vivre sous sa coupe!

Si une majorité de la population ne se reconnaissent plus dans cet Etat, pourquoi devrait-il subir son influence? Quid du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes? De l'autodétermination? On se rend compte ici pourquoi le statut de "peuple" refuse d'être attribué!

L'Etat peut devenir tyrannique, terroriste et annihiler une minorité de contestataires dans l'unique but de perdurer, de se perenniser! Pourtant, n'en déplaisent à nos jacobins qui confondent République avec Démocratie (voir ici), l'Etat est au service de la population et non l'inverse!

Illustration: Mix et Remix.
Repost 0